Étiquette : captain morgan

Le meilleur rhum pour un mojito

Le mojito est un des cocktails qui a le plus de succès et, sans nul doute, le plus célèbre des cocktails élaborés avec du rhum. Cependant, ni les experts en cocktails s’accordent sur ses ingrédients: lime ou citron, sucre blanc ou  brun, menthe à feuilles rondes ou menthe poivrée, eau gazeuse ou tonique,…

Et cela sans parler des nouvelles variantes du mojito, aux fraises, à la liqueur de café, au chocolat, à la pastèque, au Pippermint…, les combinaisons possibles sont presque infinies, alors comment choisir le meilleur rhum pour le mojito ?

Un rhum pour chaque mojito

Ce qu’il faut d’abord penser, c’est à la sensation que l’on veut obtenir avec son mojito, vous le voulez rafraîchissant, ou plus doux, acide, gourmand ou chaleureux, etc. Les ingrédients et ses saveurs marquent le style de votre mojito et le rhum doit servir de fil conducteur car c’est l’ingrédient principal. Vous trouverez, ci-après, quelques rhums que nous vous suggérons selon le goût de votre cocktail:

  • Mojito amer: c’est le mojito dans lequel les arômes et les goûts des ingrédients comme le tonique, le zeste de lime ou de citron, l’angusture ou quelque chose de plus fort tel que la téquila, prédominent. Ce sont les mojitos les plus originaux, car ce n’est pas l’idée classique du mojito mais cette touche d’amertume qui fait que la combinaison soit beaucoup plus rafraîchissante. Dans ce cas, si vous souhaitez accentuer l’amertume, prenez un rhum blanc aux arômes plus légers, comme le rhum Bacardi. Tenez compte que le rhum est un des distillats les plus doux et donc n’importe quel rhum avec plus de goût pourrait faire que le résultat perde son amertume.
  • Mojito gourmand: ce sont les mojitos dont les saveurs principales sont sucrées comme le sirop ou la purée de fruits rouges (de la fraise à la grenadine), le chocolat, le fruit de la passion, les figues ou même un jet de cava doux. Ce sont des mojitos qui, s’ils sont accompagnés d’un rhum très doux peuvent s’avérer très écœurants. Ils ont néanmoins besoin d’un rhum avec beaucoup de corps, pour qu’ils ne perdent pas de consistance. Une des meilleures options est le rhum Barceló, un rhum profond et plein de nuances.
  • Mojito acide: Le mojito original est une combinaison exceptionnelle de l’amertume de l’eau gazeuse ou du soda et l’acidité de la lime ou du citron. Il est frais et très amusant. Dans le cas du mojito acide, on peut échanger le soda contre de l’eau plate ou ajouter des morceaux d’ananas, de pamplemousse et autres fruits tropicaux acides. Ici, un rhum doux, pour éviter d’ajouter du sucre, convient tout autant qu’un rhum blanc puissant. Un candidat idéal est le Bacardi Limon, spécialement pensé pour ce type de mélanges.
  • Mojito aux épices: ce type de mojito est très apprécié dans les pays non-hispaniques, où les rhums des colonies –anciennes ou actuelles- britanniques ou françaises, comme les Bermudes, la Martinique ou la Jamaïque, ont plus de renommée. On peut utiliser du poivre, du genièvre, du gingembre ou du café, au lieu de la menthe et des macérations au jus d’agrumes. Dans ce cas, n’importe quel rhum de Captain Morgan fera largement l’affaire et vous permettra d’épater vos amis.

Rhum blanc ou doré?

Vous le savez peut-être déjà mais au cas où…. Il existe deux grands types de rhum : le rhum doré qui est vieilli dans des fûts en chêne, et le rhum blanc, filtré à travers le charbon et qui a pour résultat ce distillat incolore.

Ainsi, en passant plus de temps en fût, le rhum doré devient plus doux en bouche. La couleur, par contre, s’obscurcit à mesure qu’il vieillit dans le bois. Par contre, le rhum blanc qui passe moins de temps en fût, est plus fort, et dans bien d’occasions il est commercialisé tout de suite après le processus de distillation.

Histoire du mojito

Avant d’arriver à cette vaste quantité de mojitos il y eut quelqu’un qui inventât cette boisson.

Les origines du cocktail de l’été le plus célèbre remontent à un moment du 16ème siècle, époque durant laquelle le corsaire d’origine uruguayenne Silvio Suárez Díaz, exacerbé par l’ennui que provoque la solitude en haute mer, donnât à son équipage un mélange qui plus tard sera baptisé Draquecito (ou petit Draque en espagnol) par le pirate Francis Draque. Ce cocktail était composé d’eau-de-vie diluée dans un peu d’eau, un de citron pour combattre de scorbut, des herbes aromatiques comme la menthe et un peu de sucre pour adoucir le goût et aider à digérer le mélange.

Lorsqu’un siècle plus tard, on trouva la formule de la distillation du rhum, il se substitua à l’eau-de-vie, en donnant lieu à notre précieux mojito.

Conseil supplémentaire

C’était quelques-unes de nos suggestions, mais si ce que vous aimez, c’est un mojito traditionnel, voici 2 rhums avec lesquels vous pourrez faire des mojitos de toute beauté. Santé !