Étiquette : polyphénols

Comment la boisson nuit-elle à votre peau ?

Lorsque nous parlons de vin et de soin de la peau, certainement qu’il nous vient en mémoire les polyphénols du raisin qui sont réellement antioxydants et soignent  notre peau en général pour la rajeunir. Toutefois, les boissons peuvent avoir des effets quelque peu négatifs si l’on ne boit pas modérément, à commencer par la déshydratation qui touche l’organisme et aussi la peau. Voici comment la boisson nuit à votre peau.

Les effets de la boisson sur la peau

D’après la revue Wine Spectator, certaines boissons, comme le vin, déshydratent le corps et la peau. C’est pour cela que si on en abuse, la peau à l’air plus ridée et plus sèche. C’est parce que l’alcool est un vasodilatateur  ce qui veut dire que vos vaisseaux sanguins se gonflent lorsque vous buvez. Cela, associé à la rétention d’eau due à la déshydratation, peut provoquer  le gonflement de certaines zones du corps.

De toutes manières, il est établit que si l’on boit avec modération, il n’est pas fréquent de voir beaucoup d’effets secondaires sur la peau et en particulier ceux des personnes saines: les personnes qui boivent suffisamment d’eau tous les jours, mangent convenablement, font du sport….

Boissons distillées

Une majorité des boissons distillées telles que le rhum, la tequila ou la vodka ont tendance à réduite le niveau d’oxygène dans le sang et cela peut déséquilibrer la production de collagène dans la peau. Résultat, la peau est sans éclat et quelque peu éteinte.

De même, la consommation d’alcool augmente les boutons et  points noirs de la peau et provoque sécheresse car il réduit la quantité de sang oxygéné dans les veines. Ajouter à cela les gonflements dus à une consommation élevée d’alcool qui augmente le sucre et retient les liquides. Donc, boire modérément est la clé pour éviter que votre peau en pâtisse.

Bière et peau

Tout ce qui se boit en excès a des effets négatifs sur l’organisme. La bière contient du sel et peut ne pas être aussi bénéfique que l’on croit pour le corps. D’autre part, si elle est consommée avec modération, elle offre douceur et hydratation au visage, au corps et aux cheveux, en les fortifiants. De fait, il y a des masques à base de bière et des stations thermales proposant des traitements avec cette boisson qui ont beaucoup de succès.

Les polyphénols du vin rouge

Comme nous l’annoncions au début de l’article, le vin rouge possède des propriétés anti-âge, en grande partie grâce au resvératrol, le polyphénol qui se trouve dans la peau du raisin. Le resvératrol est connu pour la capacité à combattre les radicaux libres, ces molécules instables produit de choses telles que la contamination et les attaques du soleil.

Le resvératrol peut combattre le stress oxydatif  et limiter le mal qu’il fait au corps. Si un verre de vin par jour ne va pas contrecarrer le processus de vieillissement naturel du corps en soi, il peut y contribuer lorsqu’il est associé à une hygiène de vie saine.

 

L’alcool présent dans le vin est meilleur pour la santé

 TAGS:Les bienfaits du vin sur la santé sont mis en évidence depuis un certain temps déjà, au point que les médecins incluent souvent une consommation modérée de vin dans un régime alimentaire équilibré. Toutefois, les recherches continuent sur à quel point le vin a un effet bénéfique, et dans quelle mesure il aide à garder une bonne santé. Beaucoup de différents éléments composent le vin, et tous n?ont pas encore été étudiés en profondeur.

La semaine dernière une étude scientifique du Centre de recherche biomédicale de physiopathologie de l’obésité et de nutrition (Cibreobn), soutenu par l’Institut de Santé Carlos III, a conclu que les effets bénéfiques du vin dans la réduction la pression artérielle et l’inflation cellulaire ne sont pas seulement causées par les «célèbres» polyphénols du vin rouge, mais aussi par l’éthanol, l’alcool contenu dans le vin.

L’étude a essayé de comprendre le «paradoxe français». Les Français, malgré un régime alimentaire avec plus de graisses saturées, ont une plus faible incidence de maladies cardiaques et circulatoires, contrairement à ce que leur régime alimentaire laisserait supposer. Une hypothèse discutée fut que la consommation de vin (et donc, des polyphénols contenus dans celui-ci), équilibrerait la situation et réduirait le risque.

Pour tester cette hypothèse, cette étude a testé un échantillon homogène de personnes, en les divisant en trois groupes:

  • Il a été demandé au premier groupe de ne pas consommer d?alcool.
  • Le second groupe a été invité à  boire du vin rouge modérément.
  • Le dernier groupe a eu une consommation modérée de gin.

À la grande surprise des médecins, le seul groupe qui ne voit pas leur risque cardiaque diminuer est celui qui n?a pas consommé d?alcool, tandis que les personnes qui figurent dans le groupe consommant du Gin on améliorer leurs statistiques, moins tout de même que le groupe ayant consommé du vin.

Les conclusions sont les suivantes : les effets bénéfiques du vin, jusqu?alors associés aux polyphénols présents dans le vin, ne sont pas les seuls à jouer en faveur d?une meilleure santé. L’éthanol, qui est également présent dans le gin, agit aussi positivement dans l?amélioration des analyses.

Enfin, il a été considéré que les effets bénéfiques du vin sont particulièrement importants lorsque l’apport est modéré (1 à 3 verres par jour), et toujours dans le cadre d’une alimentation variée et saine.

Sans doute une incitation supplémentaire à acheter du bon vin … Rappelez-vous juste que les polyphénols se trouvent principalement dans le vin rouge, donc aujourd’hui nous vous en recommandons 2:

 TAGS:Château Brane Cantenac 2006Château Brane Cantenac 2006

Château Brane Cantenac 2006

 

 

 TAGS:Château Caroline Rouge 2008Château Caroline Rouge 2008

Château Caroline Rouge 2008