Quelle est la difference entre ricard et 51 ?

Plongée dans le monde anisé : Ricard VS Pastis 51

Dans le sud de la France, lors des chaudes journées d’été, le rite sacré consiste à se rassembler autour d’une terrasse, un verre de pastis anisé bien frais à la main. Et dans cette danse de verres, gorgées et réconfort, deux grands noms se distinguent : Ricard et Pastis 51. Mais si ces deux joyaux de l’apéritif provençal se ressemblent, leur identité respective est bien distincte.

Origines : deux histoires, deux personnages

Parlons d’abord des origines. Ricard est l’enfant de Paul Ricard, un auto-entrepreneur qui, à 22 ans à peine, réussit à recréer le goût de l’absinthe qui avait été interdite en France en 1915. C’est ainsi qu’est né le ricard dans les années 1930, sur les côtes ensoleillées de Marseille, et la famille Ricard restera propriétaire de la marque pendant des générations.

De son côté, le Pastis 51 est né plus tardivement, en 1951, d’où son nom, et est originaire de Marseille également. Il est l’œuvre de la société Pernod, une entreprise déjà implantée dans le secteur des spiritueux depuis le XVIIIème siècle.

Gustativement parlant : différences notables

Pour l’amateur non averti, la différence entre ces deux pastis peut sembler minime. L’un comme l’autre sont nettement marqués par l’anis, l’un des composants clés de l’absinthe originale qu’ils cherchent à imiter. Cependant, verser un Ricard ou un 51 dans son verre n’équivaut pas à la même expérience gustative.

Le Ricard offre en effet une saveur clairement anisée, relevée par une touche de réglisse. Il est reconnu pour sa douceur et sa rondeur en bouche. Chez le 51, l’anis est toujours présent, mais est accompagné par une plus large gamme d’épices et de plantes provençales, dont certaines apportent une touche légèrement citronnée au mélange.

Composition : subtilités et complexité

La différence de goût entre les deux pastis vient également de leur composition. La recette du Ricard est simple et unique : elle repose sur l’anis étoilé, le réglisse et de l’alcool neutre.

De son côté, le 51 est élaboré à partir d’un alcool anisé, auquel s’ajoutent une infusion de plantes et d’épices pour donner une saveur plus complexe et plus dense. Cela signifie que le choix entre le 51 et le Ricard – au-delà des loyautés territoriales et des habitudes personnelles – se fait souvent en fonction du goût pour l’anis simple et doux du Ricard ou pour la palette d’arômes plus large et plus profonde du 51.

Ricard et 51 : deux titans qui se côtoient

Pendant des décennies, Ricard et 51 ont été des concurrents directs sur le marché du pastis. Pourtant, en 1975, ces deux géants se sont unis pour former le groupe Pernod Ricard, aujourd’hui le deuxième plus grand producteur de spiritueux au monde.

Malgré leur fusion, Ricard et 51 ont su maintenir leurs identités distinctes, chacun gardant sa recette secrète et son goût unique. Alors, lequel est le meilleur ? C’est à vous de choisir. Pour ma part, je dirai qu’il s’agit probablement de l’un des débats les plus délicieux de toute la Provence.