Étiquette : vin rouge

Le vin rouge contre l’infarctus et le cancer

 TAGS:Nos études confirment l?effet protecteur des raisins, et du vin rouge sur les maux du c?ur et lui attribuent un mérite en plus : la prévention des tumeurs. La clé ? Les flavonoïdes, substances aussi présentes dans le thé et certains légumes.

Le dieu Bacchus, ou Dionysos, sauterait de joie s?il savait que, finalement, la science a découvert le pouvoir que les raisins rouges et le vin rouge ont sur la prévention des infarctus, attaques cérébrales et certaines tumeurs. Des propriétés anti-oxydantes des graines de raisin utilisées pour la fabrication de vin rouge ont été découvertes. Ces graines contiennent des flavonoïdes présents aussi dans certains légumes (spécialement le brocoli, navet ou le chou-fleur), dans la plupart des fruits et dans le thé.

Les flavonoïdes expliquent pour quoi le vin rouge a été indiqué comme le coupable, ceci quand il est consommé 2 fois maximum par jour, comme protecteur du c?ur, du cerveau et des artères : Ces composés peuvent aider les patients diabétiques, ou souffrant de athérosclérose, chirurgie by-pass ou greffe de foie, grâce a leur action anti-oxydante.

Tant les flavonoïdes que les antioxydants, sélénium, zinc, beta carotènes, la vitamine C et E, sont prescrits actuellement pour prévenir les maux cardiovasculaires et pour retarder l?apparition de tumeurs et cataractes oculaires. Aussi on les utilise contre le stress aigu et chronique, l?exposition excessive aux rayons solaires et quand le foie a été troublé par les médicaments.

En ce qui concerne les antioxydants du vin, une des dernières recherches a montré que boire 2 verres de vin par jour réduit la mortalité par maux cardiovasculaires de 35 %, et de 20 % les taux de cancer. 20 % de l?air que l?on respire est e l?oxygène et que 1% du gaz que notre organisme absorbe se transforme en radicaux libres, composés qui bombardent les cellules et causent différents changements négatifs, comme la transformation du cholestérol. Les antioxydants neutralisent la douleur des radicaux libres de l?oxygène.

Pour cette raison, les médecins prescrivent des antioxydants a partir de 35 à 40 ans, spécialement aux personnes diabétiques, fumeuses, obèses, sédentaires, ayant des antécédents héréditaires de maux cardiovasculaires ou cholestérol élevé. Aussi ils prescrivent aux patients souffrant d?angines ou d?insuffisance cérébrale et d?infarctus.

Ceci semble être causé par le manque de temps pour une alimentation équilibrée, les suppléments antioxydants commenceront à s?imposer pour augmenter les attentes de la vie : Allez donc acheter du vin pour boire un bon verre de vin rouge, santé !

La température idéale pour boire du vin

 TAGS:La température du vin est un thème e longue date et qui cause beaucoup de controverses. Comme il est de coutume populaire le vin blanc se boit plus frais que le vin rouge, mais, quelle est la température exacte pour pouvoir profiter du vin dans toute sa splendeur ? Nous allons essayer de diluer ce sujet d?autres thèmes à continuation.

Habituellement, les vins sont gardé dans les sous sols ou les endroits frais de la maison, des endroits qui pourraient arriver aux 11 degrés Celsius, en tenant compte que la température ambiante normal fluctue entre 18 et 25 degrés Celsius : Ces détails climatologiques compliquent le tout encore plus car tout dépendra de où on se trouve et à quelle saison de l?année on se trouve aussi. L?éventail de climats différents s?ouvre en une multitude d?alternatives qui rendent impossible d?obtenir une température exacte.

La température des vins rouges

Les vins rouges doivent se boire à température ambiante, c’est-à-dire, entre 16 et 18 degrés, cette température aidera à garder la saveur, l?arome et le corps du vin.
Cependant :

· Si le vi rouge est jeune, la température idéale sera plus basse, entre 12 et 15 degrés, ainsi on pourra savourer sa fraicheur, une nuance florale ou fruitée s?il en possède.

· Si il s?agit d?un vin âgé, la température idéale se trouvera entre 16 et 18 degrés, ainsi on pourra mieux apprécier son bouquet.

· Si le vin es âgé on pourra le boire a une température qui atteint les 20 degrés, bien sure cela dépend de l?origine du vin.

La température des vins blancs

Les vins blancs définitivement se dégustent mieux frais, plus que les vins rouges. Mais comme dans le cas des vins rouges il existe des variétés spécifiques de vin blanc. Si le vin blanc que nous allons boire est un vin blanc jeune, il est idéal de le boire a une température inferieur aux 10 degrés, jusque 7 ou 8 degrés, ainsi on marquera ses aromes sans dénuder son acidité ou sa saveur a alcool.

Si il s?agit d?un moelleux on pourra le boire jusqu’à 6 degrés, révélant ainsi son gout doux et sa saveur fruitée. Les vins blancs fins se dégustent bien à 10 degrés, on peut nommer entre eux les vins Manzanillos.

Pour ce qui est des vins rosés, ceux-ci doivent se boire de préférence sous les 8 degrés jamais a moins de 6 degrés. On recommande de boire les Cavas à une température qui se situe entre les 5 et 7 degrés.

L’élaboration du vin

Elaboration

Tout d’abord, je dois vous avouer qu’il est difficile d’expliquer en si peu de mots comment se fait l’élaboration du vin. Mais nous essayerons de transmettre aux lecteurs un résumé concis, suite aux visites de plusieurs caves lors de la période de récolte, et en ayant reçu les témoignages d’experts.

En premier lieu nous pouvons dire qu’un certain processus est nécessaire pour que le jus de raisin se transforme en vin. Ce processus doit prendre forme de la façon la plus naturelle possible : la fermentation. Il s’agit d’un phénomène chimique par lequel le sucre du raisin se transforme en alcool et en dioxyde de carbone. Tout ceci se produit grâce à l’intervention des levures qui proviennent de la peau du raisin. Lorsque cette peau se brise, les levures s’en libèrent, et commencent à travailler le sucre, c’est le début de la fermentation.

Les raisins sont cueillis avec leur grappe, pour être ensuite déposé dans la cave. Les grains de raisins y sont dégrappés, puis presser afin de rendre un jus. Ce jus est composé de la pulpe, de la peau et des pépins du raisin. La mixture est mise à fermenter dans des cuves. Dès lors la levure aura un effet sur le sucre et le transformera en alcool. Le niveau d’alcool avoisine souvent les 15º. Il arrive parfois que les raisins soient trop sucrés, dans ce cas le processus doit être arrêté prématurément.

Actuellement, le processus est accompagné par l’usage de nouvelles technologies, qui rendent l’élaboration du vin plus maitrisée que jamais. Ces nouveaux éléments sont absolument nécessaires pour assurer la qualité des vins. Par exemple, les vins blancs ont besoin de fermenter à basse température pour éviter l’oxydation. En revanche, les vins rouges n’ont pas besoin de mûrir sous de basses températures, toutefois, il est nécessaire de les garder à l’abri de l’oxydation.

Certains vins sont élaborés en fûts de chêne, qu’ils soient blanc ou rouge, ils se retrouvent dans un processus d’oxygénation très doux car l’air rentre en très petite proportions. Si ce processus s’est développé de façon correcte, le vins s’embouteille sans oxygène. Le séjour en bouteille est essentiel pour que le vin atteigne son degré de maturité idéal.

Le vin et le désir sexuel féminin

désir sexuel fémininUn mythe qui a cessé d’être.

On a beaucoup entendu parler du lien entre la consommation de vin et le désir sexuel féminin. On peut désormais affirmer avec certitude que la consommation modérée de vin rouge augmente remarquablement le désir sexuel féminin, bien qu’il est certain que la consommation de vin tout comme la consommation d’autres liqueurs augmentent le flux sanguin chez l’être humain.

Cependant, les propriétés du vin en font une des boissons alcoolisées les plus aphrodisiaques.

Une récente étude réalisée par l’Université de Florence en Italie met en évidence un test réalisé sur 798 femmes, de 18 à 50 ans (italiennes de la région de Chanti en Toscane). Ces femmes furent réparties en 3 groupes :

  • celles qui ne buvaient pas une goutte de vin
  • celles qui buvaient au moins un verre par jour
  • celles qui buvaient entre un et deux verres par jour

Les résultats montrent que les femmes du troisième groupe c’est-à-dire celles qui buvaient entre un et deux verres de vin par jour, ont des réponses plus positives en termes de désir sexuel que dans les deux autres groupes. Malgré le fait que les femmes plus âgées montrent souvent une plus faible libido, parmi elles le vin a aidé à augmenter le désir sexuel. Ces études ont été publiées dans la prestigieuse revue Journal of Sexuel Medicine (Revue de Médecine Sexuelle).

Afin d’obtenir ces surprenants résultats, les 798 femmes ont dû répondre à un questionnaire de 19 questions d’ordre, bien évidemment, sexuelles, désirs etc.

Comme nous l’avons déjà mentionné, l’alcool augmente le flux sanguin, mais le vin a la particularité de l’accentuer chez les zones clés de la femme, d’où son pouvoir aphrodisiaque. Ces résultats ont surpris tout le monde, et malgré que l’échantillon soit petit, il est évident que le vin a d’autres effets et nous les connaissons déjà.

Un autre détail important est le vin utilisé pour cette étude, du vin rouge. Nous supposons qu’étant le vin le plus concentré, il a plus d’effets mais nous ne pouvons pas affirmer que les autres vins n’aient pas ces propriétés.

Les 8 bienfaits du vin sur notre santé

Le vin sur notre santéLe vin est l’une des boissons alcoolisées les plus veille du monde. Son histoire remonte à des milliers d’années, et bien que boire avec excès n’importe quelle boisson alcoolisée est dangereux pour la santé, il est scientifiquement prouvé que boire un verre de vin rouge par jour apporte ses bienfaits en plus de nous relaxer J

Réduction du risque de décès dans beaucoup de cas : Des chercheurs européens affirment que la consommation quotidienne modérée de vin rouge (22-32 g d’alcool) a un effet protecteur sur le taux de mortalité. Selon des études menées en France, au Royaume-Uni, en Finlande et au Danemark, la consommation modérée de vin est plus bénéfique que celle de la bière ou d’autres boissons spiritueuses.

Tabagisme: Fumer beaucoup endommage la capacité naturelle des vaisseaux sanguins à se relâcher, ce qu?on appelle, la vasodilatation. Le vin rouge, avec ou sans alcool, diminue l’effet nocif de la consommation de tabac dans l’endothélium ? couche de cellules qui permet une réduction des frictions dans le revêtement des vaisseaux lymphatiques, des vaisseaux sanguins et du c?ur.

 

Problèmes cardiaques: Une des vertus les plus connue et reconnue de la consommation de vin est l?effet protecteur sur le c?ur. En effet, la consommation modérée et régulière de vin rouge peut être préventive dans le cadre de problèmes cardiaques et cardiovasculaires. Les scientifiques pensent que le vin rouge réduit les risques car il minimise la production de lipoprotéines de faible densité (LDL) et la formation de lipoprotéines de grande densité (HDL).

Caillots sanguins: Le vin rouge produit une action anticoagulante, ou un anti-thrombotique. Les consommateurs occasionnels ou modérés de vin montrent un niveau plus faible de protéines fibrinogènes qui sont à l?origine de la formation de caillots sanguins.

Hypertension: La consommation excessive d’alcool se considère en général comme un facteur à risque pour l’hypertension. Cependant, des tests cliniques montrent des effets positifs du vin rouge sur la pression artérielle. Deux verres de vin rouge (250 ml), en mangeant, réduit la pression artérielle après le repas.

Calculs rénaux: la consommation de vin réduit le risque de formation de calculs rénaux.

Maladie d’Alzheimer: La consommation modérée de vin est souvent mise en avant dans la prévention de la maladie d’Alzheimer. Des chercheurs ont démontré que le resveratrol, un polyphénol du vin rouge, a des effets neuro-protecteurs.

Ainsi, je ne vais conclure en disant à tout le monde qu?il faut boire du vin tous les jours, mais ça peut valoir la peine si on est dans une des situations ci-dessus. Par conséquent, allons tous acheter du vin !

 TAGS:Parallèle Parallèle « 45 » Rouge 2009

Parallèle « 45 » Rouge 2009, au saveur des fruits rouges

 

 

 TAGS:Calvet Bourgogne Pinot Noir 2009Calvet Bourgogne Pinot Noir 2009

Calvet Bourgogne Pinot Noir 2009, avec du goût de fraise

Bouteilles Magnum, vin à partager

MagnumIl existe des bouteilles de vin plus grande que la normal. La plus utilisée est la bouteille Magnum, d’une capacité d’un litre et demi de vin c’est-à-dire le double d’une bouteille standard. Ainsi, l’un des sujets qui suscitent le plus d’intérêt entre les nouveaux amateurs de vin est ce format. Pourquoi une si grande bouteille ? Et bien, pour de multiples raisons…

Il faut voir le vin comme un ensemble de particules. Une particule qui a été en contact avec la peau du raisin, a acquise une partie de ses propriétés. Une autre qui a été en contact avec la barrique de bois, a pris son arôme. Une autre, qui vient d’une vigne plus jeune, a moins de parfums. Il y en a même qui viennent d’un raisin presque sec, ce qui donne une saveur plus sucrée…

 

Quand le vin se met en bouteille, ces particules sont mélangées, jusqu’à ce que toutes finissent par être identiques. C’est pourquoi on dit qu’un vin s’est affiné en bouteille.

Plus la bouteille est petite, plus il est difficile que toutes les particules soient représentées: si dans une bouteille seulement 3 particules tenaient, une des particules que nous avons mentionné ne serait pas présente dans le vin. Ainsi, plus la bouteille est grande, plus nombreuses sont les particules qui façonnent le vin et plus complet sera son goût.

De plus, cela signifie que plus la bouteille est grande, plus l’affinage en bouteille sera long. Ainsi, les vins en bouteille Magnum sortent normalement à la vente un an plus tard qu’un vin en bouteille normale. Cependant, le processus étant plus lent et reposé, il offrira un résultat plus perfectionné.

Les caves, qui connaissent tous ces aspects (et de façon plus scientifique que mon explication), ont l’habitude proposer à la vente des magnums seulement de leurs meilleurs vins. Ce n’est pas pour rien, non?

Il y a un autre avantage des bouteilles Magnum. Le vin est très sensible aux changements brusques de température. Plus la bouteille est petite, plus elle se réchauffera vite, et donc, plus elle sera susceptible de subir des dommages.

Il est vrai qu’une bouteille une fois ouverte, peu importe sa taille, perd en arômes et en qualité. C’est pour cela qu’un magnum doit être ouvert lorsqu’il y a suffisamment de personnes pour le consommer rapidement. Il s’agit d’un format parfait pour un diner entre amis, ce qui évite de continuellement se demander si une bouteille est ouverte à table. Le Magnum est fait pour la durée?

Comme nous l’avons déjà dit, seul les meilleurs vins s’embouteillent en Magnum, ainsi, il semble difficile d’en conseiller quelques-uns, cependant, nous allons vous en recommander 3 d’un excellent rapport qualité-prix : le Pezas da Portela, le Sierra Cantabria et le Rovellats Brut Nature.

Le Pezas da Portela est un vin blanc d’Appelation d’Origine Controlée de Valdeorras (Galice), élaboré à 100 % de cépage Godello. C’est un vin qui mélange acidité et douceur, et qui est très aromatique, ce qui plait à tout type d’amateur de vins.

Le Sierra Cantabria est un classique de La Rioja. C’est un vin rouge qui conserve la vivacité du raisin et affirme des parfums de groseille et de fruits rouges, qui se développent en bouche.

Et pour compléter la collection, rien de mieux qu’un Champagne tel que le Gosset Grand Rose Magnum, qui remporte des prix depuis presque 25 ans. C’est le Champagne parfait pour terminer de façon très agréable un diner entre amis.

Ainsi, pour un événement, une réunion de famille ou des moments entre amis, voyez les choses en grand. Pensez au Magnum.

 

 TAGS:Cordon Rouge Brut MagnumCordon Rouge Brut Magnum

Cordon Rouge Brut Magnum, léger mais avec goût

Comment choisir un bon vin

Le vin enthousiasteLe plus important pour choir un vin c’est savoir que cher ne signifie pas forcement meilleur et que le prix de chaque bouteille dépend du processus d’élaboration du vin et n’est pas un indicateur de qualité. Las facteurs les plus significatifs du prix d’une bouteille sont:

  • l’attention plus ou moins importante apportée au vignoble
  • l’âge du vin
  • combien de temps le vin est-il resté en cave
  • les prix des frais annexes: le prix du matériel utilisé, étiquettes, bouchons, technologie, bouteille etc.

En Somme, un vin jeune est différent mais pas moins bon qu’un vin plus âgé.

En ce qui concerne, l’arôme et la saveur du vin, il n’existe pas de recette; comme expérience sensorielle, la dégustation du vin est très subjective. Cependant, on peut dire qu’un vin blanc doit avoir une acidité marquée qui  se ressent au moins 3 fois après avoir pris la première gorgée, en plus d’être fruité et de laisser une fraîcheur au palais. Dans le cas des vins rouges, la forte acidité n’est pas retrouvée, sauf pour les vins italiens, qui sont particulierement connus pour posséder cette propriété. Ces bouteilles ne doivent pas non plus avoir une astringence qui dessèche totalement la bouche, cela peut indiquer, s’il s’agit de vins âgés, qu’ils ne sont pas encore prêt à être goutés, puisque cette caractéristique est adoucie avec les années en bouteille. Dans tous les cas, les vins ne doivent pas avoir des parfums moisis ou rances, et encore moins si ce sont des vins jeunes.

Si on se retrouve face à un grand cru, on trouvera dans le verre de vin au moins un aspect de chaque étape de son élaboration, une note herbacée du vignoble, un parfum fruité du raisin, une touche florale provenant de la fermentation, et un parfum de vanille ou de tabac typique de la fermentation en barrique de bois. Cependant, au-delà des recettes, son objectif doit toujours être l’enthousiame de celui qui déguste, de façon à ce qu’il le goûte de nouveau.

Une autre incertitude est la température à laquelle chaque vin se doit se servir, et bien que ce soit une question de goûts, les experts le recommandent frais pour les vins blancs comme le Sauvignon Blanc et le Pinot Grigio à 10ºC, alors que, comme le Chardonnay ou le Viognier, les blancs les plus denses élevés en barriques de bois devraient être à 12ºC. Les mousseux et les vins doux se consomment  à une température entre 6ºC et ils 8ºC. En ce qui concerne les rouges, les plus légers et les jeunes se servent aux alentours de 12ºC. Finalement, les rouges denses veillis doivent être ouverts à une température entre 17ºC et 18ºC, malgré qu’on puisse entendre à température ambiante.