Le nouveau whisky de seigle de Sagamore Spirit est un Manhattan déconstruit dans une bouteille

Il existe de nombreux cocktails en bouteille à essayer ces jours-ci, des Margaritas aux Negronis en passant par les Old Fashioneds. La dernière version de la distillerie de Baltimore, Sagamore Spirit, ne fait pas partie de ces classiques prémélangés, mais c'est une interprétation intéressante d'un cocktail Manhattan créé en utilisant différents types de finitions de fûts.

Sagamore Spirit a été fondée en 2013 par Kevin Plank d'Under Armour, avec Bill McDermond comme propriétaire minoritaire, et a fonctionné selon un modèle de distillation sous contrat et de production de whisky en interne (la société italienne Illva Saronno Holding SPA a acquis une participation majoritaire dans la distillerie en 2023). L'expression principale est un mélange de deux mashbills de whisky de seigle distillés chez MGP dans l'Indiana et âgés d'environ 4 à 6 ans, l'un avec un pourcentage de seigle plus élevé que l'autre (le whisky de seigle doit légalement contenir au moins 51 pour cent de seigle). En 2021, Sagamore a lancé son premier whisky entièrement distillé en interne, un seigle embouteillé – âgé d'au moins quatre ans, exactement 100 proof – qui a été commercialisé en nouveaux lots au fil des années depuis sa première sortie.

Il existe également plusieurs whiskies finis en fût qui ont été commercialisés dans le cadre de la série Reserve de Sagamore Spirit, y compris des expressions qui ont passé du temps dans des fûts précédemment utilisés pour faire vieillir le rhum, la tequila, le porto et le sherry. Le nouveau Manhattan Finish est le dernier de la série, et c'est en fait la deuxième fois que ce whisky particulier sort. « L'idée originale de Manhattan Finish en 2020 nous a mis au défi de déconstruire complètement les saveurs d'un Manhattan pour créer un whisky à toute épreuve qui vous laisse avec un baiser d'adieu du cocktail », a déclaré Ryan Norwood, vice-président des opérations chez Sagamore Spirit, dans un rapport. « Les Manhattans sont devenus encore plus populaires depuis lors, nous savions donc qu'il était temps de ramener cette délicieuse expression de seigle en édition limitée. »

Le whisky de base du Manhattan Finish est un seigle de 4 ans qui a été passé au moins 20 mois dans trois types de fûts différents : le vermouth, le bitter et l'eau-de-vie de cerise. C'est un temps assez long pour capter ces saveurs individuelles, qui sont également les ingrédients clés d'un Manhattan (vermouth doux, bitter et garniture de cerises au marasquin). Le résultat final ne se boit pas comme une version en bouteille de ce cocktail, mais tous les éléments sont là avec des notes d'épices à pâtisserie, de poivre noir, de vanille, de fruits rouges et, bien sûr, d'amer et de cerise.

Ce n'est pas le seul whisky que vous pouvez trouver avec une finition Manhattan déconstruite. Nous avons examiné l'excellent Select Four Grain de Manatawny Still Works en Pennsylvanie il y a quelques années, un whisky fabriqué à partir d'un mashbill composé à 80 % d'orge maltée et fini dans des fûts d'eau-de-vie de cerise et de vermouth. Cette bouteille n'était disponible qu'en Pennsylvanie, mais heureusement, le Sagamore Manhattan Finish Rye Whiskey (PDSF 80 $) peut être trouvé chez certains détaillants dans tout le pays. (ReserveBar propose actuellement la version précédente disponible à l'achat.)