Étiquette : fenavin

Prise de pouls à FENAVIN 2015 (Espagne)…

 TAGS:undefined

Photo: Elisabeth Banyols et Albert López, équipe de dégustateurs et contenus Uvinum.

La semaine dernière a eu lieu à Ciudad Réal, en Castilla la Mancha, Espagne… un des salons les plus importants des vins espagnols. Nous nous y sommes rendus pour pouvoir déguster les nouveaux millésimes des grands classiques comme pour essayer de découvrir de nouveaux domaines intéressants et toucher le pouls du monde du vin en Espagne…

Chaleur étouffante, 43ºC à l’ombre, heureusement, le salon était climatisé. Nous décidons de commencer par les classiques et les incontournables présents sur ce salon. Etonnamment il y en a peu. Si l’on pensait voir La Rioja Alta, CVNE ou encore Marques de Riscal, il n’en fut rien. Par contre, des Domaines comme Pago de los Capellanes, Perez Pascuas ou encore Arzuaga, tous trois du Ribera del Duero ont répondu présent.

Ma sélection des vins du Ribera del Duero:

 TAGS:Viña Pedrosa Crianza 2012Viña Pedrosa Crianza 2012

Viña Pedrosa Crianza 2012: Un classique de la Ribera del Duero, fait avec passion par la famille Perez Pascuas, c’est un vin aimable, soyeux, équilibré où le bois ne cache pas le fruit, sinon lui apporte la complexité nécessaire. 94/100

 

 TAGS:Arzuaga Reserva 2010Arzuaga Reserva 2010

Arzuaga Reserva 2010: Arzuaga Reserva est un vin complexe, structuré, profond, soyeux en bouche et equilibré. Arômes de fruits rouges et de baies. Une valeur sûre pour accompagner les plats de viande. 93/100

 

 

 TAGS:Pago de los Capellanes El Nogal 2010Pago de los Capellanes El Nogal 2010

Pago de los Capellanes El Nogal 2010: Une valeur sûre, de grande qualité et il ne déçoit jamais. L’alcool et le bois sont parfaitement intégrés. Un vin soyeux avec des arômes de fruits rouges. 96/100

 

 

Le lendemain, la chaleur était de retour, toujours aussi étouffante. Imaginez, Ciudad Real est au milieu de rien, surtout très loin de la mer et très goudronné! Bref, des conditions fantastiques…

Bien heureusement, les vins dégustés ce jour la étaient fantastiques. Journée dédiée aux petits vignerons espagnols. Leur philosophie est commune, recherchée et transmettre dans leurs vins les particularités des terroirs et des cépages tout en respectant la nature. Tous travaillent en bio ou en biodynamie même si la plupart ne sont pas certifiés. Alors comment le savoir me direz-vous? Je suis d’accord, de mon point de vue, il faudrait qu’ils se certifient pour s’affirmer.

 

Mes coups de coeur petits vignerons:

 TAGS:Nosso 2014Nosso 2014

Nosso 2014: Un Verdejo nature, sans maquillage, de la personnalité, frais et amusant avec un super rapport qualité / prix. Un coup de coeur! 94/100

 

 

 TAGS:Viña Almate Garnacha 2013Viña Almate Garnacha 2013

Viña Almate Garnacha 2013: Culture en biodynamie et sans souffre ajouté, après un an d’élevage en fûts usagés de 500L, le grenache donne tout son jus. Aimable, soyeux, propre avec un fruit terrible. De l’émotion pure. 95/100

 

 

 TAGS:Mengoba Brezo 2014Mengoba Brezo 2014

Mengoba Brezo 2014: Un vin jeune avec un léger élevage élaboré à partir de Mencia et Grenache. Un vin intense avec des arômes de fruits des bois et épicé. Très doux et frais, c’est un vin de tous les jours. 91/100

 

 

 TAGS:Valdehermoso Crianza 2012Valdehermoso Crianza 2012

Valdehermoso Crianza 2012: Belle acidité, de bons arômes de fruits rouges, équilibré, les arômes du bois sont pleinement intégrés. Un Ribera del Duero crianza avec un très bon rapport qualité / prix. A découvrir sans aucun doute! 93/100

 

Fenavin 2.0

Fenavin 2.0

Hier eu lieu la seconde journée du colloque du Fenavin et la journée de la table ronde « Fenavin 2.0 », organisé par Jesús Benito de Winesfera, et y participèrent Ángeles Huerta de Bodegas Vihucas, Andrès Areitio de Recetasyvinos, Javier Martín de Loogic et notre cher Albert López de Uvinum.

Autour de la table, l’avis général qui s’en dégagea était très clair : Les réseaux sociaux peuvent considérablement aider à améliorer l’image et la vente du vin. En effet, selon Javier Martin, les réseaux sociaux peuvent aider sans forcément laisser entendre que toutes les caves doivent être directement représentées sur tous les réseaux sociaux. Libre à chacun de choisir sa stratégie et comment la mettre en oeuvre.

Albert Lopez dit : « Il ne s’agit pas d’être sur l’Internet ou non » car même si ces caves ne souhaitent pas être sur internet, elles le sont, et font l’objet de discussion sur de nombreux sites, blogs ou forums. La question est de savoir si en tant que caves elles préfèrent ignorer ce qu’ils disent de leur marque ou essayer d’en savoir plus afin de l’améliorer.

Concernant Uvinum, Albert a fait part du fait qu’il est désormais possible d’acheter des boissons distillées sur Uvinum, et a mis en valeur la capacité de voir de nombreuses caves à vin représentées dans de nombreux pays.

Andrés Areitio apuya cette idée, en disant que les réseaux sociaux nous donne le positionnement des marques, et nous aident à améliorer notre image auprès des consommateurs (réels et potentiels).

Enfin, M ª Angeles Huerta, qui avoua être membre d’une de la cave Vihucas, dit que la présence sur les réseaux sociaux devrait se faire avec précaution, et qu’il ne faut pas rechercher le plus grand nombre de fans, ou de publier de nouvelles notifications tous les jours, mais qu’au contraire l’information ne doit pas être trop abondantes et doit éviter la saturation.

Dans l’exposé, qui dura près de 2 heures avec une pause consacrée au prix de l’Association des Sommeliers, on se rend compte que la plupart des caves sont loin de ces idées, parce que l’absence du point de vue des caves fût significatif, seulement 3 caves étaient présentes.

En tout état ??de cause, l’exposé a été suivi sur Twitter et sur d’autres réseaux, et a suscité beaucoup de discussions. Est-ce l’effet des caves? Probablement parce qu’il y a des débats sur ces questions, et que l’évènement FENAVIN fut Trendinc Topic sur Twitter. Et parallèlement nous a apprenions que les réseaux sociaux sont déjà présents. Et avant que quelqu’un demande comment ils seront pris en charge.