Étiquette : meilleurs vins

Les meilleurs champagnes du monde selon les meilleurs bars du monde

 TAGS:undefined

Drinksint a créé un une estimation des meilleurs champagnes du monde, tout cela a été fait après avoir interrogé les barmen des meilleurs bars. 50 bars du monde entier et considérés comme les meilleurs ont été les responsables de donner l’information sur les champagnes les plus vendus. Les marques et leur prestige ont joué un rôle important qui dépasse les saveurs du palais et les prix dans le cas des champagnes les plus populaires.  

Les marques les plus vendues sont: 

  1. Perrier-Jouët
  2. Moët & Chandon
  3. Mumm
  4. Ruinart
  5. Billecart-Salmon
  6. Laurent Perrier
  7. Louis Roederer
  8. Veuve Clicquot
  9. Bollinger
  10. Taitinger

Dans les bars de France les cocktails jouent un rôle fondamental mais ce n’est pas pour cela que le vin mousseux perd sa première place, pour cette raison Pernod Ricard avec Perrier Jouët ( avec 13% des ventes) est le leader de l’estimation des bars qui ont été interrogés suivi de Mumm (8% de ventes). 

Propriété de Diageo, Moët &Chandon est la marque la plus puissante en ce qui concerne le volume des ventes au niveau mondial, étant la plus vendue dans 10% des bars interrogés. Distribuée aux États-unis, au Japon, en  Allemagne et au Royaume-uni, les 4 principaux marchés consommateurs de champagne. 

Pour la quatrième place Ruinart a 7% de ventes dans les bars et Veuve Clicquot a la huitième position avec 4%. Dom Pérignon est aussi la propriété de Diageo et bien qu’elle ne soit pas une tendance dans le classement, elle est vendue constamment dans quelques uns des bars de l’enquête.  

Finalement Billecart-Salmon est le plus vendu à Singapour, cette maison de champagne se situe à la quatrième place grâce à l’aide des distributeurs de vente au détail.

En ce qui concerne les marques les plus populaires, on a constaté une différence nette entre ce que les clients des bars veulent et ce qu’ils demandent finalement, que ce soit pour des raisons économiques ou par le fait de de se laisser convaincre par une tendance spécifique. 

  1. Moët & Chandon
  2. Mumm
  3. Ruinart
  4. Perrier-Jouët
  5. Veuve Clicquot
  6. Dom Pérignon
  7. Billecart-Salmon
  8. Bollinger
  9. Laurent Perrier
  10. Louis Roederer

Malgré le fait que Perrier-Jouët se situe à la première place, si l’on demande à un client ce qu’il souhaiterait réellement prendre, il choisirait Moët, c’est pour cela que l’on fait une différence entre les deux listes et dans celles-ci les positions des marques changent. 

 

 TAGS:Moët & Chandon Brut ImpérialMoët & Chandon Brut Impérial

Moët & Chandon a élaboré Moët & Chandon Ice Impérial, un vin effervescent sous l’ appelation Champagne avec pinot Noir et pinot Meunier et 12º de degré d’alcool.

 

 

 TAGS:Mumm Cordon RougeMumm Cordon Rouge

Mumm Cordon Rouge est un vin effervescent sous l’ appelation Champagne dont le coupage contient pinot Meunier et chardonnay et présente une teneur en alcool de 12º.

Noël arrive… (Et moi, avec ces vins!)

Oui, nous le savons. Noël approche à grands pas et il est probable que vous ayez beaucoup de doutes sur quels vins et quels mousseux seront les meilleurs pour ces fêtes.

Avec l’intention de vous donner un coup de main (que vous soyez délà un initié dans ce thème ou simplement que vous vous laissiez guider par votre palais), notre personnel shopper a préparé une sélection des meilleurs vins et champagnes pour célébrer et pour offrir pendant ces fêtes:

 TAGS:Moët & Chandon Brut ImpérialMoët & Chandon Brut Impérial

Moët & Chandon Brut Impérial est la cuvée emblématique de la Maison. La Marque la plus vendue dans le monde, un champagne aux bulles fines, fruité, frais, intense et élégant.

 

 

 TAGS:Louis Roederer Brut PremierLouis Roederer Brut Premier

Louis Roederer Brut Premier est un grand classique indémodable. Le champagne de l’apéritif par excellence élégant, jeune et mature, frais et vineux à la fois.

 

 

 TAGS:Laurent Perrier Cuvée Rosé Brut EtuiLaurent Perrier Cuvée Rosé Brut Etui

Laurent Perrier produit ce Laurent Perrier Cuvée Rosé Brut Etui, un vin effervescent sous l’ appelation Champagne.

 

 

 TAGS:Château Haut-Marbuzet Magnum 2000Château Haut-Marbuzet Magnum 2000

Château Haut Marbuzet est la cave à l’origine de ce Château Haut-Marbuzet Magnum 2000, un vin rouge de l’AOC Saint-Estèphe à base de cabernet Franc et merlot de 2000.

 

 

 TAGS:Jacquesson Cuvée 737Jacquesson Cuvée 737

Jacquesson Cuvée 737 est un vin effervescent de l’appelation Champagne dont le coupage contient pinot Nero et pinot Meunier et 12º de teneur en alcool. Est aussi un champagne « à part », qu’il faut à tout prix connaître !

 

Vous voulez rendre envieux vos amis, votre famille et des voisins commères en ce qui concerne les vins? Laissez-vous conseiller et savourez le meilleur vin de la main d’un expert oenologiste!

Les meilleurs vins, pour qui ?

 TAGS:Et vous, quels vins aimez-vous? Si vous appréciez le vin, sûre que vous avez dut répondre plus d?une fois à cette question.

Le plus curieux est que, selon le pays, la réponse va être différente. Si vous posez cette question en Espagne, il est est normal d?écouter : les Rioja, les Ribera del Duero, les Somontano, ? car en Espagne il est habituel de définir les goûts avec les appellation d?origines mais, fait-on la même la chose dans les autres pays du monde ? Et bien non. Dans chaque pays, les amateurs de vin expriment leurs goûts d?une façon particulière.

En Espagne, comme on vient de le dire, la façon la plus courante de d?exprimer notre goût est de nommer notre Appellation d?Origine favorite, mais cette manière de nous expliquer est plutôt injuste. Il est vrai que chaque Appellation d?Origine a son propre caractère mais, un jeune vin de Rioja et un Gran Reservasont-ils les mêmes ? un château et un autre ? un vin fait de tempranilloavec un vin fait de grenache ?

Dans les autres pays la réponse est différente. Aux États-Unis, il est normal que la réponse soit : les vins Syrahou les vins Merlot. Car les consommateurs américains donnent plus de valeur au raisin qu?à sa zone de production.

Chaque raisin a sa personnalité et son caractère, ce qui fait que les vins faits avec le même raisin conservent des traits communs mais, un vin Chardonnay de Californie, avec une température agréable toute l?année, aura-t-il le même goût que celui de New York, avec ses gelés hivernales ? Cela semble aussi injuste non ? Cette segmentation des goûts a ses défauts, car elle sous-estime la valeur de la terre de culture.

Le terroir a si peu de valeur aux États-Unis que l?on peut y faire un vin appartenant à 2 appellations d?origines différentes en à la fois. Comment ? En mélangeant les raisins cultivés dans chacune de ces appellations d?origines. C?est comme faire un vin avec du Tempranillode Ribera del Duero et de Rioja, que le résultat soit de un Rioja-Ribera del Duero. Curieux non ? Et que dire des vins élaborés avec différents type de raisin ? Comment les classer? Pour ceux qui aiment les vins avec un mélange de Pinot Noir, Merlotet Cabernet Sauvignon, par exemple, ils ont créés le nom de blends, ou mélanges. Un vin qui a les raisins que l?on utilise habituellement à Bordeaux, alors on parlera d?un Bordeaux Blend. De même qu?avec les Rhône Blends ou les Burgundy Blends.

Et nous arrivons en France

En France, les vins monovariétales ne sont pas une majorité. Chaque château mélange les raisins à la recherche du goût et des arômes précis qui représentent leur vision du vin. En ce qui concerne les Appellation d?Origine, la zone de Bordeaux, à elle seule, en possède 57 différentes, plus que dans toute l?Espagne. Comment peut-on toutes les connaître ? Ce qui fait que, ici, il soit plus communs de parler des châteaux et des marques. On peut dire que l?on aime les Château Lafite Rothschild ou les Château Giscours. Tous les vins de ce château ? Les blancs et les rouges ? Bien que ce soit la façon la plus concrète, elle est aussi injuste. Il faudrait goûter des vins de tous les châteaux pour choisir notre favoris. De plus, si la personne avec qui nous parlons n?a pas goûté de vin de ce château, cette information sera sans importance.

En France il existe une histoire derrière cette façon de parler des nos vins préférés, mais cette histoire sera pour demain. Et vous, quels sont les vins que vous aimez le plus?

 

Les meilleurs vins de Bordeaux

 TAGS:Nous parlions de la façon d?exprimer nos goût en matière de vins, et des différence d?un pays à l?autre. Et nous nous sommes arrêté en France, promettant expliquer pourquoi les français nomment-ils les châteaux. Tout commence à Bordeaux, il y a de très longues années?

Ce qui est clair, c?est que la façon américaine de sélectionner les vins (par type de raisin) n?est pas efficace en France, où la majeur partie des châteaux élaborent leurs vins avec plusieurs types de raisins à la fois. Et la classification espagnole (par appellation) semble peu précise dans un pays qui compte 20 régions viticoles, appellation génériques, régionales, municipales voir même, appellation correspondant à un seul château. Rien qu?a Bordeaux, il existe 57 Appellation d?Origines Contrôlée, autant qu?en Espagne toute entière.

Et ce n?est pas un problème nouveau : la France est le premier pays producteur de vin, pratiquement depuis qu?il en existe des registres. Pendant le Moyen Age, lorsque les guerres entre pays et les invasions des peuples barbares faisaient de l?agriculture en extérieure un travail risqué (obligation de rester au même endroit jusqu?à la prochaine récolte), la culture du raisin était aux mains des monastères, étrangers aux révoltes mondaines. C?est en France qu?il y a le plus d?Ordres religieux comme celle du Cister, qui fournissait en vin les paroisses de la moitié de l?Europe, ainsi que les hauts-mandataires.

Bordeaux, de plus, débute sa tradition exportatrice comme premier fournisseur de vins d?Angleterre, pays dont elle a fait partie jusqu?à la guerre de 100 ans. La ville avait un avantage par rapport à d?autres zones de France car, hormis le fait de faire partie d?Angleterre, elle avait le contrôle sur l?embouchure de la Garonne, à travers laquelle devaient passer les vins du Languedoc et d?autres zones concurrentes.

Avec le contrôle du fleuve et l?application de lois comme celle de la Police des vins, Bordeaux bloquait les concurrents d?autres zones car ses lois empêchaient la vente de ces vins à Bordeaux, à destination d?Angleterre, jusqu?au premier décembre, quand les vins de Bordeaux ont déjà submergé le marché.

La suprématie de Bordeaux est telle, de même que la quantité de zones et châteaux (plus de 3000), qu?en 1855, en raison de l?Exposition Universelle de Paris, Napoléon III décide de promouvoir une qualification des vins de Bordeaux, pour que tout le monde puisse savoir quels étaient les meilleurs vins en fonction du prestige et de l?histoire de ses Châteaux ou caves.

Le but était de donner confiance à l?acheteur, pour qu?il sache si le prix correspond avec la qualité du produit acheté. Tous les Bordeaux ne sont pas forcément bons, donc tous les Bordeaux ne peuvent avoir le prix d’un bon vin. Les châteaux avec la meilleur trajectoire seraient les Premier Crus, suivis par les Deuxième, Troisième, Quatrième et Cinquième Crus. Ainsi, un vin élaboré par un Château Premier Cru serait sûrement meilleurs (et plus cher) que celui d?un Deuxième Cru.

Cela semble une qualification sensée, surtout lorsqu?elle est stricte, accordant l?honneur du Premier Cru à 4 châteaux seulement : Château Lafite Rotschild, Château Latour, Château Margaux et Château Haut-Brion. En 1973 les a rejoint le Château Mouton Rotschild. Comme nous l?avons dit, la confiance du consommateur est renforcée sur les châteaux qui ont, traditionnellement, créé les meilleurs vins.

De là apparaît l?idée, qui perdure encore de nos jours, de sélectionner les goûts en fonction de la marque ou du château. Quels sont les défauts que l?on peut trouver à cette qualification ? En 1855, il n?était pas viable, pour un acheteur de vins, d?avoir accès à un guide avec les notes des vins de chaque année, c?est pourquoi il était plus simple de se laisser guider par la tradition du château ; mais cela pénalisait exceptionnellement les châteaux plus petits, qui malgré l?amélioration de la qualité de leurs vins, leur position dans la qualification restait la même. La qualification de 1855 n?a quasiment pas été révisé, à cause, en partie, de la peur à la controverse générée par cette tâche, qui pour beaucoup de châteaux marquerait la limite entre réussite et échec.

La liste finale a seulement inclue les vins du Haut Médoc et du Sauternes excepté celui du Haut-Brion de Graves, ce qui a accentué un peu plus la différence entre Bordeaux et le reste. Un Premier Cru de Bordeaux n?est pas un Premier Cru de la France entière, mais il semblait que c?était le cas, c?est pour cela qu?il avait un prix de vente bien supérieur aux autres. Rapidement, d?autres zones imitèrent cette qualification, avec des critères différents, mais la réputation de ces châteaux augmenta exponentiellement face aux autres. Et même plusieurs années plus tard, après le changement de main de beaucoup de ces châteaux, de localisation ou de qualité, le pouvoir des noms reste impressionnant. Et c?est ce pouvoir qui empêche une révision de la qualification : personne ne veut prendre le risque d?empirer.

Et maintenant nous vous proposons un jeu: Si vous deviez retenir 4 Premier Crus d?Espagne, pour la qualité de leurs vins tout au long de leur histoire, lesquels choisiriez-vous ? Les châteaux seraient-ils ceux qui font le meilleur vin aujourd?hui ?

Vins d’Afrique du Sud

 TAGS:La première élaboration de vin se réalisa en Afrique du Sud en février de 1659. Les débuts furent difficiles car les colons hollandais ne savaient quasiment pas cultiver le raison ou élaborer du vin. Le salut du vin du nord : entre 1680 et 1690 les Hugonotes, un groupe de réfugiés français, est arrivé au Cap, transportant avec eux la tradition viticole française, qu’ils ont dut adapter aux conditions de la région. La grande diversité de climats et de sols au Cap fut le premier obstacle à surmonter, ainsi que le manque de marchés pour l’exportation de vin. Ce dernier élément s’est résolu tout seul. L’occupation anglaise dans la moitié du XIX siècle a ouvert à l’Afrique du Sud les portes du marché le plus important : l’anglais.

Malgré les aléas climatiques, économiques et politiques, ou encore la phylloxéra, l’industrie du vin sud-africain s’est consolidée tout au long de ce siècle, en améliorant la qualité de ses produits et en fabriquant quelques uns des plus célèbres vins du monde.

Variétés de vins sud-africains

En Afrique du Sud se trouvent les variétés de raisin les plus communes du monde, Chardonnay, Gewürztraminer, Pinot Gris, Sauvignon Blanc, Semillón, Ugni Blanc, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Merlot, Pinot Noir, Shiraz, mais aussi des variétés moins courantes, dont certaines créées dans cette même région.

Les variétés les plus rares :

  • Blanches :
    • Cape Riesling, une des meilleures variétés d’Afrique du Sud, identifiée comme le Crouchen blanc français.
    • Chenel, croisement local entre Chenin Blanc et Ugni Blanc.
    • Chenin Blanc, connue aussi comme Steen, donne des vins frais, fruités, faciles à boire.
    • Clairette Blanche, une des variétés préférées des produits sud-africains, donne des vins avec une faible teneur  en alcool et une faible acidité. Bien qu’elle ne soit quasiment pas utilisée pour élaborer de vins monovariétales, elle est le composant fondamental de beaucoup de vins.
    • Il y a aussi Bukettraube, originaire d’Allemagne, Colombard, Emerald Riesling, Muscat de Alejandría, qui est appelé Hanepoot, Muscadel, Palomino, Rhine Riesling.
  • Rouges:
    • Cinsaut, une variété versatile auparavant connue comme Hermitage, avec une surface de culture diminuant jour après jour.
    • Pinotage, croisement local entre Pinot Noir et Cinsaut (Hermitage), qui donne un vin fruité avec du corps et qui a besoin de 2 à 3 ans pour arriver à sa plénitude.
    • Souzao, variété originaire de Portugal qui donne des vins avec une intensité de couleur excellente.
    • D’autres variétés rouges : Gamay Noir, Muscadel Red, rouge Barocca, Zinfandel.

Vins d’Afrique du Sud

 TAGS:La première élaboration de vin fut réalisée en Afrique du Sud en février 1659. Les débuts ne furent pas faciles, car les colons hollandais n?avaient presque pas de connaissance sur la culture du raisin et l?élaboration du vin. Le sauvetage du vin du Nord : Entre 1680 et 1690 un groupe de refugiés français arrivèrent au Cap, les Huguenotes, qui apportèrent avec eux la tradition viticole française, qu?ils adaptèrent aux conditions de la région.

La grande variété de climats et de sols du Cap fut le premier obstacle qu?ils durent surmonter, aussi le manque de marchés pour exporter le vin. CE dernier problème se solutionna tout seul. L?occupation anglaise durant la première moitié du XIX siècle ouvra à l?Afrique du Sud le marché le plus important : l?Anglais.

De nombreux changements climatiques, économiques et politiques se succédèrent, en incluant la filoxera, mais le long de ce siècle l?industrie du vin Sud-Africaine se consolida, améliorât sa qualité de ses produits et commençât à produire quelques vins très fameux dans le monde.

Variétés de Vins Sud-africains :

Blanc :

  • Cape Riesling, une des meilleures variétés d?Afrique du Sud, identifiée comme le Crouchen blanc français. 
  • Chenel, croisement local entre Chenin Blanc et Ugni Blanc. 
  • Chenin, aussi connu comme Steen, vin frais, fruité, facile a boire. 
  • Clerette Blanche, une des variétés préférée des produits Sud-africains, qui donne des vins à basse teneur alcoolique et faible acidité. Même si on ne l?utilise presque pas pour élaborer des vins a monovariants, elle constitue fondamentalement beaucoup de vins.
  • Aussi il y a le Bukettraube, originaire d?Allemagne, Colombard, Emerald Riesling, Muscat d?Alexandrie, qui est appelé Hanepoot, Muscadelle, Palomino, Rhine Riesling.

Rouge :

  • Cinsault, une variété versatile connue comme Hermitage, mais dont l?air de culture diminue jour apres jour.
  • Pinotage, croisement local entre Pinot Noir et Cinsault (Hermitage), qui donne des vins épais et fruités qui ont besoin de 2 à 3 ans pour arriver à maturité. 
  • Souzao, variété originale du Portugal, qui donne des vins d?excellente intensité de couleur.
  • D?autre variétés : Gamay Noir, Muscadelle Red, tine baroque, Zinfandel.

Les meilleurs vins de Bordeaux

Vin BordeauxLes meilleurs vins de Bordeaux Impossible de n’en choisir qu’un, non? Et pourtant, les guides de vins et les plus grandes classifications sont originaires de cette région historique, depuis de très très nombreuses années…

Ce qui est clair est que la méthode américaine de classifier les vins selon les cépages n’est pas coutume chez nous. En effet, la plupart des caves élabore des vins issus de cépages différents. Du côté espagnol, ils fonctionnent par classifications régional, ce qui peut paraitre peu précis pour nous étant donné qu’il y a en France 20 régions vinicoles, dénominations génériques, d’origines ou régionales et même des dénominations propres à seulement une cave. Juste à Bordeaux, on compte 57 AOC, autant que toutes les dénominations en Espagne !

Cela ne date pas d’aujourd’hui : la France est le premier pays producteur de vin depuis quasiment que les registres et contrôles existent. Au Moyen Age, alors que les guerres et les invasions barbares rendaient l’agriculture risquée (obligation de rester au même endroit jusqu’à la récolte suivante malgré le danger), la culture du raisin était confié aux monastères, puisque ces derniers étaient censés être neutres dans les conflits. C’est en France que les ordres religieux étaient les plus enracinés, comme l’ordre Cistercien qui fournissait du vin aux paroisses de toute l’Europe occidentale ainsi qu’aux hauts mandataires de l’époque.

Bordeaux commence sa tradition exportatrice en devenant le premier fournisseur de vins de l’Angleterre, dont la ville a fait partie jusqu’à la guerre de 100 ans. Elle devance ainsi la France en terme d’exportation de vins vers l’Angleterre, d’une part car elle faisait partie du pays et d’autre part car elle avait le contrôle sur l’embouchure de la Garonne, par laquelle passaient les vins du Languedoc et d’autres zones concurrentes.

En contrôlant le fleuve, et en appliquant des lois comme celle de la Police des vins, Bordeaux empêchait les autres zones vinicoles de lui faire de la concurrence dans des conditions d’égalité, puisque cette loi leur empêchait de vendre leurs vins à Bordeaux, et en Angleterre, jusqu’au premier Décembre, lorsque les vins de Bordeaux s’étaient déjà accaparé le marché.

La suprématie de Bordeaux est telle (plus de 3000 appellations et caves) qu’en 1855 à l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris, Napoléon III décide de promouvoir la classification des vins de Bordeaux, pour que n’importe qui puisse savoir quels vins étaient les meilleurs et les moins bons en fonction du prestige et de l’histoire de son Châteaux ou de sa cave.

L’objectif était de gagner la confiance des acheteurs, pour qu’ils sachent que le prix de la bouteille correspondait bien à la qualité du produit acheté. Tous les Bordeaux ne sont pas bons, c’est pourquoi tous les Bordeaux ne pouvaient pas se vendre au même prix. Les meilleurs caves seraient les Premier Crus, puis, par ordre décroissant : les Deuxième, Troisième, Quatrième et Cinquièmes Crus. Ainsi, un vin élaboré par un Château Premier Cru était certainement meilleur (et plus cher) qu’un de Deuxième Cru.

Cette classification a du sens et d’autant plus qu’elle est appliquée de manière stricte. Ainsi, seulement 4 Châteaux ont eu le privilège de recevoir l’Appellation Premier Cru : Château Lafite RothschildChâteau LatourChâteau Margaux et Château Haut-BrionEn 1973 Château Mouton Rothschild a été ajouté. La confiance du consommateur pouvait ainsi se consolider sur des Châteaux qui étaient censés produire des vins exceptionnels.

C’est à partir de là qu’est apparue l’idée, qui perdure encore aujourd’hui, de classer les vins en fonction de la marque ou du Châteaux. Mais quels étaient les inconvénients de cette méthode ? En 1855, il n’était inimaginable pour un acheteur de vins, d’avoir accès aux guides et aux notes attribuées chaque année, d’où la tendance à se laisser guider par la tradition et par l’histoire d’une cave. Cependant, cela pénalisait fortement les plus petits qui, malgré, l’amélioration de leurs vins, ne montaient pas dans la classification. La classification de 1855 n’a jamais été révisée ou à peine, en partie par peur de la controverse, qui aurait pu créer une limite entre le succès et l’échec d’une cave.

La liste finale inclue en plus les vins du Haut Médoc et les Sauternes à l’exception du Haut-Brion de Graves, ce qui a encore plus accentué la différence entre Bordeaux et le reste. Un Premier Cru de Bordeaux n’est pas un Premier Cru de n’importe quelle région en France mais il paraissait l’être donc il était vendu plus cher. Très vite, d’autres zones limitèrent la classification, selon plusieurs critères, mais la renommée de des caves bordelaises avaient déjà pris énormément d’avance par rapport aux autres.

Même si les années ont passé, les caves ont changé de mains, d’emplacement ou en qualité, la puissance des noms continue d’être impressionnante. Cette suprématie pourrait seulement être limitée en révisant les classifications, ce que personne ne veut se risquer à entreprendre apparemment.