Étiquette : uvinum

Le whisky à l´écran, top 5 des scènes de films

 TAGS:undefined

Si je vous dis « whisky » et « cinéma », à quel genre de scène de film pensez-vous ? Bien souvent, nous imaginons une partie tendue de poker digne des films de Western ou de Gangsters. Le whisky s’associe à bien plus de genre cinématographique que nous pouvons le croire. La boisson élégante qu’est le whiskey peut aussi en effet être tournée en dérision dans un film de comédie. C’est pour ça que j’ai décidé de partager avec vous mes trouvailles où le whisky possède aussi ses différents rôles d’acteur.  Voici un  top 5 des scènes du whisky amusantes et pleines de suspenses. 

1. Le whisky japonais et Bill Murray dans Lost in Translation

Dans cet extrait du film américano-japonais de Sofia Coppola, sorti en 2003 , nous retrouvons l’acteur et humoriste Bill Murray sur un plateau de tournage pour faire la promotion du whisky japonais Hibiki 12 ans.  Face au choc culturel et à l’incompréhension de l’interprétation du japonais vers l’anglais, Bill Murray joue le rôle d’un acteur américain qui est perdu dans la traduction (d’où le titre du film) et a bien du mal à saisir ce que l’on attend de lui pour ce spot publicitaire.  

2. James Bond et le shot de Macallan 1962 dans Skyfall 

La séquence expose Daniel Graig dans la peau de James Bond et Javier Bardem, alias Silva (l’antagoniste) qui dégustent un Macallan 1962, un clin d’oeil au premier James Bond sorti en salle en 62. Dans cette scène l’espion britannique est mis à l´épreuve du tir au pistolet et sa cible est un élégant verre à shot rempli de whisky écossais, mais un obstacle va compliquer son défi… je n’en dis pas plus.

3. Jack Nicholson et son flasque de Jim Beam Whisky dans Easy Rider

Réalisé par Dennis Hopper en 1969, Easy Rider est un road movie américain ayant connu un succès immense et inattendu du en partie grâceau jeu d’acteur de Jack Nicholson que l’on découvre ici en train de s’abreuver de Jim Beam Whisky

4. Whisky écossais 33 ans d’âge dans Inglourious Basterds de Tarantino 

Inglourious Basterds, ou le commando des bâtards raconte l’histoire de soldats juifs envoyés en Europe pour régler leur compte avec les nazis. Dans cette scène, le whisky écossais se trouve au coeur des soupçons. Attention au âmes sensibles!

5. L’art du whisky dans La part des anges

La comédie du réalisateur Kean Loach, raconte l’histoire de malfrats écossais qui échappent de justesse à la prison, mais ils écopent d’une peine de travaux d’intérêts généraux. L’éducateur qu’on leur a assigné va les initier secrètement à l’art du whisky. Les malfrats vont devenir par la suite de fins connaisseurs et dégustateurs des single malts écossais à la suite de leurs visites dans les distilleries écossaises. La vidéo est la scène du début, elle vous donnera un avant-goût de cette virée épique et drôle.

 TAGS:Talisker 10 YearsTalisker 10 Years

Talisker 10 Years: Doux, avec une longueur plaisante, un verre de Talisker 10 ans peut être une excellente façon de terminer une bonne journée. 

 

 TAGS:Johnnie Walker Gold Label ReserveJohnnie Walker Gold Label Reserve

Johnnie Walker Gold Label Reserve a été créer pour célébrer les 100 premières années de Johnnie Walker en 1920, puis relancé en 2012.

Comment choisir un whisky pour offrir en cadeau ?

 TAGS:undefined

Si vous êtes encore en train de penser à vos cadeaux pour Noël, choisir une boisson premium est l’une des meilleurs options. Si celui qui reçoit le cadeau est un amateur de whisky, alors c’est facile pour vous, puisqu’il est sûr que cela lui fait plaisir de recevoir ce cadeau. 

Or, pour choisir un bon whisky, nous devons avoir en tête une série de paramètres, parmi lesquels on trouve l’origine, l’histoire, la marque, le type… il faut regarder s’il est très raffiné et s’il se marie avec la personnalité de la personne à qui nous allons l’offrir. Pour qu’il soit de qualité et ne pas tomber dans l’erreur d’acheter une bouteille quelconque, il faut souligner que le whisky doit avoir un arôme fruité ou boisé et non seulement d’acool. 

Pour cela nous devrons demander des informations à la personne qui nous le vend et lire correctement les étiquettes. Par exemple, chez Uvinum nous avons un service de Personal Shopper par le biais duquel nos experts vous recommandent et vous conseillent sur le whisky en question que nous voulons.   

Quand nous sommes guidés par les paramètres de l’âge, nous devons tenir en compte le fait que le whisky single malt établit son âge à partir du nombre d’années où il a été vieilli en barriques, alors que s’il n’est pas single, mais de malt, l’âge indique le plus jeune du mélange. 

Si nous voulons acheter un whisky écossais, sans doute nous allons faire le bon choix, mais le prix est un peu plus élevé. Tandis que si nous choisissons un whisky avec plus d’alcool, nous devrons savoir qu’il peut avoir un peu plus de 43 degrés. S’il est vrai que nous croyons que le prix nous donnera une certaine sûreté, ce n’est pas toujours ainsi, alors il vaut mieux prendre en compte s’il s’agit d’une édition limitée, s’il est plus vieux ou bien s’il est beaucoup plus pur que d’autres.  

L’origine de cette boisson est aussi un bon paramètre, puisqu’elle nous dira beaucoup de choses sur sa provenance et sur le pays où il a été élaboré. 

 

 

 TAGS:Highland Park 12 YearsHighland Park 12 Years

Highland Park 12 Years:  un whisky de Ecosse et avec une teneur en alcool de 40º.

 

 

 TAGS:Hibiki HarmonyHibiki Harmony

Hibiki Harmony: un whisky élaboré en Japon et a un volume d’alcool de 43º. 

 

 

 TAGS:Nikka From The Barrel 50clNikka From The Barrel 50cl

Nikka From The Barrel 50cl: un whisky Cask strength des distilleries Nikka Distilling Company produit en Japon.

 

 

*Image: Fabrizio Sciami

Le bourbon américain

 TAGS: Bourbon américain, whisky américain ou tout simplement bourbon, est une boisson qui entre dans la catégorie des distillats et qui est considéré comme faisant partie de la famille des whiskies. C’est une boisson très aromatique avec une touche de saveur de caramel, ce qui fait qu?on le distingue facilement du whisky écossais (Scotch) ou anglais.

Selon la loi américaine, l?appellation whisky américain n?est applicable qu?aux boissons élaborée avec du maïs à hauteur de 50 % à 70 % . Le reste est complété avec du blé, de l’orge ou du seigle malté. Le vieillissement est habituellement de deux ans seulement, et il peut passer environ 5 ans en fûts de chêne.

L’histoire du bourbon américain

L’histoire du bourbon américain va de pair avec l’histoire américaine. Tout commence en 1774 dans le village de Fort Harrod (aujourd?hui Harrodsburg – Kentucky), les habitants de ce village ont commencés à planter des champs de maïs. Les récoltes ont tellement bien marchées qu?ils ont eu du surplus. C?est à ce moment qu?a commencé le développement du whiskey.

En 1977

Dès 1777, le Congrès National présidé par George Washington a instauré le fameux drapeau à rayures et étoiles. Ils ont alors demandé plus d’alcool pour leurs armées. La première distillerie commerciale apparaît en 1783 dans la ville de Louisville ? Kentucky, détenue par Evan Williams. Deux ans plus tard, en 1785, les autorités du pays commencent à encourager le développement de bourbon américain.

Le gouverneur de la Virginie Thomas Jefferson, a offert des terrains de 15 hectares pour planter du maïs à ceux qui voulaient s?installer dans le Kentucky (la région était habitée par les Indiens). Beaucoup de gens ont répondu présent et ont commencé à cultiver du maïs. Le rendement étant supérieur à ce dont a besoin une famille, ils ont commencé à faire du bourbon, qui est rapidement devenu populaire.

Le nom bourbon est d’origine française. Les Français avaient joué un rôle important dans la guerre d?indépendance. En l’honneur de la famille royale française, les Bourbons et du roi de France Louis XV, une partie du Kentucky a été baptisée Bourbon. La boisson à ensuite pris le nom du lieu où elle était produite.

Le Congrès des États-Unis, dans une résolution adoptée en 1964 a déclaré le bourbon comme étant un produit distinctif des États-Unis. Le nom officiel est devenu Bourbon Whiskey. Une autre histoire dit que le créateur de cette boisson fût le pasteur baptiste Elijah Craig, mais elle est sans fondement ni documentation historique.

Vous voulez goûter cette boisson américaine? Nous vous recommandons quelques-uns des mieux notés :

  • Bourbon Maker’s Mark 6 Years : Un bourbon facile à boire et équilibré. Il a l’arôme et le goût légèrement sucré du caramel, très savoureux.
  • Bourbon Old Virginia 12 Years : Le vieillissement en fut est présent. En plus de l’arôme typique de bourbon, on peut ajouter celui du charbon, et du cuir, qui viennent de son élaboration en futs. Magnifique.
  • Wild Turkey Bourbon : Un des bourbon les plus traditionnels. Élaboré dans le Kentucky, le lieu de naissance du Bourbon. Il s?agit probablement du Bourbon le plus populaire et le plus consommé aux États-Unis. Une référence incontournable.

Le quel préférez-vous ? Vous le mélangez ou le préférez-vous  » On the Rocks  » ?

Le whisky de Speyside

 TAGS:Des nuages bas, des paysages verts et beaucoup de whisky, Strathspey est la région écossaise qui compte le plus grand nombre de brasseries à travers le pays. La raison est que c?est la région référence en matière de single malt et la région d’origine des deux poids lourds de la distillation de cette céréale, le Glenfiddich et The Glenlivet.

Le meilleur des Highlands pour les meilleurs whiskies qui a un nom à lui: le Speyside Whisky, qui vient de la région traversée par la rivière Spey, une rivière qui leur fournit un saumon savoureux et ce whisky de renommée mondiale.

Cardhu, Balvenie, Macallan, Glen Moray ou Knockando, on trouve bon nombre de whiskys provenant de cette région très spéciale, qui se distingue des sept autres régions productrices d?Ecosse par sa situation géographique particulière. Cependant, il est dit que la plupart de ces marques n?utilisent pas l’eau de la Spey ni de ses célèbres affluents (Dullan, Fiddich et Lossie) pour faire le whisky, mais se servirait en fait des petits ruisseaux adjacents. Il s?agit peut-être là du secret de fabrication qui les rend si particuliers.

Ce qui unit tous ces whiskys est la grande qualité de leurs mélanges, qui les place dans la prestigieuse catégorie des High Class, un honneur qui semble facile à recevoir pour ces distilleries situées sur les rives de ce fleuve qui apporte la fortune.

En général, ces whiskys sont assez sucrés, contrairement à la rudesse du climat qui les entoure. Ils sont également très aromatiques, jouant parfois avec les palais d’experts qui soulignent quelques légères notes fumées qui donnent un résultat final exquis.

On pense que l’astuce est dans la combinaison du bois dans lesquels les whiskys sont entreposés. D’abord, les fûts de Bourbon qui façonnent l’évolution du goût, qui donnent son parfum et son image, la teinte ambre doré ou paille dorée présentant différentes variantes.

Des années plus tard, ce processus aboutit à une période variable dans du bois ayant contenu du sherry, bien que certaines marques expérimentent actuellement de nouvelles possibilités, effectuant la maturation finale en barriques de vin rouge, comme le Benromach Capellanes Picón Wood Finish qui se laisse influencer par son prédécesseur, le Picon del Duero Ribera, un des meilleurs Pago de los Capellanes.

Mais les vrais fans des Speyside Whisky recherchent les Cask Strength, aussi appelés Barrel Proof, qui sont ceux qui passent directement du tonneau à la bouteille, avec une augmentation concomitante de l’alcool par rapport aux autres.

En dépit d’être, dans la plupart des cas, complexes en nez, ils sont abordables en bouche, durables et équilibrés, avec des notes de vanille et une finition douce. Voulez-vous-nous faire le test ? Commencez donc par ces deux que nous vous recommandons aujourd’hui:

 TAGS:Grant's 1LGrant’s 1L

Grant’s 1L

 

 

 TAGS:Sir PittersonSir Pitterson

Sir Pitterson