Étiquette : a.o.c. rueda

Associer vins et insectes… Qu’est-ce que ça donne?

Manger des insectes nous semble très éloigné. Et si c’est la tendance dans de nombreux pays, les consommateurs espagnols ne sont pas encore préparés pour cela. Mais sûrement que nous pourrons, bientôt, déguster ces aliments, car ils ont toute une série de bienfaits pour notre santé.

Lorsque nous parlons de vin et d’insectes nous allons plus loin. Parce que si ici, nous ignorons encore le goût qu’ils ont, dans d’autres pays, des dégustations et des associations entre vins et insectes ont déjà lieu. Et qu’est-ce que cela donne ? Voyez plutôt.

Association entre vins et insectes

L’A.O.C Rueda a réalisé une dégustation spéciale en Suisse qui combine le Verdejo avec des sauterelles et des vers. Cela a eu lieu en Suisse parce que c’est le premier pays d’Europe qui ait légalisé la consommation d’insectes,  suivant de rigoureux contrôles de qualité.

Lors de cette dégustation, il y avait des tacos asiatiques aux grillons, des sauterelles en tempura à la sauce sésame et mangue, du ragoût de légumes et vers de farine en sauce hoisin avec du riz et jusqu’à du fromage affiné aux vers assaisonnés à la sauce au pesto. Le résultat est quelque chose d’innovant qui, semble-t-il, va bien avec ce genre d’insectes.

Comme l’expliquèrent Santiago Mora, directeur général de l’A.O.C Rueda et Sebastian Bordthauser, expert allemand en cuisine avec des insectes qui dirigeaient cette dégustation ; « l’innovation forme partie de nos gènes. Cette initiative a eu un accueil excellent auprès des consommateurs suisses, ce qui a permis de démontrer la versalité du cépage Verdejo, capable d’accompagner même les plats les plus complexes ».

Vins blancs, rouges et rosés

Au-delà de l’A.O.C. Rueda, qui a osé ce pari innovant, d’autres pays associent des vins avec des insectes depuis longtemps. Mais tout ceci dépend, en plus, du type d’aliments qui accompagnent ces insectes. Ils peuvent être mélangés à du riz blanc à combiner avec des tacos de veau ou de poulet. Dans ces cas, les vins blancs pour les premiers et rouges ou rosés pour les seconds sont parfaits pour tenir en compte une telle quantité de saveurs.

Ce que nous ignorons c’est qu’il y a de nombreuses sortes d’insectes que notre palais apprécie et des plus doux et d’autres plus forts. Il semblerait que ceux que l’on prend en apéritif  se marient bien avec des vins blancs et rosés car ils sont plus salés et moins piquants. Alors que pour les plats forts, où les insectes se combinent avec d’autres ingrédients connus de tous, les vins rouges sont les plus adaptés pour telles préparations quelque peu plus complexes.

Il y a encore beaucoup d’expériences à faire et à voir avec ces types d’aliments, tout à fait inconnus ici.