Étiquette : Journée Mondiale du théâtre

Dionysos, dieu du vin et du théâtre

Dionysos, dieu du vin et du théâtreDieu de l’extase, du vin et de la libération des sens. La figure de Dionysos, identifiée par les Romains comme Bacchus, est étroitement liée à la naissance du théâtre. Le théâtre serait en effet né comme une célébration religieuse en l’honneur du dieu Dionysos, amoureux de la danse et de la musique.

Fruit de la relation extraconjugale entre Zeus et Sémélé, la belle fille du roi de Thèbes, Dionysos fut amené dès sa naissance à Nisa, une montagne dont personne ne connaissait l’emplacement, pour le protéger de la revanche d’Héra, femme du souverain des dieux. Là-bas, il vécut en compagnie de Silène, son maître, et de ses nymphes dans une grotte couverte de vignes sauvages.

La découverte du vin

Dionysos était un enfant bruyant et vif, passionné de chasse et de randonnée dans les bois et la campagne. Extrêmement intrigué par ces plantes qui poussaient à l’état sauvage autour de sa grotte, le dieu fit une découverte : le vin. Un jour, en effet, il détacha une grappe de raisin, la pressa dans une tasse dorée et obtint une boisson alcoolisée de couleur rouge pourpre. Le nectar était capable de passer la fatigue et d’oublier les problèmes, donnant un sentiment d’euphorie. Le jeune homme remarqua aussi que plus on laissait reposer le vin dans les coupes, plus la sensation d’ivresse augmentait : il venait de découvrir la fermentation.

Dionysos a présenté le vin à toutes les créatures de la forêt, les Nymphes, les Satyres et les Heures, qui ont l’ont alors adopté comme breuvage pendant leurs vacances. Il a aussi entamé un voyage autour du monde pour faire connaître à toute l’humanité sa précieuse découverte, en vivant différentes aventures et en ayant toujours à échapper à la colère d’Héra.

La naissance du théâtre

Pendant les festivités dionysiaques, célébrées en automne et au printemps, il y avait des festivités et des chants – les dithyrambes – racontant les actions et les aventures du dieu Dionysos. Le dithyrambe, ancienne forme de poésie lyrique grecque chantée par un chœur d’hommes, fut d’abord  vulgaire, mais devint au fil du temps une véritable forme d’art à laquelle les vrais poètes se consacraient. De plus, la chanson était souvent accompagnée de danses et de rituels. C’est là que le drame et, par conséquent, l’histoire du théâtre ont commencé.