Étiquette : cancer

Le vin rouge : un allié contre le cancer de la prostate

Nous avons abordé de nombreuses fois quels étaient les vertus du vin rouge. En plus de posséder les polyphénols du raisin, qui sont des antioxydants, d’être bon pour la mémoire et de nous apporter une dose de bien-être, il est à présent un allié contre le cancer de la prostate.

C’est ce qu’affirme une étude dans laquelle des médecins urologues ont démontré que le vin rouge peut réduire le risque de cancer de la prostate alors que le vin blanc peut augmenter le risque de le contracter.

Le résultat de leurs recherches a mis en évidence le fait que la consommation modérée de vin chez les hommes qui avaient été soumis à l’étude n’augmentait pas le risque d’attraper un cancer de la prostate. Mais il est important de souligner que les résultats varient de manière significative selon la couleur du vin.

Diminution de 12%

Les buveurs de vin blanc étaient confrontés à une légère augmentation du risque d’attraper un cancer de la prostate. Et les hommes buvant du vin rouge, toujours modérément, ont vu le risque de souffrir ce type de cancer diminuer de 12%.

Ce n’est pas la première fois que l’on associe le vin à la possible prévention de différents types de cancers et c’est pour cela que les médecins veulent approfondir la question car les études globales sont contradictoires

Lorsque l’on fait la différence entre les types de boissons alcooliques et les types de consommations, en particulier le vin rouge, consommé modérément ou très peu, le résultat est qu’il peut faire diminuer, de manière significative, le risque de souffrir de certains cancers.

Resvératrol pour augmenter l’efficacité de la radiation

De plus, une autre étude publiée dans la revue Cancer Science a démontré que le Resvératrol, un composant chimique que l’on trouve dans le vin rouge mais pas dans le vin blanc, peut augmenter l’efficacité de la radiation pour détruire les cellules du cancer de la prostate.

Il est clair qu’une des conclusions principales est que le niveau de prévention et la réduction de cette maladie dépend du type de boisson consommé étant donné que les boissons alcooliques ne produisent pas toutes le même effet, comme l’on découvert les chercheurs.

 TAGS:M. Chapoutier Bila Haut Occultum Lapidem 2015M. Chapoutier Bila Haut Occultum Lapidem 2015

M. Chapoutier Bila Haut Occultum Lapidem 2015

 

 TAGS:Château Citran 2015Château Citran 2015

Château Citran 2015

 

Le vin rouge contre l’infarctus et le cancer

 TAGS:Nos études confirment l?effet protecteur des raisins, et du vin rouge sur les maux du c?ur et lui attribuent un mérite en plus : la prévention des tumeurs. La clé ? Les flavonoïdes, substances aussi présentes dans le thé et certains légumes.

Le dieu Bacchus, ou Dionysos, sauterait de joie s?il savait que, finalement, la science a découvert le pouvoir que les raisins rouges et le vin rouge ont sur la prévention des infarctus, attaques cérébrales et certaines tumeurs. Des propriétés anti-oxydantes des graines de raisin utilisées pour la fabrication de vin rouge ont été découvertes. Ces graines contiennent des flavonoïdes présents aussi dans certains légumes (spécialement le brocoli, navet ou le chou-fleur), dans la plupart des fruits et dans le thé.

Les flavonoïdes expliquent pour quoi le vin rouge a été indiqué comme le coupable, ceci quand il est consommé 2 fois maximum par jour, comme protecteur du c?ur, du cerveau et des artères : Ces composés peuvent aider les patients diabétiques, ou souffrant de athérosclérose, chirurgie by-pass ou greffe de foie, grâce a leur action anti-oxydante.

Tant les flavonoïdes que les antioxydants, sélénium, zinc, beta carotènes, la vitamine C et E, sont prescrits actuellement pour prévenir les maux cardiovasculaires et pour retarder l?apparition de tumeurs et cataractes oculaires. Aussi on les utilise contre le stress aigu et chronique, l?exposition excessive aux rayons solaires et quand le foie a été troublé par les médicaments.

En ce qui concerne les antioxydants du vin, une des dernières recherches a montré que boire 2 verres de vin par jour réduit la mortalité par maux cardiovasculaires de 35 %, et de 20 % les taux de cancer. 20 % de l?air que l?on respire est e l?oxygène et que 1% du gaz que notre organisme absorbe se transforme en radicaux libres, composés qui bombardent les cellules et causent différents changements négatifs, comme la transformation du cholestérol. Les antioxydants neutralisent la douleur des radicaux libres de l?oxygène.

Pour cette raison, les médecins prescrivent des antioxydants a partir de 35 à 40 ans, spécialement aux personnes diabétiques, fumeuses, obèses, sédentaires, ayant des antécédents héréditaires de maux cardiovasculaires ou cholestérol élevé. Aussi ils prescrivent aux patients souffrant d?angines ou d?insuffisance cérébrale et d?infarctus.

Ceci semble être causé par le manque de temps pour une alimentation équilibrée, les suppléments antioxydants commenceront à s?imposer pour augmenter les attentes de la vie : Allez donc acheter du vin pour boire un bon verre de vin rouge, santé !