Étiquette : vins pour Noël

7 choses à éviter lors des repas de fin d’année

 

La veille de Noël, Noël, le réveillon… les fêtes de fin d’année sont interminables et nous nous attablons plusieurs fois. Pour que tout se déroule bien, tant pour la santé que pour la vie sociale, voici quelques conseils sur ce qu’il faut éviter lors des repas de fin d’année.

  1. Se gaver d’hors d’œuvres 

Les repas de fin d’année sont longs et abondants. Si nous nous gavons avec les hors d’œuvres dès le départ, nous n’atteindrons pas le dessert, ou si nous y parvenons, il se peut que nous nous sentions vraiment mal. Sachons toujours manger sans exagération.

  1. Ni organisation, ni planification

Si nous sommes les hôtes, nous aurons tout bien organisé pour qu’aucun détail ne nous échappe sur la soirée et les invités. Nous devons avoir une planification et ne pas laisser les repas de fin d’année pour le dernier moment.

  1. Acheter poisson et fruits de mer le jour du réveillon de Noël

Dans les repas de Noël, la qualité des produits que nous mangeons est essentielle. Mais il vaut mieux les acheter bien avant car à mesure que les jours de fête se rapprochent, les prix du poisson et des fruits de mer augmentent considérablement.

  1. Éviter les sujets litigieux

Que ce soit en famille ou avec les amis, les réunions seront de mise pendant les fêtes. Si nous savons que certains sujets sont épineux, il vaut mieux éviter de les soulever. Parler de télévision, jouer, raconter des blagues….aideront à passer un bon moment.

  1. Choisir un mauvais vin

Le repas est important, mais également la boisson. Avec les fruits de mer ou le veau, nous devons choisir les meilleurs vins, ceux qui vont bien avec les aliments que nous cuisinons.

  1. Abuser de l’alcool

Oui, on ne peut s’empêcher de boire durant les repas de Noël. Mais mieux vaut ne pas mélanger, boire du vin de qualité et un peu de liqueur avec le dessert. Vous verrez comment, le lendemain, vous serez en forme pour affronter un nouveau jour de réunions et  de festins.

  1. Cuisiner trop

Tout d’abord, nous nous fatiguons sans raison, ensuite, il reste de la nourriture et nous mangeons déjà beaucoup trop en cette période pour avoir des restes pour toute la semaine. La prévision est la meilleure alliée pour tenir cela en compte.

Et pour reprendre le point numéro 5, voici quelques vins pour Noël, qui, nous sommes sûrs, ne vous décevront pas.

Comment alterner différents vins pour le dîner de Noël

 

Noël approche. Une fête très spéciale durant laquelle la gastronomie aura le rôle principal et le vin sera un point essentiel des réunions familiales et entre amis. Si vous voulez réussir  votre dîner, vous pouvez commencer à choisir vos vins pour Noël. Choisissez qualité et variété, à tous les coups, vous serez récompensé.

Poissons, viandes, dessert….à Noël nous mangeons trop et de diverses manières. C’est pour cela que nous devons alterner différents vins, en particulier lors du dîner de Noël, qui est généralement plus long.

Du blanc au rouge

C’est une façon très traditionnelle de les alterner et celle qui est habituelle lors des dégustations. Cela est dû à ce que nous mangeons, puisqu’en entrée nous commençons, en général, par un apéritif, des soupes et un peu de poisson, avec lesquels les vins blancs sont privilégiés. L’entrecôte, la dinde ou le cochon de lait en plat principal ouvre un vaste champ pour que nous finissions le dîner avec un rouge puissant. De cette manière, les saveurs seront plus intenses à chaque instant du dîner. Normalement, on sert un vin blanc et deux ou trois vins rouges, pour produire plus d’effets en bouche.

Du sec au doux

Tout dépend du menu, mais une autre façon c’est de commencer avec des vins blancs ou des rouges secs pour passer à des vins doux, comme le muscat au dessert. La combinaison des vins secs avec les entrées et les seconds sera meilleure s’ils sont associés convenablement et les plus doux et sucrés (dans lesquels les raisins blancs sont renforcés) se marient parfaitement avec les tourons et les massepains. De cette façon, cela sera également plus digeste.

Suivant le protocole

La première bouteille de vin est, en général, ouverte et goûtée par l’hôte du dîner bien que celui-ci puisse vouloir faire les honneurs à un invité. Une fois ouverte, la bouteille peut rester sur la table, bien qu’il soit plus avisé qu’elle repose sur une table auxiliaire et nous le verserons à mesure que les verres se vident. Les premiers verres se remplissent à la moitié puis au goût du consommateur. Le protocole veut que l’on serve les vins blancs en premier lieu et les rosés à une température de 10 degrés puis les vins rouges à température ambiante de 20 degrés et finalement les manzanillas, les vins doux ou champagne autour de 8 degrés.

Vous avez déjà les vins pour le dîner de Noël ? Nous, nous vous recommandons: