Étiquette : vins

Vin du Languedoc-Roussillon et plus

 TAGS:Au c?ur du département des Pyrénées-Orientales, entre la Méditerranée et Corbières, encerclés par les montagnes de Canigou et Les Albères, les vignes du Languedoc-Roussillon grandissent dans une grande diversité de paysages, de sols et des microclimats.

La zone de production de vin est croisée par trois vallées et inclue différents types de terrains, collines, pentes et terrasses, où les sols d’ardoise, de gneiss, de granite, de grave et de calcaire donnent leurs caractères aux fameux vins de Roussillon. Il existe sept vins secs et sucrés naturels avec Appellation d’Origine qui se regroupent sur plus de 38000 hectares de vignoble recouvrant ces terres.

Le Roussillon peut se diviser par rapport à sa production de vins secs et sucrés naturels. Les premiers proviennent des Côtes du Roussillon, principalement rouges ; les Côtes du Roussillon Villages, sont exclusivementrouges ; et le Collioure, avec une production de rouges et de rosés. Ces sucrés naturels se nomment Rivesaltes, Maury, Banyuls, Banyuls Grands Crus et Muscat de Rivesaltes.

De quatre types, grenats, rouges jeunes, ambrés, blancs mûrs, tuilés, rouges anciens, et hors d’âge, de 5 ans ou plus, les vins sucrés de Rivesaltes sont parfaits pour l’apéritif voir même pour accompagner uneentrée. Les experts précisent que les saveurs fortes des vins anciens accompagnent les amandes salées, les pistaches, ou les cacahuètes ; tandis que le fruité et les tanins des grenats ouvrent l’appétit, et la combinaison avec desplats comme le canard aux cerises, les figues ou les nectarines, sont surprenants.

La gastronomie du Languedoc-Roussillon est son plus grand atout, autant pour ses produits que pour la tradition de ses plats les plus emblématiques. Les ingrédients basique de cette région dépendent de sa géographie aussiméditerranéenne que provençale. Ici l’huile d’olive, l’ail et le basilic sont des assaisonnement fondamentaux ; même si les arômes de la garrigue provençale, comme le thym, le romarin, le laurier, etc, sont dominant.Les fromages français classiques, le miel et les fruits ne sont pas absents.

Son plat le plus réputé et le Cassoulet, originaire de l’Aude en Languedoc, même si plusieurs villes se disputent sa provenance. Il est constitué de haricots de « lingot » mélangés avec du confit de canard, de l’ail, du chorizo etde la graisse de porc. Éventuellement on y ajoute de la perdrix ou de l’agneau. Ensuite on cuit à feu doux tous les ingrédients dans une cassole (casserole en terre). Pour ce qui est des goût sucrés, on désigne à la famille Villaret comme la responsable de ravir les gourmands avec ses croquants de Villaret, un secret transmis de père en fils, produits uniquement à Nîmes. Cette gourmandise vitrée et croquantes est réalisée à base de fleursd’oranger, d’amandes, et d’essence de citron.

Le vin de Grèce

 TAGS:À peine installée sur la route du tourisme ?nologique, la Grèce s’est faite remarqué par sa production de vins notablement forts et généreux, en consonance avec ses dieux mythologiques.

Jalouse de ses grands penseurs, Helias, tel qu’elle est nommée par les locaux, est réputée dans le monde comme étant le nid de la civilisation et de la logique. Ses ruines bien conservées, témoins de son passé et de la conquêteromaine, reçoivent chaque année des millions de touristes anxieux de découvrir, au tournant d’une rue, à Platon en pleine dissertation au milieu d’une place.

Cependant, de nos jours la Grèce s’affiche, non seulement comme un des meilleurs producteurs d’huile d’olive du monde, pilier fondamental de sa cuisine, mais aussi pour son travail infatigable qui tente faire revivre lesracines de ses vignes ancestrales. Ceci lui permettrait de se placer au devant de la scène touristique comme une destination intéressante pour les oenophyles, grâces à ses vins rouges « puissants », ses jus blancs frais, sesliqueurs considérées comme exceptionnelles et une feuille de route qui occupe une grande partie de son territoire.

Il se raconte que le poète légendaire Virgilio, auteur de la mythique Eneide, répétait toujours qu’en Grèce il était plus facile de compter les grains de sables de la plage que d’énumérer ses variétés de raisins. C’estprobablement dut au fait qu’il existait plus de 300 variétés de cépages différentes que Virgilio avait du mal à les mémoriser. Étendue sur 150000 hectares de vignobles divisés en neuf régions, selon Illias Anagnostakis (dudépartement d’Études Médiévales de la Fondation de Recherche Nationale Hélène à Athènes et de l’Institut de Recherche Byzantin) écrit dans le livre The Illustrated Greek Wine Book, « la vinification de ces centaines deraisins est une tradition millénaire qui précède même à l’ère byzantine, à tel point qu’il est marqué par l’histoire comme le pays responsable de l’expansion de la culture en Europe ».

En revanche, pendant les temps modernes, la Grèce sembla plutôt tourner le dos a Baco en s’affichant dans le monde comme l’élaborateur d’un étrange jus, d’un goût considéré jusqu’à quelques années de cela comme désagréable et ordinaire, appelé Retsina (vin blanc parfumé avec de la résine de pin, mieux évalué aujourd’hui). Par conséquent, on en sait peu sur les puissants, frais, sucrés et secs vins grecques, qui depuis les années 70 cherchent à reprendre leur place sur le marché mondial des vins.

Parmi les blancs, par exemple, on remarquera l’Assyrtiko, qui trouve sa meilleur expression sur l’île de Santorini ; le vin élaboré à partir de Vilana, principalement apprécié sur l’île de Crête ; le Roditis, produit en Macédoine, à Tracia et au Péloponnèse ; et les vins Retsina, Moscatel et Savatiano. Parmi les rouges, celui élaboré à partir du cépage Agiorgitiko, originaire de Nemea, au Péloponnèse, est l’un des jus les plus réputé du pays, le même qui pour sa couleur intense et son goût pénétrant mérite le titre de « sang d?Hercule ». De plus, à Hélias s’élaborent aussi des vins avec des raisins français comme le Cabernet Sauvignon, le Cabernet Franc (Côtes de Meliton, en Macédoine), le Grenache, le Syrah et le Chardonnay.

Liebfraumilch, un vin blanc allemand

 TAGS:Pendant la longue attente vers la maturité, assiégés par les menaces de gel et de froids intenses, les viticulteurs germains sculptent leurs vignes sur des collines pentus aux pieds des montagnes des principales régions de Mosel-Saar-Ruwer, Nahe, Rheingau, Rheinhessen, Pfalz et Baden. La-bas, ils attendent que les fleuves de Mosel et Rhein, parmi d’autres, dégrisent l?aire avec le courant du golfe. Et apportent, dans le meilleur des cas, l?humidité nécessairepour que les raisins développent un champignon appelé Botytis Noble, qui consomme l?eau de la vigne et concentre à la fois le sucre et l?acidité.

Certains affirment que grâce au réchauffement global, l?Allemagne est en train de devenir plus chaude, et par conséquent, elle produit plus de vins et de meilleur qualité. Légères, avec un faible degrés d?alcool et quelquepeu sucrées, ces étiquettes deviennent populaires chez les consommateurs.

Selon les statistiques de l?Organisation International de la Vigne et du Vin -OIV-, en 2008 l?Allemagne était le cinquième pays consommateur de vins, avec 20,7 millions d?hectolitres de vin par an, avec une tendance àaugmenter. Les quatre premières positions de cette liste étaient occupées para la France, les États-Unis et l?Italie. Cette même année, le pays avait la neuvième place parmi les douze principaux producteurs de cette boisson.

Malgré sa grande réputation parmi les experts, sur les marchés internationaux l?Allemagne a toujours été associé à l?élaboration de vins blancs sans trop de personnalité, économiques et sucrés, avec cette dernière caractéristiquecomme aspect péjoratif, dénommés Liebfraumilch.

Le Liebfraumilch, qui signifie « lait de femme aimée » ou « lait de la vierge marie », est un vin qui a, au moins, environ 18g de sucre par litre, sa qualité est QbA et en général les raisins utilisés ne sont pas identifiés, en revanche, ceque nous verrons apparaître sur l?étiquette sera l?une des quatre régions dans laquelle ils sont produits, qui sont Rheinhessen, Pfalz, Rheingau ou Nahe, les deux premières étant les principales. En le classant comme QbA(QmpQualitätswein bestimmter Anbaugebiete) on indique que l?on à affaire avec un vin de table auquel il a été ajouté du sucre au moût.

Cette étiquette, présentée sur une bouteille flûte bleue typique, fabriquée en grande quantité, sans soins spéciaux ni pour le vignoble ni pendant sa vinification, a était pendant plusieurs années le fer de lance des exportations dupays. Dès lors, les allemands ont put se déstigmatiser avec son principal importateur, le Royaume-Unis, mais aussi avec les nord-américains et les scandinaves, qui considères que de nos jours les meilleurs vins blancs du mondesont élaborés la-bas.

Vins rosés

 TAGS:Après plusieurs siècles de marginalisation, le vin rosé prit la route du succès vers le XXI siècle. Selon les historiens, ce fut le premier vin fait par l?homme dans l?antiquité, et son caractère si vénéré par les grecques et leségyptiens était toujours basé sur la brillance de sa couleur.

Issue de la méconnaissance des techniques de vinification, à l?époque les raisins piétinés et écrasés, pour séparer le liquide de la peau et des pépins du fruit, ensuite, le liquide était placé dans des bocaux pour fermenter et y être but. Depuis ce jour, à travers le monde, le vin était rosé, fait curieux car si on y réfléchit, actuellement, sa production représente seulement neuf pour cent de la consommation totale de cette boisson.

Les français, réputés pour leurs vins blancs et rouges, mais aussi pour leurs rosés, principalement ceux élaborés dans les régions de Provence et de Bordeaux, ont toujours dis que ces vins pouvait accompagner n?importe qu?elleplat, c’est d’ailleurs ainsi qu’ils les publicitent : « rosé-qui-va-avec-tout ». Même si, en réalité, tous les plats ne font pas forcement une combinaison parfaite avec ces bouteilles, ils se sont rendu indispensables durant les jours d’été. C?est peut-être dut à la fraîcheur qu?il apporte lorsqu?on le boit et grâce à son goût légèrement acide et fruité.

Il est commun de dire que les rosés sont des rouges dépouillés d?agressivité, mais avec des arômes et saveurs typiques des raisins avec lesquelles ils sont élaborés. Ils sont le résultat de la vinification de raisins rouges, maisles rosés se différencient des rouges en fonction du temps que le fruit est resté en contact avec la peau et les pépins. Dans le premier cas, les grappes sont récoltées pour être macérées dans des bassins ou réservoirs, en généralentre six et douze jours. Dans les second, en revanche, le temps de contact est habituellement inférieur a trois jours, voir même parfois à quelques heures. Ce procédé cherche à extraire le contenu tannique, associé habituellement àune sensation d?astringence dans la bouche, et la matière colorante, parmi d?autres composant présents dans l?enveloppe du raisin.

La classification d?un vin clairet ou rosé porte parfois à confusion, mais elle est facile à différencier car pour le vin clairet, la fermentation se fait avec les peaux, de manière similaire aux vins rouges, mais dans le deuxième cas, leprocédé de fermentation se réalise sans elles.

Il existe différentes méthodes d?élaboration des vins rosés, parmi lesquelles trois sont principalement utilisées, que nous expliquerons dans un prochain post sur le blog de Uvinum.

Le nom des vins

 TAGS:Dire d?un vin qu?il possède du Terpène, des Pyrazines, des Norisoprénoïdes ou des Thiols volatils dans le moût, pour n?en citer que quelques uns, c?est comme si on parlait chinois à un consommateur. En revanche, si on luidit que la bouteille de vin qu?il vient d?acheter se compose d?un raisin qui libère pendant sa vinification un arôme floral (le Terpène) et qu?il a une forte odeur de poivron (les Pyrazines), notre consommateur pourrait correctement associerces références avec un Cabernet Sauvignon.

Par contre, si on lui raconte que dans son vin se trouvent des goûts de fruit exotique, de rose et même de compote de pomme (les Norisoprénoïdes), il pourrait éventuellement penser qu?il va boire un Chardonnay. D?un autre côté, si ondistingue des touches de goyave dans le liquide, des écorces d’agrume et du pamplemousse (les Thiols volatils dans le moût), ce consommateur va deviner qu?il se trouve face à un Sauvignon Blanc.

L?odeur, le goût et l?arôme du vin dépendent donc de sa composition chimique, où la prédominance de l?une ou l?autre de ces substance dans chaque jus déterminera son caractère. C?est pour cette raison qu?il est essentiel desavoir de quel raisin est composé le vin que l?on achète car c’est ainsi que l’on va pouvoir identifier la variété qui nous plaît le plus.

Au-delà du fait que le procédé d?élaboration du vin soit presque toujours le même, l’expression singulière d?un raisin répond à son terroir (sol, climat, ensoleillement, soins de la vigne), qui présente des nuances différentes dans chaquerégion et devient donc un jus particulier.

De manière générale, les vin blancs libères des arômes citrique de citron, d?orange ou de pamplemousse et de fruits comme la poire, l’abricot, le melon ou la groseille. D?un autre côté, les variétés de rouges se caractérisent pour êtrechargées d’anthocynes, substance responsable de la coloration du vin qui se libère au contact de la pulpe brisée avec la peau ou l’écorce ; et la présence de tanins, un composé polyphénolique associé à l?astringence et au goûtamère du vin, qui prolongent sa vie et apportent au consommateur, entre autres choses, des antioxydants. Ces derniers nous évoquent des fruits rouges comme la cerise, la prune, la framboise, la fraise ou la mûre. Ces deuxvinifications peuvent aussi offrir des arômes minéraux, épicés, d?herbe ou autres communs a la fermentation comme le pain ou la levure.

Le vin n?est pas seulement du raisin, ses arômes et saveurs se construisent au travers des procédés chimiques auxquels il est soumis, comme la fermentation (transformation du sucre contenu dans le raisin en alcool), lafermentation malolactique si s’était le cas (transformation de l?acide malique, habituellement associé à la pomme verte, pour le convertir en acide lactique) et le vieillissement (disposé dans des barriques de chêne ou en bouteille).Cependant, il existe des facteurs communs qui s?expriment dans chaque variétal et qui se reflètent toujours dans le produit final, la bouteille.

L’élaboration du vin

 TAGS:Soyons claires dès le début, il est difficile d?expliquer l?élaboration du vin en quelques mots, ici nous cherchons simplement à transmettre au lecteur le résumé que l?on peut faire après la visite d?une cave, et ce qu’expliquent les experts surtout pendant l?époque des vendanges.

Pour faire simple nous pouvons dire que ce qui est nécessaire pour que le jus de raisin se transforme en vin c?est un procédé, qui doit se réaliser le plus naturellement possible: la fermentation. C?est un phénomène chimiquegrâce auquel le sucre du raisin se transforme en alcool et anhydride carbonique, qui est dut à l?intervention de la levure présente en plus grande proportion dans les peaux. Quand la peau du raisin se brise, la levure commence àtravailler le sucre et provoque le début de la fermentation.

Ensuite, le raisin est retiré de la vigne avec sa grappe, puis déposé dans le « lagar » (traduisez bassin), espace de la cave réservé à cette tâche, ensuite il passe par le fouloir, ici les grains seront écrasés pour en extraire le jus. Ce jus, composé de pulpe, de peau et de pépins, nommé moût, sera placé dans des bassins ou des cuves pour le faire fermenter. En général, la levure va travailler afin de transformer tout le sucre en alcool, ou au moins jusqu’à obtenir 15% d’alcool dans le vin, mais il arrive souvent que certains raisins soient trop sucrés et le procédé doit être arrêter manuellement.

De nos jours, le procédé d’élaboration des vins est accompagné de l’utilisation de technologies impensables auparavant, des éléments qui aujourd’hui sont amplement nécessaires afin de garantir leur qualité. Par exemple, il est connu que les vins blancs ont besoin d’une fermentation à basse température, il sera donc nécessaire un équipement de froid qui retardera le procédé de fermentation, ce qui permet de le contrôler et éviter l’oxydation, agent très nuisible pendant les phases de création du vin. En revanche, pour ce qui concerne les vins rouges, il n’ont pas besoin de basses températures, mais eux aussi doivent éviter l’oxygénation pendant leur élaboration.

Les vins qui mûrissent dans des fûts de chêne, qu’ils soient blancs ou rouges, sont confrontés à un procédé d’oxygénation qui est très doux car cet élément s’y infiltre en petites quantités, mais cesse de le faire après mise en bouteille et bouchage. Son repos en bouteille est nécessaire voir fondamental afin de permettre au vin de se poser et acquérrir ainsi un point de maturation optimum.

Raisins rouges, une question de tanins

 TAGS:Parlons encore de raisins ! Dans le cas présent nous abordons les raisins rouges les plus réputés et suggéstifs?

Cabernet Franc

Réputé pour son élégance et son arôme floral, le raisin Cabernet Franc est cousin du Cabernet Sauvignon et se cultive largement à Bordeaux. En Uruguay, il est utilisé pour ajouter de la délicatesse dans les coupes à bases de Cabernet Sauvignon et de Tannat. Élaboré seul, ce raisin produit un vin léger et doux.

Cabernet Sauvignon

Ce cépage est le plus répandu dans le monde, quand il atteint sa maturation optimale, il est associé au cassis, tandis que lorsqu?il manque encore de maturité il dévoile des notes végétales du style des poivrons verts, enconserve o cuits comme les olives noires. Dans la typicité du Cabernet Sauvignon les experts trouvent des touches d?épices de type poivre noir ou rouge, et ils identifient sa couleur par le manque de brillance. Ses tons violets de jeunesse passent a une couleur rouge brique au fil des années.

Merlot

Framboises et prunes taillées sont les descripteurs que les dégustateurs utilisent pour faire référence à ce fruit. Bien mûr, il fournit des touches de chocolat amère, tandis que la violette est la fleur choisie pour évoquer son parfum.Ce raisin a une part essentielle dans les grands mélanges français, il est même fondamental pour des vins aussi réputés que le Petrus. Dans des bouteilles jeunes les arômes frais de fruits rouges sont prédominants, c?estpour cela qu?on l?inclut dans les rosés.

Pinot noir

Il se de lui qu’il est ?el colmo de cualquier productor y la preferida de todo catador? (le comble de tout producteur et le préféré de tout dégustateur). N?ayant aucune résistance aux gel, à la pluie ou la chaleur, cette variété a une difficile maturation. Avec une couleur de faible intensité à cause de la basse quantité d’anthocyanes et une difficile conservation dut à la faible présence de tanins, le Pinot Noir offre malgré tout de jeunes vins fruités et des jusd’élevage robustes. Ses arômes et saveurs s?associent avec les mûres et les cerises, alors qu?il a généralement une odeur d?herbe coupée, de thé noir et de cuir.

Syrah ou Shiraz

Framboise et mûre fraiche, prune et coing, poivre noir, cuir et même goudron, sont les descripteurs identifiant cette variété typique en France, qui de nos jours trouve sa plus haute expression en Australie.

Tannat

Insigne de cépage réputée à Rio de la Plata, cette variété possède des feuilles de taille moyenne vert foncé et son fruit est violet foncé, voir pratiquement noir. Dans les vins jeunes elle est associée à la framboise, le coing et le foie,et dérive vers un intense arôme de cuir, avec une astringence marquée, causée par son pourcentage élevé de tanins.

Tempranillo

Le raisin Tempranillo, aussi appelé Tinta del país ou Tinta Roriz, est l?élément clé dans la majorité des vins espagnols. Il est inhabituel de trouver ce cépage dans des vins monovariétales hors d?Espagne, car bien qu?il produise unvin coloré, son acidité est très faible et il est pauvre en tanins.

Malbec

Appélation Cot en France et fruit noir, on le reconnaît par sa coloration dense, quasiment noir. Adopté par les argentins comme cépage principal, cette variété peut se convertir en un vin jeune, de vieillissement prolongée ou encoreun rosé, et il reflète toujours des arôme similaires à celui de la cerise ou du cassis ainsi qu’un parfum de violette. Avec une vinification rouge il fournit aussi quelques touches épicées du style de l?anis ou du réglisse.

Le Jerez et le Pedro Ximénez

 TAGS:Pedro Ximénez et Palomino Fino sont les variétés de raisins que définissent le caractère des régions de Córdoba et Cadiz en Espagne, respectivement, car dans ces terres chaudes et sèches sont produits les vins les plus réputés du pays, le Jerez et le Pedro Ximénez.

Au XVI siècle, bien avant que le monde connaissent le Rioja o Ribera del Duero, deux des appellations d?origines les plus célèbres, nos deux boissons été déjà un succès d?exportation, dont le Royaume Unis était la principale destination.

Ce fut précisément le mariage entre Catalina de Aragón, cousine des Reyes Católicos, et le prince Arthur d?Angleterre qui favorisa le commerce des ces produits hors des frontières. À tel point que plusieurs siècles plus tard, au XIX, le Jerez représentait encore 40% des importations de vin de cette île.

Par méconnaissance, il est habituel de confondre le Jerez et le Pedro Ximénez, à cause de leur couleur identique et de la proximité de leurs terres d?origine. Cependant, leurs différences ne sont pas moindres. Le premier est un vin sec d?apéritif, élaboré a partir du raisin Palomino Fino. Au contraire, le second est un vin sucré produit avec la variété Pedro Ximénez, idéal pour accompagner les desserts. Ces boissons sont unies par la terre, car leur culture a besoin de beaucoup d?heures de soleil et peu d?eau. De plus, dans les deux cas, ces produits sont fortifiés, c?est-à-dire qu?après la fermentation on leur ajoute de l?alcool de vin, et ensuite on transvase le liquide dans des barriques de chêne pour les faire vieillir en solera.

Une fois dans les caves, les fûts sont disposés en forma pyramidale, en laissant toujours le plus ancien en bas et les plus récents au-dessus, et pour l?embouteillage le ?venenciador? (maître de la cave) prend une portion de chaque récipient. Finalement les barriques sont remplies avec du vin plus jeune. C?est de cette manière que le Jerez et le Pedro Ximénez sont maintenus toujours frais. Le temps de vieillissement est tel que, par exemple, il existe sur le marché des Pedro Ximénez avec des étiquettes datant de la récolte de 1924, qui par ailleurs sont très prisés.

Le vin de Jerez, toujours élaboré sec avec la variété de raisin Palomino Fino, doit son nom à la ville de Jerez de la Frontera, dans le sud de l?Espagne, en Andalucía. De manière générale, les caves, appartenant à de grandes entreprises, produisent cette boisson dans cette ville ou dans deux villages proches, Sanlúcar de Barrameda ou Puerto de Santa María.

Cherchant à améliorer son image, ces dernières années l?élaboration du Jerez a été limitée par une série de nomes. Entre autres, la quantité de vin que peut vendre chaque cave a été restreinte, la vente en gros interdite et l?autorisation d?ajouter le datage sur l?etiquette des vins dis premium.

Languedoc-Roussillon terre de vins

 TAGS:Suite à une crise du secteur agricole, en 1987 quelques pionniers de la zone ont organisé l’union des viticulteurs et créé une nouvelle identification pour leurs étiquettes : Vin de Pays d’Oc, un vin de table courant, régional, avec une qualité garantie. Afin de pouvoir vendre leur production à des prix abordables, ils ont misé sur des variétés apréciées au niveau internationale. Ainsi, avec de nouvelles méthodes de récoltes et de vinification ils commencèrent à produire des variétales similaires à celles déjà présentes sur le marché.

Il existe 40 Appellations d’Origines dérivant de la diversité des sols, du climat et des souches du Languedoc-Roussillon. C?est cette diversité qui donne à cette région la possibilité d?être un des espoir de potentiel et développement de France. Cependant, l’engouement de ses habitants à développer le tourisme et l’agriculture fut le responsable de la division du sud du pays, déjà célèbre pour la diversité de ses produits et sa délicieuse cuisine. Parmi ses ingrédients de base il y a l?huile d?olive, l?ail et le basilic, ainsi que les arômes des herbes de la garrigue provençale, comme le thym, le romarin ou le laurier, qui complètent les spécialitées rurales et côtières de la zone. Sans parler de ses grandes étendus de vignobles, qui représentent 40% des plantations françaises.

Sur la côte méditerrannéenne, de Nîmes jusqu?aux rives de l?Aude, le Languedoc se divise en 7 zones : Coteaux du Languedoc, Minervois, Fitou, Malepére, Corbières, Cabardés et Limoux. La première zone, le Coteaux du Languedoc, est connue pour être la plus ancienne productrice de vin de France. Bien que ses vins rouges soient les plus importants, il s?y fabrique également quelques rosés et blancs. Minervois se situe entre le Canal du Midi, vers le sud, et la Montagne Noire, vers le nord. Ses vins rouges, rustiques, sont recommandés pour accompagner les viandes rouges ; tandis que ses vins blancs sont un choix idéal pour être servis avec un plateau de fruits de mer ou des poissons blancs.

D?un autre côté, la zone de Fitou est, selon les historiens, l?endroit où les grecs ont planté les premières vignes, et elle s?étend depuis Narbonne et Perpignan jusqu?aux montagnes de Corbières. Elle se caractérise par la production de vins rouges ayant du corps et des arômes complexes, des épices et fruits mûres. Malepère, en revanche, encerclée par le Canal du Midi et le fleuve de l?Aude, est dominée par l?élaboration de rosés.

Avec plus de 23000 hectares, Corbières s?ètend à Carcassonne, Narbonne, Perpignan et Quillan, et si divise en 11 zones, dut aux types de sols et conditions climatiques. 90% de ses vins rouges sont jeunes, légés et de goûtfruité. 6 rivières baignes les pentes et terrasses de Cabardés vers la Montagne Noire et surplombent la ville de Carcassonne. Grace à sa position entre le Languedoc et Bordeaux, aussi bien les variétés de raisin d?Atlantiques (Merlot, Cabernet Sauvignon et Franc, Malbec et Fer Servadou) que les méditerrannéennes (Syrah et Grenache) y poussent bien.

L?histoire raconte que Tito Livio avait choisit, il y a 2000 ans, les vins blancs de Limoux. Plus tard, en 1531, un moine bénédictin a découvert un processus naturel qui permet de convertir les vins normaux en mousseux, et c?est ainsi qu?est né le premier champagne du monde, qui aujourd?hui représente 95% de la producción de la région avec la Blanquette de Limoux, le Crémant de Limoux et la Blanquette Méthode Ancestrale. Ainsi, la Blanquette de Limoux, le plus vieux brut du monde, est le résultat du montage d?au moins 90% de Mauzac complété par du Chardonnay et du Chenin.

Vins d’Afrique du Sud

 TAGS:La première élaboration de vin se réalisa en Afrique du Sud en février de 1659. Les débuts furent difficiles car les colons hollandais ne savaient quasiment pas cultiver le raison ou élaborer du vin. Le salut du vin du nord : entre 1680 et 1690 les Hugonotes, un groupe de réfugiés français, est arrivé au Cap, transportant avec eux la tradition viticole française, qu’ils ont dut adapter aux conditions de la région. La grande diversité de climats et de sols au Cap fut le premier obstacle à surmonter, ainsi que le manque de marchés pour l’exportation de vin. Ce dernier élément s’est résolu tout seul. L’occupation anglaise dans la moitié du XIX siècle a ouvert à l’Afrique du Sud les portes du marché le plus important : l’anglais.

Malgré les aléas climatiques, économiques et politiques, ou encore la phylloxéra, l’industrie du vin sud-africain s’est consolidée tout au long de ce siècle, en améliorant la qualité de ses produits et en fabriquant quelques uns des plus célèbres vins du monde.

Variétés de vins sud-africains

En Afrique du Sud se trouvent les variétés de raisin les plus communes du monde, Chardonnay, Gewürztraminer, Pinot Gris, Sauvignon Blanc, Semillón, Ugni Blanc, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Merlot, Pinot Noir, Shiraz, mais aussi des variétés moins courantes, dont certaines créées dans cette même région.

Les variétés les plus rares :

  • Blanches :
    • Cape Riesling, une des meilleures variétés d’Afrique du Sud, identifiée comme le Crouchen blanc français.
    • Chenel, croisement local entre Chenin Blanc et Ugni Blanc.
    • Chenin Blanc, connue aussi comme Steen, donne des vins frais, fruités, faciles à boire.
    • Clairette Blanche, une des variétés préférées des produits sud-africains, donne des vins avec une faible teneur  en alcool et une faible acidité. Bien qu’elle ne soit quasiment pas utilisée pour élaborer de vins monovariétales, elle est le composant fondamental de beaucoup de vins.
    • Il y a aussi Bukettraube, originaire d’Allemagne, Colombard, Emerald Riesling, Muscat de Alejandría, qui est appelé Hanepoot, Muscadel, Palomino, Rhine Riesling.
  • Rouges:
    • Cinsaut, une variété versatile auparavant connue comme Hermitage, avec une surface de culture diminuant jour après jour.
    • Pinotage, croisement local entre Pinot Noir et Cinsaut (Hermitage), qui donne un vin fruité avec du corps et qui a besoin de 2 à 3 ans pour arriver à sa plénitude.
    • Souzao, variété originaire de Portugal qui donne des vins avec une intensité de couleur excellente.
    • D’autres variétés rouges : Gamay Noir, Muscadel Red, rouge Barocca, Zinfandel.