Le nouveau whisky de Bardstown Bourbon Company est fini dans des fûts de single malt indiens et nous en avons eu un premier avant-goût

Bardstown Bourbon Company représente une triple menace pour le whisky : elle sous-traite des distillateurs pour d'autres marques, produit du whisky pour sa propre marque interne et s'approvisionne en barils auprès de distilleries de tout le pays pour les mélanger. La dernière version de la distillerie appartient à cette dernière catégorie : la première de la série Collaborative, toujours intéressante, est un mélange de whisky fini dans des fûts de single malt indiens, et nous en avons eu un avant-goût.

La série collaborative de la BBC vise, selon la distillerie, à mettre en valeur l'art de la finition des fûts en travaillant avec des producteurs de bière, de vin et de spiritueux pour s'approvisionner en fûts. Les versions précédentes ont été uniques et toujours excellentes, y compris des mélanges finis dans des fûts précédemment utilisés pour vieillir l'Amaro Nonino, la Goose Island Bourbon County Stout, le rhum Foursquare, le cognac Maison Ferrand et le cabernet Phifer Pavitt. La dernière version, considérée comme une première pour le whisky américain, est un mélange de seigle et de bourbon fini dans des fûts précédemment utilisés pour faire vieillir le whisky single malt indien de la distillerie Amrut. « Amrut crée actuellement un beau liquide », a déclaré Dan Callaway, vice-président du développement de produits à la BBC, dans un communiqué. « Leur utilisation d'orge maltée, distillée et vieillie dans un climat chaud et humide, constitue un pont très intéressant entre le whisky écossais et le bourbon. C'est fascinant de voir comment notre mélange de seigle a absorbé les caractéristiques des fûts Amrut tourbés et non tourbés… Nous avons ensuite créé un mélange de bourbon personnalisé pour rejoindre le seigle fini et apporter des fruits rouges et un caramel riche.

Il y a cinq composants dans le mélange final de la nouvelle série Amrut Collaborative, tous des whiskies provenant de différents mashbills : 43 pour cent de seigle Indiana de neuf ans (51 pour cent de seigle dans le mashbill) fini pendant 18 mois en fûts Amrut ; 20 pour cent de seigle Indiana âgé de huit ans (95 pour cent de seigle dans le mashbill) a été affiné pendant 18 mois en fûts Amrut ; 17 pour cent de bourbon du Kentucky âgé de 14 ans ; 15 pour cent de bourbon du Kentucky âgé de 10 ans ; et 5 pour cent de bourbon du Kentucky âgé de 11 ans. Le whisky a été mis en bouteille à 110 proof, ce qui lui donne un peu de chaleur en bouche, mais rien que vous ne puissiez supporter. Dans l'ensemble, c'est un très bon whisky, le seigle prenant la tête comme on pouvait s'y attendre puisqu'il représente plus de 60 pour cent du mélange (ce qui en fait légalement un whisky de seigle). Il y a de grandes notes florales et épicées en bouche, complétées par des saveurs de cerise, d'agrumes, de chocolat noir et de caramel. C'est un excellent whisky à siroter, mais il fonctionne également très bien dans un Manhattan.

Callaway a donné un aperçu de ce que nous pouvons attendre d'autre de la série collaborative de Bardstown Bourbon Company tout au long de l'année. Cet été, la distillerie lancera un whisky fini en fûts de Silver Oak Cellars en Californie, une cave qui se concentre sur l'élaboration de Cabernet Sauvignon vieilli en chêne américain. Et à l’automne, la BBC collaborera avec la prestigieuse brasserie Blackberry Farm du Tennessee. Les détails sur ces whiskies n'ont pas encore été révélés, mais nous vous informerons lorsque nous aurons plus à partager.

La série collaborative Amrut de Bardstown Bourbon Company vient tout juste d'être déployée et sera disponible en nombre limité à l'échelle nationale (PDSF 160 $). Vous pouvez trouver d'autres expressions, comme la série Fusion, disponibles à l'achat sur des sites Web comme ReserveBar dès maintenant.