Étiquette : vin

5 accessoires du vin pour un service parfait

Partager le vin

Ce n’est pas tous les jours que nous trouvons le moment adéquat pour prendre un verre de vin tranquillement, avec le rituel nécessaire, en faisant aérer le vin, pour le savourer à la parfaite température. Heureusement, tous les vins ne nécessitent pas une préparation aussi élaborée, certains peuvent être bu après avoir été ouvert seulement. 

Mais si vous faite parti de ceux qui de temps en temps, aiment profiter d’un verre, sans contraintes, et avec une bonne conversation de fond, nous vous présentons aujourd’hui 5 accessoires essentiels. 

Les vins de Chablis

Vinos Chablis

Les vins de Chablis proviennent des vignobles portant le même nom. Chablis est situé dans le département de l’Yonne, qui compose la région de Bourgogne, traversé par le Serein, une rivière qui affluent le long des vignes. C’est sur ces terres que l’on trouve les 4753 hectares des Vignobles de Chablis.

« Le vin de Chablis est exclusivement un vin blanc, et ne sont autorisés que les cépages de Chardonnay et de Sauvignon Blanc pour son élaboration. »

L’histoire des vins de Chablis

On estime que les premières vignes de Chablis furent plantées au premier siècle avant JC. Mais c’est seulement vers le IIIème siècle que la majorité des vignes fut plantée, sous l’ère dominée par l’empereur Probus (276-282). Puis, la véritable exploitation des vignes débuta au VIIème siècle, lorsque les moines de Tours arrivèrent.

Dès lors, ces vignes de Chablis furent cultivées avec succès par les moines. Qui par la suite firent construire un magasin appelé le Petit Pontigny, qui existe encore de nos jours. L’expansion du vin de Chablis devint importante dès le XIIIème siècle, de plus il avait acquis une renommée méritée. Mais le succès dura jusqu’à la révolution française. Jusqu’alors les terres appartenaient au clergé.Elles furent ensuite vendues à des viticulteurs particuliers, qui heureusement conservèrent la tradition jusqu’à aujourd’hui.

L’Appellation d’Origine de Chablis

Selon l’Institut National des Appellations d’Origines (INAO), Chablis compte 5 appellations d’origines :

  1. Saint-Bris – Cette appellation n’utilise que du Sauvignon blanc pour produire ses vins.
  2. Petit Chablis – Celui-ci se trouve sur les plateaux de Chablis.
  3. Chablis – Recueilli sur les pentes du Nord Est de la région.
  4. Chablis Premiers Crus – Se trouves au Sud et à l’Ouest de la région.
  5. Chablis Grands Crus – Uniquement récolté à Chablis et à Fyé.

Afin de commencer à profiter des vins de Chablis, nous vous en suggérons deux très bons ici :

 

 TAGS:Chablis Calvet 2009Chablis Calvet 2009

Calvet est l’un des productions les plus grandes de France, voulant à tout prix produire des vins que représente le plus classique du pays.

 TAGS:acheter Chablis Calvet 2009 14,82

 

 

 TAGS:ChablisDomaine de la Bretauche 1Er. Cru Fourchaume 2005

Un premier cru, élégant, aromatique et soyeux. Pour profiter d’une belle soirée d’été..

 TAGS:acheter Domaine de la Bretauche 1Er. Cru Fourchaume 2005 23,65

 

Le sexe dans les vignes, les femmes prennent le pouvoir

Viña Pomal Alto de la Caseta 2007

Du sexe pour élaborer le meilleur vin, oui, mais du sexe artificiel. Il s´agit des féromones contenues dans les centaines de barils que Bodegas Bilbaínas (financée à 90% par le groupe Codorníu) a dispersé sur ses 250 hectares de vignes.

Les phéromones féminines proviennent en réalité des mites de la grappe ou du Lobesia Botrana. L’objectif est d’attirer les mâles qui, face à tant d’arômes, mais aucune trace de femelle, virevoltent et meurent. Ainsi, sans utiliser de pesticides, le vignoble échappe à une menace dangereuse pour la vigne. Par conséquent, cela donne un fruit beaucoup plus sain, mieux traité et donc écologique.

La promesse de rencontres sexuelles s’accomplie, et se transforme en piège mortel pour les mâles de ce type de mites, et à l´origine du nouveau vin du vignoble, el Viña Pomal Alto de la Caseta Reserva 2007.

Viña Pomal Alto de la Caseta Reserva 2007 est une édition limitée, qui se hissera en tête du top du vignoble. Une bouteille pourrait couter environ une soixantaine d´euros. Plus de 2100 bouteilles ont été embouteillé jusqu’à présent.

Le vin est issu de la variété de Tempranillo, et les raisins sont sélectionnés un par un. Les vignes ont plus de 35 ans d’âge. Par contre, nous ne sommes pas sûr de l´effet aphrodisiaque des phéromones contenus dans le vin.

Le vignoble a parié sur l´innovation dans la viticulture, en appuyant fortement sur les aspects de l´élaboration. Aussi, une des nouveautés est l´utilisation d´avions pour photographier les vignes sous infrarouges, ce qui permet de vérifier l´état de maturation de chaque mètre carré du vignoble, et ainsi, de choisir le moment opportun pour la récolte.

Il est vrai que le monde du vin, traditionnellement agricole et artinasal se transforme rapidement et devient de plus en plus scientifique et analytique. Ce n´est pas la première initiative, nous avons déjà cité l´utilisation d´ultrasons pour confectionner la maturation du vin, ou bien même de l´utilisation du sarment pour l´élaboration de la biomasse. Toutes ces expériences ont un objectif commun, celui d´améliorer la qualité des vins à travers l´utilisation de techniques pour le développement durable, et non agressives avec la vigne.

Vous souhaitez acheter du vin élaboré de façon moderne ? Ou bien préfériez-vous des vins plus traditionnels ? Les phéromones ont-ils un effet aphrodisiaque ? Nous vous recommandons quelques vins qui vous aideront à conquérir votre partenaire. Ou tout du moins, à profiter d´un moment agréable.

  • Vino follador (vin baiseur): La famille “Follador” élabore depuis 3 générations un type de mousseux typique d´Italie. Un des plus connus est le “follador Rosé”. Vita Rosa est un vin mousseux idéal pour trinquer lors d´un merveilleux repas.
  • Tetas de la Sacristana (Seins du sacristain): Nous l´avons déjà cité auparavant pour parler de son rapport qualité-prix. Parfait pour un diner romantique.
  • El Pecado 2007 (le péché 2007): Tout est dit, n´est-ce pas? Ah, il s´agit d´un vin exceptionnel du Bierzo élaboré par Raúl Pérez, un des plus jeunes œnologues du moment. Ne vous trompez pas, le pêcher serait de ne pas goûter à ce vin.
  • Sota Els Àngels Blanc 2009 : “Sous les anges” est la traduction du nom de ce vin, un mélange de Picapoll et de Viognier. Un vin idéal pour contempler le ciel étoilé d´une nuit d´été. Il y aura du romantisme dans l´air…

Alors, intéressés ? Quel est votre vin préféré pour ces moments-là ? Connaissez-vous un vin capable d´étonner votre partenaire ?

Le vin serait un bon investissement

Vino y dinero

Tout ce qui d’une manière ou d’une autre valorise le vin, est considéré comme un bon investissement. Peut-être pas non plus de la même façon qu’un produit est placé en bourse puis côté par toutes les grandes villes du monde. Mais en restant dans un contexte boursier, on remarque à la surprise générale, que le vin serait plus rentable que l’or. C’est-à-dire que le vin peut atteindre des niveaux de rentabilités plus élevés que ceux de beaucoup de produits qui se négocient sur le marché boursier.

London International Vintners Exchange 5 (Liv-ex)

Lorsqu’il s’agit d’investir dans le vin, il faut nécessairement mentionner la London International Vintners Exchange ou simplement la « Liv-Ex ». Cette organisation financière est spécialisée dans la branche commerciale des vins du monde entier. Son siège social est basé à Londres et fût fondé en 1999. Cette organisation est la première a avoir réellement fait entrer le marché du vin en bourse.

Des centaines de transactions par jours se font à travers Liv-ex. Les vins les plus négociés sont les ceux de collection et ceux qui ont une capacité de conservation de longue durée. Ces vins en question peuvent être de toute nationalité, de tout âge et de tout type, on trouve même du champagne. Ce moyen ne ressemble en rien à une mise aux enchères, car les collectionneur privé ne fonctionnent pas directement.

Liv-ex 100, l’index du vin

Le “Live-ex 100” est l’un des guides de prix les plus utilisés au monde. Il est important de remarquer que prévalent sur cette liste des vins rouges de Bordeaux et quelques champagne.

Après s’être fait une petite idée des investissements à faire sur le vin, il ne serait pas prétentieux de penser à investir soi-même dans un grand vin ou un vin de collection. Leur rentabilité peut s’élevée aussi rapidement que la mousse d’un bon champagne. Cependant, comme tout autre investissement en bourse, il est important de savoir quel est le moment opportun pour faire un achat, et surtout à quel moment faut-il revendre. Qui sait, il est possible que parmi vous se cachent quelques futurs investisseur ! D’autant plus qu’il est désormais très facile d’investir grâce à internet.

Si vous souhaitez investir dans le vin, c’est donc le moment pour acheter du vin à un faible prix, pour le revendre dans quelques années à un prix beaucoup plus élevé. Et même si dans quelques années la valeur de ces vins n’est pas en hausse, vous aurez des vins magnifiques à déguster. Voici trois vins très prometteur :

  • Château Malartic-Lagravière Blanc 2010 : Les vins blanc de Bordeaux sont plus économiques que les rouges, mais peuvent aussi se conserver durant plusieurs années et être réévaluer à la hausse. De plus, le marché du vin blanc est stable, et même si l’investissement rapporte peu, il est garantie d’être bénéfique.
  • Château Duhart-Milon 2010 : Un des vins les connus du monde, avec une stabilité sur le marché mondial, il trouvera toujours un acheteur. Avec du temps, vous gagnerez toujours de l’argent avec ce vin.
  • Remelluri Colección Jaime Rodriguez 2003 : Les vins spéciaux en provenance de grandes caves sont tout simplement les plus recherchés. Ces caves expérimentent des unions entre différents types de cépages, ce qui rend les vins de plus en plus originaux chaque années. Il s’agit d’un vin de Remelluri, une des caves espagnoles les plus prestigieuses au niveau international.

Comment goûter un vin ?

ABC de la cataBeaucoup de choses ont déjà été dites sur la dégustation du vin. Il s’agit d’un thème très large où plusieurs opinions divergent, et qui explore en profondeur les domaines du relatif et du circonstanciel.

Il n’est pas nécessaire d’être un œnologue ou un expert en vin pour reconnaitre un bon vin d’un mauvais vinaigre. Bien-sûr, vous ne pourrais prétendre non plus être en mesure de rendre une description précise et technique du vin en question, mais cet article vous permettra d’enrichir votre degré de connaissance sur le vin, et de juger des détails qui font la qualité d’un vin.

Avant de goûter un vin, il faut avoir en tête les trois critères suivants qui permettront de l’évaluer : son apparence et sa forme, ses arômes et ses saveurs. En bref ses critères sont très simplement résumés dans le jargon du vin : la vue, l’odorat et le goût. Ces trois sens suscités lors d’une dégustation, sont à observer avec la plus grande attention afin de déterminer de la qualité du vin goûté.

Tout d’abord, il est important de se focaliser sur la couleur et la brillance du vin pour se faire une idée de celui-ci.

Si vous notez des reflets agréables, cela suppose que vous êtes en face d’un vin intéressant. En revanche, si le vin se caractérise par une certaine opacité, vos doutes seront légitimes. Pour exécuter ce premier test, vous devez porter votre verre à ballon à la hauteur de vos yeux. Ainsi, en effectuant un léger mouvement sur son axe, vous découvrirez les couleurs, la luminosité et la pureté du vin observé. Vous pourrez aussi tenter de deviner la concentration en alcool du vin, grâce aux fameuses « larmes » ou « jambes » qui s’écoulent sur la paroi du verre. Plus ces larmes sont abondantes, et plus le taux d’alcool est élevé.

Ensuite, lors de la seconde phase de la dégustation (il s’agit bien de dégustation, même si nous n’avons toujours pas porté le vin à nos lèvres) il est important de savoir capter les arômes qui émanent du vin. Pour cela, plongez votre nez dans le verre sans être timide, un verre bien servi vous gardera à l’abri du risque de vous retrouver avec le bout du nez humide. En effectuant cet exercice sur le long terme, il se transformera vite en plaisir et peu à peu vous vous familiariserez avec les arômes respectifs de chaque cépage.

Vous remarquerez par la suite les « arômes secondaires ». Ceux-ci proviennent de la fermentation du vin.

Et enfin vous percevrez les « arômes tertiaires » qui sont développées par l’âme du vin. Mais avant de sentir à nouveau le vin, vous devrez légèrement agiter votre verre, et les belles senteurs ne tarderont pas à se dévoiler.

Bien qu’elle fasse l’objet de la dernière étape, la découverte des saveurs est la partie la plus attendue lors de la dégustation d’un vin. Pour commencer, prenez seulement une petite gorgée de vin, émoustillera vos papilles gustatives. Vous pourrez dès lors juger des quatre saveurs que doit contenir un vin : la douceur, le salé, l’acidité et l’amertume. Un bon vin combine ces quatre saveurs en un seul goût parfaitement équilibré.

Vinexpo 2011

Vinexpo

C’est en ce dimanche 19 Juin que débutera la 16ème édition de Vinexpo, un des plus grands rendez-vous des opérateurs mondiaux du secteur des vins et spiritueux. Le salon se tiendra comme chaque année dans la capitale mondiale des vins, à Bordeaux. Ici se rencontreront quelques milliers de maisons du vin, de caves, des distributeurs et des exportateurs. Tout ce beau monde sera évidemment à l’affut des meilleures opportunités.

Vinexpo est une excellente occasion pour les professionnels qui souhaitent faire connaitre leurs produits et/ou leurs services et former des partenariats, car ils rencontrent en un seul lieu des clients potentiels et des futurs partenaires en provenance du monde entier. Grâce à cet évènement, il est possible d’effectuer en quelques jours seulement, l’équivalent de nombreuses semaines de travail.

A première vue, Vinexpo ne semble offrir que des avantages, mais si c’était le cas, ce salon aurait lieu toute l’année. Exposer à Vinexpo n’est pas à moindre coût, et ne garantit pas forcément une visibilité notoire. La concurrence entre les plus grandes maisons transforme quelque peu l’évènement en exposition de vanités, comme en témoignent les sensationnelles courses d’Ascott anglais… plutôt que l’organisation d’une réunion professionnelle. Une petite cave a très peu de chance d’être remarquée, et encore moins d’être comparée aux stands impressionnants mis en place par les plus grand Châteaux.

Est-il obligatoire d’assister à Vinexpo ? Absolument pas. Si vous préparez une bonne liste de contact et un agenda de rigueur, vous gagnerez plus de temps que si vous assistiez à des courses de chevaux. Ce rendez-vous ne remplace en rien un travail sérieux et bien fait tout au long de l’année.

Uvinum n’aura pas son propre stand à Vinexpo cette année, néanmoins Uvinum sera présent car son esprit s’incarne à travers tous les amateurs de vins, et détient une place dans le cœur de tous ceux qui ont la passion du vin. L’émotion mise de côté, le travail de ces derniers mois a été très intense, et l’équipe d’Uvinum s’efforce avec la plus grande énergie de vous satisfaire en vous proposant les meilleurs vins et boissons disponibles sur la toile mondiale. Ce dur labeur nous laisse peu de temps à consacrer aux voyages et aux réunions.

Bien sûre, à tous ceux qui assisterons à Vinexpo 2011, nous vous demandons trois choses : Prenez du bon temps, goûtez le plus de vins possibles, et faites-nous part de vos impressions sur Uvinum !

Bon Vinexpo 2011 !

L’élaboration du vin

Elaboration

Tout d’abord, je dois vous avouer qu’il est difficile d’expliquer en si peu de mots comment se fait l’élaboration du vin. Mais nous essayerons de transmettre aux lecteurs un résumé concis, suite aux visites de plusieurs caves lors de la période de récolte, et en ayant reçu les témoignages d’experts.

En premier lieu nous pouvons dire qu’un certain processus est nécessaire pour que le jus de raisin se transforme en vin. Ce processus doit prendre forme de la façon la plus naturelle possible : la fermentation. Il s’agit d’un phénomène chimique par lequel le sucre du raisin se transforme en alcool et en dioxyde de carbone. Tout ceci se produit grâce à l’intervention des levures qui proviennent de la peau du raisin. Lorsque cette peau se brise, les levures s’en libèrent, et commencent à travailler le sucre, c’est le début de la fermentation.

Les raisins sont cueillis avec leur grappe, pour être ensuite déposé dans la cave. Les grains de raisins y sont dégrappés, puis presser afin de rendre un jus. Ce jus est composé de la pulpe, de la peau et des pépins du raisin. La mixture est mise à fermenter dans des cuves. Dès lors la levure aura un effet sur le sucre et le transformera en alcool. Le niveau d’alcool avoisine souvent les 15º. Il arrive parfois que les raisins soient trop sucrés, dans ce cas le processus doit être arrêté prématurément.

Actuellement, le processus est accompagné par l’usage de nouvelles technologies, qui rendent l’élaboration du vin plus maitrisée que jamais. Ces nouveaux éléments sont absolument nécessaires pour assurer la qualité des vins. Par exemple, les vins blancs ont besoin de fermenter à basse température pour éviter l’oxydation. En revanche, les vins rouges n’ont pas besoin de mûrir sous de basses températures, toutefois, il est nécessaire de les garder à l’abri de l’oxydation.

Certains vins sont élaborés en fûts de chêne, qu’ils soient blanc ou rouge, ils se retrouvent dans un processus d’oxygénation très doux car l’air rentre en très petite proportions. Si ce processus s’est développé de façon correcte, le vins s’embouteille sans oxygène. Le séjour en bouteille est essentiel pour que le vin atteigne son degré de maturité idéal.

Vin et chocolat

Vin et chocolat

Si le pain et le vin aident pour la marche, nous pourrions dire que le chocolat et le vin font courir le cerveau. C’est du moins ce que les chercheurs de l’Université de Northumbria ont déduit, en effet la combinaison de chocolat et de vin rouge est excellente pour bon fonctionnement le cerveau.

Selon les chercheurs, le chocolat et le vin sont riches en polyphénols, la combinaison des deux aliments aide à dilater les veines, ce qui facilite la circulation du sang au cerveau.

L’enquête a été initialement conçue pour mettre en exergue les bénéfices qu’apporte le resvératrol au cerveau. Le resvératrol est un des plusieurs types de polyphénols qui se trouvent dans le vin rouge, qui selon les chercheurs, provoque l’augmentation du débit sanguin au cerveau, et conduit les sucres et l’oxygène à l’organisme, et il devient plus facile et plus rapide d’effectuer des efforts mentaux complexes.

Emma Wightman chercheuse et gestionnaire de projet, a noté que les effets sont mieux perçus chez les personnes âgées, dont l’afflux sanguin à tendance à naturellement diminuer, et donc l’amélioration se note plus facilement.

Au cours de l’étude, les bénévoles ont pris des capsules de resvératrol, tandis que le cerveau était étudié par numérisation pour voir les résultats. « Plusieurs études ont déjà montré que le resvératrol apporte seulement des avantages et aucun effet secondaire, il peut être pris sous forme de complément alimentaire », dit le Docteur Wightman.

Crystal Haskell, directeur des recherche sur les essais effectués avec des volontaires, a remplacé le resvératrol par du polyphénol de chocolat, et a constaté que cette douceur est capable de retarder la fatigue du cerveau après d’intenses exercices de mathématiques. Ainsi, la combinaison de vin rouge et de chocolat semble être efficace pour la santé mentale.

Ainsi, lors un test pour vérifier que différents aliments, contenant resvératrol étaient moins efficaces consommés ensemble, a en fait mener à un résultat surprenant: le vin et le chocolat se complètent parfaitement et offrent de meilleurs résultats lorsqu’ils sont consommés ensemble que séparément.

Et vous? Quels vins rouges partageriez-vous avec du chocolat ? Quelle cave choisirez-vous?

Bien accompagner son vin: 5 conseils de base

JumelageTrouver un bon vin d’accompagnement peut avoir l’air d’être une tâche insurmontable lorsque vous êtes sur le point d’organiser un dîner. Les amateurs et les experts du vin ont pendant des années mis en place de nombreuses possibilités qui proposent lier un plat particulier à un vin délicieux. Mais en réalité, le jumelage entre un vin et un plat n’est pas une pratique officiellement inscrite dans la science moderne d’aujourd’hui. Afin de créer une harmonie de saveurs lors de vos prochains dîners de fête, vous avez besoin de savoir quelques directives de base sur le vin. Nous vous invitons à profiter de ces conseils qui vous aideront à bien combiner vos vins!

Avant de se poser la question « quel vin choisir ? », il est important de comprendre les saveurs qui se trouvent naturellement dans le vin. La vinification est un processus très détaillé et un élément essentiel pour relever les essences présentes dans les différentes variétés de raisins. La première étape lors de l’élaboration d’un vin est la presse des raisins pour en obtenir un jus, puis ce jus est combiné avec de la levure pour produire du dioxyde de carbone et de l’alcool. C’est au cours de ce processus de fermentation que les saveurs d’un vin apparaissent et se développent.

Bien que les vignerons soient fiers de la complexité de leurs vins, selon le type de raisin utilisé, tous les vins débutent avec des saveurs de bases. Le vin peut être doux ou aigre, et peut plus tard devenir un vin «acide». D’autres vins sont amers, laissant une sensation de desséchement sur la langue. La teneur en alcool et le sel utilisé dans la cuisine peuvent aussi affecter le goût du vin. Les vins qui ont une forte teneur en alcool ont tendance à dévoiler un corps puissant en bouche. Dans la plupart des cas, le processus le vieillissement du vin lui développe un bouquet de saveur singulier.

On entend souvent parler du goût en provenance des tanins du vin, en particulier pour les vins rouges. Les tanins proviennent de la tige et des graines de raisins utilisés lors la fabrication du vin. Selon la façon dont les raisins sont pressés lors des premiers stades de vinification, il est possible de déterminer quelle sera la force du tanin lorsque le vin sera arrivé à maturité. Les jeunes vins rouges ont des tannins très fort, mais qui ont tendance à ramollir et à se dissiper avec l’âge. Les tanins ne sont pas seulement là pour faciliter le processus de vieillissement, mais peuvent aussi considérablement affecter le goût d’un vin. C’est pour cette raison que les vins très tanniques sont laissés à maturation pendant de longues périodes. Le plus longtemps vous laissez vieillir ce type de vin, et plus savoureux sera le corps du vin lors de son ouverture et de sa consommation. Quand il s’agit de marier un vin à un plat, vous devez savoir ce qu’est un vin jeune et un vin tannique avant de le servir avec un aliment particulier. Cela jouera un rôle important pour vous aider à choisir le vin servir à vos invités.

Il est essentiel de tenir compte des saveurs du vin que vous allez servir et de ce que vous mangez avec. Prévoir son repas à l’avance, implique de choix d’un vin pour l’accompagner. Les conseils de base qui suivent vous donneront les connaissances nécessaires pour prendre de bonnes décisions.

  • Conseil numéro 1: Trouver un vin qui vous que vous trouvez plaisant à boire.

Tout d’abord, lorsque vous voulez faire correspondre un vin avec de la nourriture, vous devez trouver le vin qui vous fasse plaisir à boire. Ne vous inquiétez pas de la qualité d’un vin ou de la façon dont il a été classé dans un des derniers numéros de magazines de vin… Indépendamment de ce qu’affirment les experts, le vin doit être un vin que vous aimez boire.

Lorsque vous trouvez un vin qui vous plaît, gardez en le bouchon ou prenez en note ce qui est écris sur ? l’étiquette afin de le retenir le gouter de nouveau. Pour être franc, c’est comme ça que de nombreux amateurs de vin ont rencontrés les vins qui selon eux sont les plus fameux. Joindre vin à un plat est une expérience sensorielle intense, qui révèle au palais des arômes uniques.

  • Conseil numéro 2: Les vins légers doivent être servis avant les vins corsés

La règle de base de l’appariement du vin est de servir les vins légers avant les vins plus lourds, et les vins plus tanniques. Les vins à basse viscosité ont sont souvent des vins blancs tels que le Sauvignon Blanc, le Pinot Gris, le Chardonnay et les vins mousseux. Il y a quelques vins rouges légers, comme le Pinot Noir, qui peuvent être servis en début de repas. Les vins plus légers peuvent être dégustés avec une salade, une soupe ou une entrée. Lorsque vous servez des plats de volaille ou de poisson, il est préférable de les marier à un vin blanc ou à un vin rouge peu corsé et léger.

Les plats plus lourds tels que le boeuf ou l’agneau, méritent un vin riche comme un Bordeaux, un Cabernet, voire un Bourgogne français. Les desserts, en fonction de leur richesse, doivent être servis avec un vin blanc frais comme le Sauternes ou avec un savoureux vin rouge de dessert comme tel que le Porto.

  • Conseil numéro 3: Quand le repas est composé de plats régionaux, il faut l’accompagner de vins issus de la même région.

Les vins sont conçus et cultivés pour accompagner la nourriture. Quoi de mieux pour obtenir une expérience régionale complète que de joindre une cuisine particulière à un vin en provenance de la même région? Les producteurs de vin du monde entier créés des vins élaborés à partir d’ingrédients également utilisé pour des plats. Il est fréquent que certains ingrédients se retrouvent dans le vin et la nourriture, comme par exemple des épices spécifiques à certaines régions du monde.

Il peut être intéressant de découvrir la façon dont les saveurs et les épices se combinent lorsque vous les unissez à travers des vins et des plats régionaux. Si vous cuisinez un repas français avec des sauces délicates, fortes et goûteuses, il vous faut logiquement privilégier des vins français. Les plat aux sauces légères peuvent être servis avec un Bourgogne blanc ou rouge, tandis que les sauces fortes et épaisses, peuvent être combinées avec un vin corsé de Bordeaux. Les Italiens sont fiers des vins qu’ils produisent, les pâtes en sauce par exemple, s’accompagnent très bien avec un vin italien.

Si vous optez pour un plat de pâtes issu de la cuisine nord italienne ou de la cuisine rustique de Toscane, vous pouvez trouver de très bons vins italiens très riches en saveurs chez n’importe quel distributeur d’alcool.

  • Conseil numéro 4 : L’importance de trouver un équilibre dépasse le fait de bien marier le vin.

Lorsque vous associez un vin à un repas, il vous faut penser à la complexité du repas que vous allez servir vos hôtes. Les saveurs et les aliments complexes doivent être associés à des vins de saveurs simples, alors que les vins complexes doivent accompagner des plats simples mais savoureux.

Le type de repas que vous servez peut changer le goût d’un vin, car les épices naturelles souvent utilisées en cuisine sont capables fausser ou d’effacer les saveurs de celui-ci. Par conséquent, il est important de savoir ce que vous allez cuisiner avant de choisir le vin que vous allez servir. L’acidité et le tannin du vin peuvent réagir avec les condiments utilisés en sauces ou avec les saveurs naturelles des viandes.

Pensez aux saveurs qui s’opposent, comme le sucré et le piquant, il s’agit de trouver l’équilibre le plus parfait entre un vin et un plat. Par exemple, pour les plats relevés, que l’on retrouve dans la cuisine thaïlandaise et dans quelques spécialités espagnoles, il est possible de servir des vins doux qui permettront de contrebalancer la chaleur en bouche en provenance de ces plats.

  • Conseil numéro 5: Apprenez à marier vin et fromage.

L’union entre le vin et le fromage se pratique depuis des siècles. Lors d’un grand repas, il est fréquent de goûter à un plateau de fromage, qui viendra étoffer l’expérience du festin. Cependant, certains fromages ont des saveurs particulières, et doivent être servis avec un vin précis. Décider du fromage que vous allez servir, peut dépendre du vin qui vous est disponible.

Si vous débutez sans aucune idée, demandez-vous quel est votre vin préféré ou quel fromage vous aimeriez servir, dès lors vous serez en mesure de choisir la meilleur paire qui s’accompagnera. Tout comme le vin, les fromages peuvent avoir une quantité de saveurs. Les fromages forts, comme le bleu ou le roquefort, doivent être accompagnés par des vins doux qui pourront adoucir le fort goût de ces fromages. Les fromages plus doux et secs, comme le cheddar, se combinent très bien avec des vins rouges. Un fromage doux doit aussi être accompagné d’un vin doux.

Le fromage de chèvre peut quant à lui paraitre impossible à marier, à cause de ses saveurs et de ses arômes si spéciaux. Mais accompagné d’un vin blanc sec, l’expérience du vin unis à un fromage de chèvre est très agréable en bouche. La plupart des fromages à pâte blanche comme l’emmental ou le comté peuvent se combiner avec tout type de vin, et même avec des vins mousseux et des champagnes.

En suivant ces quelques conseils, vous serez capables de combiner avec aisance vos vins préférés avec vos plats favoris. Plus vous servirez de plats lors d’un repas, et plus il vous faudra choisir des vins différents pour les accompagner. Que vous choisissez d’accueillir vos amis avec 8 plats différents, ou seulement avec des hamburgers, vous êtes en mesure de trouver le vin parfait. Avec un peu d’organisation et de créativité, vous pouvez transformer un repas agréable en un chef d’œuvre culinaire en harmonisant les richesses des saveurs les unes avec les autres.

Comment les prestigieuses régions viticoles atteignent-elles le succès ?

PetrusIl y a quelques jours le magazine La revue du vin de France a publié un excellent article. Je le recommande à toute personne souhaitant comprendre comment se sont formés les grandes régions du vin dans le monde comme celle de Bordeaux, de Bourgogne, de Toscane, etc… D’où proviennent des vins connus dans le monde entier et dont les prix atteignent parfois les milles euros.

Curieusement le prestige et la notoriété de ces grandes régions se sont développés pour des raisons historiques, économiques, sociales… et politique ! Car en effet, la politique a une grande influence sur la création des grandes zones viticoles. Cela démontre que même si le terroir reste un élément clé, ce n’est pas sur cet argument que reposent les fondements d’une grande région viticole. Et cela démontre clairement que les petites régions ont-elles aussi la possibilité de passer à une étape supérieure et atteindre à l’avenir une grande reconnaissance (comme la région de Priorat qui a atteint le succès en quelques années).

Le long reportage montre comment tout au long des siècles, ces régions, grâce au pouvoir féodal, à l’église (celle-ci eu également une grande influence), aux raisons sociales, etc… se sont peu à peu développée une image qui n’était pas pour autant associée au vin consommé dans ces zones, mais qui renvoyait à l’image d’une zone et d’une régions avec un fort niveau commercial, et où le vin était une boisson destiné à être consommé par les échelons les plus hauts de la société.

Des figures célèbres et des personnages historiques ont eux aussi eu une forte influence. Depuis les romains qui apportèrent la culture du vin en France et plus précisément dans la vallée du Rhône et autour de la Seine, ou les grecs en Italie, ou le corton de Charlemagne (qui donna ensuite les vignes à l’église), ou les empereurs du Royaume Austro-Hongrois qui firent découvrir le Tokaj, etc. L’épopée du Petrus est une histoire contemporaine mais curieuse. En effet, le Petrus est considéré comme l’un des plus grands vins du XXème siècle.

Et son succès (le seul grand cru de Bordeaux qui n’a pas une dénomination qui débute par « Château » ou « domaine »), doit son succès à un coup marketing.

Avant la seconde Guerre Mondiale, le vin de Pétrus était produit par un petit producteur et très peu connu de la dénomination Pomerol (peu connue à l’époque elle aussi), mais Maire-Louise Loubat commença à acheter du vin dans cette zone. Et elle offrit à la famille Arnaud un Pétrus, car elle le considérait comme un vin chargé d’un grand futur, mais encore très peu connu. Même si elle commençait à le faire connaitre, il était hors de question que ce vin de Petrus dépasse le succès des vins voisin, ceux de Saint-Émilion. Mais un jour, elle décida d’envoyer une caisse de vins Pétrus à la jeune Princesse Elizabeth (qui devenue ensuite reine) et à cette époque celle-ci incarnait la modernité. Et la chance fit le reste… La princesse choisit ce vin pour son mariage le 20 novembre 1947 et depuis cet instant, le Petrus est devenu le vin favoris des grands hommes politiques comme Kennedy qui le considéra comme son vin préféré, et des stars du cinéma comme Marilyn Monroe qui l’adora. Ainsi s’est bâtit la légende du Petrus.

Intéressant non?

Ceci démontre que d’autres éléments que la qualité du terroir d’où vient le vin, pèsent sur la notoriété que peux se faire un vin. Car l’image d’un vin se développe avec une histoire, des traditions, des coïncidences…

La réputation d’un vin se fonde-t-elle sur de justes valeurs ?