Test de goût : ce nouveau single malt américain est l’un des meilleurs que nous ayons essayés

Les amateurs de whisky attendaient l’arrivée d’une définition légale du single malt américain, un sujet dont nous avions parlé lors de l’annonce de la nouvelle il y a presque deux ans. Cela ne s’est toujours pas produit, mais entre-temps, les distilleries anciennes et nouvelles ont publié de nouvelles expressions dans cette catégorie en plein essor, et la dernière en date de la New Riff Distillery du Kentucky est l’une des plus intéressantes à ce jour.

New Riff est une distillerie du Kentucky qui existe depuis une décennie, ce qui n’est qu’un clin d’œil par rapport à d’autres distilleries de l’État comme Jim Beam et Wild Turkey. Bien qu’il soit beaucoup plus connu pour son bourbon et son seigle embouteillés, l’équipe de New Riff distille également du whisky de malt depuis ses débuts. Le nouveau Sour Mash Single Malt est la première version de single malt, et le nom fait référence au fait que le whisky est fabriqué selon le processus de purée aigre, une pratique utilisée par la plupart des distilleries où une partie du moût d’une fermentation précédente est utilisée pour démarrer. un nouveau.

Le Sour Mash Single Malt a été vieilli pendant sept à huit ans et fabriqué à partir d’un mashbill de cinq des six recettes d’orge maltée différentes créées par la distillerie. Quatre de ces mashbills étaient composés à 100 % de variétés d’orge – Golden Promise, Maris Otter, Chevallier heirloom et Scottish tourbé – et deux étaient basés sur du vin d’orge inspiré de la bière et des recettes belges Quadrupel. Les whiskies ont été vieillis dans six types de fûts différents : du chêne neuf calciné, du chêne grillé décarbonisé usagé, du chêne usagé décarbonisé et recalciné, du vin rouge, du brandy portugais et du sherry Oloroso. Enfin, les whiskies ont été mis en cuve ensemble et mis en bouteille à un degré de fût de 113,8 sans filtration à froid. Si vous souhaitez approfondir les détails, le New Riff Blog a toutes les informations que vous pourriez demander.

Il s’agit d’un nouveau whisky single malt américain intrigant et, surtout, délicieux, et il ne ressemble vraiment à aucun autre que j’ai essayé. Il ne tombe pas dans quelques profils de saveurs différents qui semblent dominer le domaine : style bière houblonnée, style bourbon, chocolaté ou bombe au sherry. La bouche est variée mais semble cohérente, avec des notes de griotte, de chocolat noir, de raisin, de vanille, de cuir et de tabac à pipe sucré. Viennent ensuite le caramel, la pomme Granny Smith, les copeaux de bois et un soupçon de crème de citron en finale.

Tout le mérite revient aux distilleries qui produisent du single malt américain depuis de nombreuses années maintenant, notamment Stranahan’s, Westland, Westward et la crème de la crème, Triple Eight’s the Notch. Dans l’ensemble, New Riff est l’une des meilleures distilleries new-school du pays avec une gamme de fantastiques whiskies américains et quelques offres expérimentales. Il n’est donc pas surprenant que ce nouveau single malt atteigne tous les objectifs tout en se démarquant du lot. .

Note : 93

  • 100 : Cela vaut la peine d’échanger votre premier-né contre
  • 95 – 99 Au Panthéon : Un trophée pour le cabinet
  • 90 – 94 Génial : un signe de tête enthousiaste de la part d’amis lorsque vous leur versez un verre.
  • 85 – 89 Très bon : Assez délicieux pour être acheté, mais pas assez spécial pour être recherché sur le marché secondaire
  • 80 – 84 Bon : Plus de votre buveur quotidien, solide et fiable
  • En dessous de 80, tout va bien : Honnêtement, nous ne perdrons probablement pas votre temps et le nôtre avec ça.