Étiquette : bienfaits du vin rouge

Le vin rouge et le thé vert pourraient aider à prévenir les maladies métaboliques et neurodégénératives?

Bienfaits du vin sur les maladies métaboliques

Tant le vin rouge comme le thé vert ont de nombreux bienfaits pour notre organisme, en partie, du fait des antioxydants qu’ils possèdent. Maintenant, une étude, a également établi que les deux boissons pourraient traiter des maladies métaboliques héréditaires.

Bienfaits pour prévenir des maladies métaboliques

L’étude, réalisée par les chercheurs de l’université de Tel Aviv, conclut que le gallate d’épigallocatéchine (EGCG) qui est produit naturellement dans le thé vert et l’acide tanique que l’on trouve dans le vin rouge, peuvent parvenir à bloquer la formation  de métabolites toxiques. Il s’agit de substances qui ne sont pas directement nocives pour le corps mais qui peuvent devenir toxiques après avoir été métabolisées dans le foie.

La plupart des gens qui souffrent de troubles métaboliques héréditaires naissent avec un gène défectueux qui provient d’une carence enzymatique clé. Et, dans ce cas, les patients doivent suivre un régime strict toute leur vie.

Le vin rouge et l’acide tannique

Les chercheurs pensent que l’acide tannique du vin rouge pourrait aider à traiter les maladies métaboliques congénitales. Ils expliquent que les métabolites, des substances qui, entre autre, sont les composants de base de l’ADN et les protéines, s’accumulent dans le corps. Et cette accumulation incontrôlée est toxique et peut provoquer des troubles mentaux et de développement sévères.

Dans ce cas, l’acide tannique est connu pour prévenir la formation des structures amyloïdes toxiques qui provoquent des troubles neurodégénératifs comme l’Alzheimer et la maladie de Parkinson. Ainsi, il évite les structures protéiniques de type amidon qui peuvent provoquer ces  maladies neurodégénératives.

Connaître les bienfaits du vin rouge

Dans l’étude, les deux substances ont été essayées sur trois métabolismes liés à trois maladies métaboliques héréditaires : adénine, tyrosine cumulative et phénylalaline. Et il s’est avéré que tant l’acide tannique comme l’EGCG, ont été efficaces pour bloquer la formation de structures amyloïdes toxiques.

Des résultats encourageants

Les protagonistes de l’étude expliquent que les instruments qu’ils ont développés sont novateurs et ont un énorme potentiel pour aider un grand nombre de patients dans le futur. Les auteurs commentent que la recherche démontre, une nouvelle fois, la capacité de la nature à produire le meilleur candidat de médicaments afin de traiter certaines des plus épouvantables maladies humaines. De sorte que cette approche pourrait faciliter le développement de nouveaux médicaments pour  le traitement de ce type de troubles.

L’étude, publiée dans la revue du groupe Nature Communications Chemistry, est encore à ses débuts. Les résultats sont encourageants et importants pour le développement de nouvelles thérapies pharmacologiques pour les maladies métaboliques. Il est clair qu’en plus de nous protéger des maladies cardiaques, le thé vert comme le vin rouge, augmentent la santé cérébrale.

 

L’alcool présent dans le vin est meilleur pour la santé

 TAGS:Les bienfaits du vin sur la santé sont mis en évidence depuis un certain temps déjà, au point que les médecins incluent souvent une consommation modérée de vin dans un régime alimentaire équilibré. Toutefois, les recherches continuent sur à quel point le vin a un effet bénéfique, et dans quelle mesure il aide à garder une bonne santé. Beaucoup de différents éléments composent le vin, et tous n?ont pas encore été étudiés en profondeur.

La semaine dernière une étude scientifique du Centre de recherche biomédicale de physiopathologie de l’obésité et de nutrition (Cibreobn), soutenu par l’Institut de Santé Carlos III, a conclu que les effets bénéfiques du vin dans la réduction la pression artérielle et l’inflation cellulaire ne sont pas seulement causées par les «célèbres» polyphénols du vin rouge, mais aussi par l’éthanol, l’alcool contenu dans le vin.

L’étude a essayé de comprendre le «paradoxe français». Les Français, malgré un régime alimentaire avec plus de graisses saturées, ont une plus faible incidence de maladies cardiaques et circulatoires, contrairement à ce que leur régime alimentaire laisserait supposer. Une hypothèse discutée fut que la consommation de vin (et donc, des polyphénols contenus dans celui-ci), équilibrerait la situation et réduirait le risque.

Pour tester cette hypothèse, cette étude a testé un échantillon homogène de personnes, en les divisant en trois groupes:

  • Il a été demandé au premier groupe de ne pas consommer d?alcool.
  • Le second groupe a été invité à  boire du vin rouge modérément.
  • Le dernier groupe a eu une consommation modérée de gin.

À la grande surprise des médecins, le seul groupe qui ne voit pas leur risque cardiaque diminuer est celui qui n?a pas consommé d?alcool, tandis que les personnes qui figurent dans le groupe consommant du Gin on améliorer leurs statistiques, moins tout de même que le groupe ayant consommé du vin.

Les conclusions sont les suivantes : les effets bénéfiques du vin, jusqu?alors associés aux polyphénols présents dans le vin, ne sont pas les seuls à jouer en faveur d?une meilleure santé. L’éthanol, qui est également présent dans le gin, agit aussi positivement dans l?amélioration des analyses.

Enfin, il a été considéré que les effets bénéfiques du vin sont particulièrement importants lorsque l’apport est modéré (1 à 3 verres par jour), et toujours dans le cadre d’une alimentation variée et saine.

Sans doute une incitation supplémentaire à acheter du bon vin … Rappelez-vous juste que les polyphénols se trouvent principalement dans le vin rouge, donc aujourd’hui nous vous en recommandons 2:

 TAGS:Château Brane Cantenac 2006Château Brane Cantenac 2006

Château Brane Cantenac 2006

 

 

 TAGS:Château Caroline Rouge 2008Château Caroline Rouge 2008

Château Caroline Rouge 2008