Étiquette : bienfaits du vin pour la santé

Le vin rouge et le thé vert pourraient aider à prévenir les maladies métaboliques et neurodégénératives?

Bienfaits du vin sur les maladies métaboliques

Tant le vin rouge comme le thé vert ont de nombreux bienfaits pour notre organisme, en partie, du fait des antioxydants qu’ils possèdent. Maintenant, une étude, a également établi que les deux boissons pourraient traiter des maladies métaboliques héréditaires.

Bienfaits pour prévenir des maladies métaboliques

L’étude, réalisée par les chercheurs de l’université de Tel Aviv, conclut que le gallate d’épigallocatéchine (EGCG) qui est produit naturellement dans le thé vert et l’acide tanique que l’on trouve dans le vin rouge, peuvent parvenir à bloquer la formation  de métabolites toxiques. Il s’agit de substances qui ne sont pas directement nocives pour le corps mais qui peuvent devenir toxiques après avoir été métabolisées dans le foie.

La plupart des gens qui souffrent de troubles métaboliques héréditaires naissent avec un gène défectueux qui provient d’une carence enzymatique clé. Et, dans ce cas, les patients doivent suivre un régime strict toute leur vie.

Le vin rouge et l’acide tannique

Les chercheurs pensent que l’acide tannique du vin rouge pourrait aider à traiter les maladies métaboliques congénitales. Ils expliquent que les métabolites, des substances qui, entre autre, sont les composants de base de l’ADN et les protéines, s’accumulent dans le corps. Et cette accumulation incontrôlée est toxique et peut provoquer des troubles mentaux et de développement sévères.

Dans ce cas, l’acide tannique est connu pour prévenir la formation des structures amyloïdes toxiques qui provoquent des troubles neurodégénératifs comme l’Alzheimer et la maladie de Parkinson. Ainsi, il évite les structures protéiniques de type amidon qui peuvent provoquer ces  maladies neurodégénératives.

Connaître les bienfaits du vin rouge

Dans l’étude, les deux substances ont été essayées sur trois métabolismes liés à trois maladies métaboliques héréditaires : adénine, tyrosine cumulative et phénylalaline. Et il s’est avéré que tant l’acide tannique comme l’EGCG, ont été efficaces pour bloquer la formation de structures amyloïdes toxiques.

Des résultats encourageants

Les protagonistes de l’étude expliquent que les instruments qu’ils ont développés sont novateurs et ont un énorme potentiel pour aider un grand nombre de patients dans le futur. Les auteurs commentent que la recherche démontre, une nouvelle fois, la capacité de la nature à produire le meilleur candidat de médicaments afin de traiter certaines des plus épouvantables maladies humaines. De sorte que cette approche pourrait faciliter le développement de nouveaux médicaments pour  le traitement de ce type de troubles.

L’étude, publiée dans la revue du groupe Nature Communications Chemistry, est encore à ses débuts. Les résultats sont encourageants et importants pour le développement de nouvelles thérapies pharmacologiques pour les maladies métaboliques. Il est clair qu’en plus de nous protéger des maladies cardiaques, le thé vert comme le vin rouge, augmentent la santé cérébrale.

 

Le vin rouge pourrait ralentir le cancer du poumon

 TAGS:

À plusieurs reprises, nous avons présenté les bienfaits du vin sur la santé. Le vin est bon pour la santé, mais uniquement s?il est consommé modérément, et inclus dans un régime alimentaire varié comme l’alimentation méditerranéenne traditionnelle. Cette fois, une nouvelle recherche menée par les universités de Brock et McMaster en Ontario (Canada) révèle que les vins blancs et vins rouges peuvent aussi arrêter la propagation du cancer du poumon. Le vin rouge est supposé être plus efficace contre la maladie.

Les scientifiques canadiens ont trouvé certaines preuves. Mais l?étude est encore à un stade préliminaire. Les preuves montrent que les deux types de vins ont un effet sur les cellules cancéreuses. Mais c?est la teneur en teneur en composés phénoliques qui semble être la clé pour une plus grande efficacité. Les rouges semblent donc plus efficaces que les variétés blanches.

Jusqu’ici, il semble prouvé que le vin rouge a des effets bénéfiques sur les troubles de la santé tels que l’obésité et les maladies cardiaques, mais les progrès réalisés par Brock et McMaster peuvent être un pas de géant dans la lutte contre les tumeurs malignes du poumon. Et qui sait si cela ne marche pas contre d’autres cancers ?

Actuellement, les essais qui paraîtront prochainement dans la prestigieuse Cancer Cell International se sont limités à exposer des cultures de cellules cancéreuses cultivées en laboratoire, mais si les résultats sont confirmés, il est prévu de planifier d’un nouveau cycle de recherche avec des souris de laboratoire. Les doses utilisées seront celles qui correspondent à une consommation modérée de vin. 1 ou 2 verres par jour, pour voir si le vin a réellement un effet sur le ralentissement de la croissance des cellules cancéreuses. Si c?est le cas, alors les scientifiques rentreront dans une phase d’essais cliniques plus avancée.

Aujourd’hui, nous vous recommandons :

 TAGS:Pétalos del Bierzo 2012Pétalos del Bierzo 2012

Pétalos del Bierzo 2012

 

 

 TAGS:Marqués de Riscal Gran Reserva 2004Marqués de Riscal Gran Reserva 2004

Marqués de Riscal Gran Reserva 2004