Empreinte écologique : le vin est-il “durable” ?

Empreinte écologique : le vin est-il “durable” ?

Depuis quelques années, l’Union européenne a mis en place une méthodologie qui régit le calcul, l’évaluation, la validation par une tierce partie et la communication de l’empreinte environnementale des produits et services.

Il s’agit d’une série d’indicateurs environnementaux (PEFCR, Product Environmental Footprint Category Rules) qui permettent de vérifier les principales catégories d’impact environnemental, telles que les émissions de gaz à effet de serre, l’efficacité des ressources et le respect des ressources en eau.

Tout cela est nécessaire si l’on considère qu’aujourd’hui qu’un verre de vin a une empreinte moyenne sur l’eau (mondiale) de 108 litres d’eau. En Italie, cette moyenne est « abaissée » à 88 litres d’eau pour un verre de vin de 125 ml.

Quelle est l’empreinte écologique ?

La soi-disant empreinte écologique est une valeur qui calcule la quantité de ressources naturelles l’homme dont l’homme a besoin pour produire un bien ou un service, et les compare avec la capacité de la Terre à régénérer ces mêmes ressources.

Pour évaluer si votre activité est respectueuse de l’environnement, vous devez prendre en compte plusieurs facteurs, notamment l’émission de gaz à effet de serre et la consommation de ressources en eau.

L’empreinte carbone est un paramètre utilisé pour estimer les émissions de gaz à effet de serre causées par un produit, un service, une organisation, un événement ou un individu. Il est exprimé en tonnes d’équivalent CO2. L’empreinte eau, quant à elle, calcule la consommation d’eau douce utilisée pour fabriquer un produit ou un service.

Comment évalue-t-on l’empreinte écologique ?

Dans le cas du vin, l’évaluation doit être étendue à l’ensemble du cycle de vie de l’installation (approvisionnement en matières premières, procédés de transformation, traitement des résidus et des déchets, etc.), à la production de vin (vinification, production de bouteilles, etc.), à la distribution et à la consommation (transport, recyclage des bouteilles usées, etc.).

Empreinte écologique et vin français

La viticulture et donc une des formes d’agriculture les plus polluantes. Heureusement, les vignobles sont nombreux à faire de plus en plus d’efforts pour alléger leur impact sur l’environnement. Ainsi, en France, un nombre croissant de viticulteurs se sensibilisent à l’écologie et aux techniques pour minimiser leur enpreinte environnementale. Les certifications bio se multiplient, de même que les exploitations estampillées « biodynamiques ». Selon l’Agence bio, ces domaines certifiés biologiques ou en conversion représentent aujourd’hui 8,4% du vignoble national. A échelle mondiale, la France se place ainsi en deuxième position pour la production de vins bio, juste derrière l’Espagne et devant l’Italie.

 TAGS:Domaine León Barral Faugères Jadis 2015

Domaine León Barral Faugères Jadis 2015

Domaine León Barral Faugères Jadis 2015 : « un vin précis, ciselé, à carafer un long moment avant de le déguster. Il présente des arômes de garrigue, de fruits sauvages. Il possède une structure agréable avec une acidité croquante. » Nous vous conseillons de déguster ce vin avec des viandes rouges, des charcuteries et des ragoûts.

 TAGS:Domaine Marcel Lapierre Morgon 2017

Domaine Marcel Lapierre Morgon 2017

Domaine Marcel Lapierre Morgon 2017 : Il n’a pas besoin d’être présenté. Il est, en effet, une icône parmi les Beaujolais et les vins biodynamiques. Aucun produit chimique ou pesticide n’est utilisé dans le vignoble, les raisins produits sont biologiques et toutes les étapes de la production sont effectuées manuellement.

 TAGS:Château Puech-Haut Prestige 2016

Château Puech-Haut Prestige 2016

Château Puech-Haut Prestige 2016 : Une cuvée où l’élevage en fût est moins importante que dans les cuvées Tête de Bélier. un vin qui a su faire parler de lui et démontrer sa qualité grâce à la note de 93/100 accordée par le guide Robert Parker. Un vin cependant concentré et puissant qui s’accorde sur les plats de viandes et plats traditionnels.

Les esters, ces petits responsables de l’agréable arôme du vin

Le vin a de nombreux arômes et les esters en sont responsables car ce sont les substances qui se forment lors de la combinaison d’un acide organique et d’un alcool. Ils sont à l’origine des arômes et des saveurs agréables du vin.

Que sont les esters et comment se forment les esters du vin?

Ces saveurs et arômes sont associés aux saveurs fruitées et délicates telles que la banane, la framboise et l’ananas, par exemple. On les retrouve dans les vins fruités. Au total, plus de 160 esters ont été identifiés dans le vin.

Nombre des esters sont produits dans des concentrations en dessous de notre seuil sensoriel. Et lorsqu’ils sont réunis, certains peuvent créer un arôme totalement différent que lorsqu’ils sont pris individuellement. De plus, la présence de l’un peut affecter sensiblement l’intensité de l’autre.

Il faut signaler qu’une grande majorité d’esters qui se produisent dans le vin naissent pendant la fermentation. Les esters ont tendance à être beaucoup moins stables que ceux d’autres arômes. Ils atteignent leur intensité à la fin de la fermentation, lorsqu’ils dominent le caractère d’un vin. Néanmoins ils se dégradent presque complètement lors de la première année de vie du vin, sans laisser de trace à long terme.

De plus, les esters sont généralement plus aromatiques que les alcools, acides et aldéhydes. Durant la fermentation, les levures produisent des esters fruités ou des esters de longue chaîne.

Les premiers se produisent dans les fermentations à température basse. Les vins type Riesling et Chardonnay sont quelques exemples.

Les esters se forment de façon assez complexe car tout dépend de nombreuses réactions entre de multiples composants. En général, les esters se forment à partir des réactions entre les alcools (principalement les alcools supérieurs) créés par les levures et les composants (généralement les acides gras ou organiques) des raisins.

En plus d’utiliser des levures aromatiques, les oenologues peuvent également avoir recours à la macération carbonique pour obtenir des niveaux élevés d’esters pendant la fermentation. La température de la fermentation est un autre facteur important dans la quantité et le type d’esters produits, ainsi que le degré de rétention dans le vin.

Un exemple: un viticulteur qui veut créer des vins à haut contenu d’ester aura recours à une levure aromatique, éclaircira le moût puis fera fermenter le vin à une température aussi froide que la levure puisse supporter. Il n’est pas surprenant que les professionnels du vin débattent de l’impact des souches sylvestres et commerciales dans les fermentations.

Les meilleurs rosés de l’été !

Les meilleurs rosés de l’été !

Ça y est, c’est l’été ! Vous pouvez officiellement sortir vos shorts, chapeaux et lunettes de soleil, sans oublier… le rosé ! Et oui, qui dit été, dit terrasse ensoleillée avec rosé à la main. On ne déroge pas à la règle ! Mais quel rosé ? Ou plutôt, lesquels ? On vous a concocté une petite sélection des meilleurs rosés pour passer un été inoubliable… et rafraîchissant !

M de Minuty Rosé 2018

Ce sera LA star de vos après-midis et chaudes soirées. Vin de Provence, situé sur la presqu’île de Saint Tropez, M de Minuty Rosé 2018 jouit d’un climat maritime tempéré toute l’année. Le climat du vignoble est maritime tempéré ce qui donne aux vins une petite touche iodée que vous allez adorer !

M de Minuty Rosé 2018 est un assemblage de Grenache, de Tibouren et de Cinsault. Dégustez-le avec tous vos plats provençaux, poissons grillés, apéritifs ou barbecues. Toutes les saveurs de la Provence en bouteille ! Un indispensable de l’été à déguster sur une terrasse au soleil.

Chivite las Fincas Rosado 2018

Né de l’amitié entre Julián Chivite et le célèbre chef Juan Mari Arzak, deux passionnés du vin rosé qui décidèrent d’élaborer ce breuvage à leur goût, ce vin est fait à partir de Grenache et Tempranillo du domaine de Legardeta, propriété de la famille Chivite.

Intense, il révèle des arômes fruités de framboises, fraises, mûres, grenade, des arômes floraux et des pétales de rose. En bouche, il est doux, agréable, équilibré, onctueux, actif et persistant. Que de qualités pour ce vin de caractère !

Vinovalie Inès Rosé Vinovalie 2018

Mesdames et messieurs, on tient là un rosé d’exception. Il offre une agréable robe claire couleur mangue, un nez intense, complexe, avec des arômes de fruits rouges et d’agrumes (pamplemousse). Son attaque est souple, il est soyeux en bouche avec beaucoup de volume et de gras, dominé par le cassis avec une note de fraise.

Ce n’est pas un hasard s’il obtient le titre de Rosé Champion du Monde en 2008 et en 2016 lors du concours international des Rosés du Monde à Cannes. C’est un jury composé d’une grosse soixantaine d’oenologues qui a attribué ce prix. En 2012, il obtient aussi la Médaille d’Or à Paris. Un vrai rosé d’exception, on vous le dit ! L’avez-vous goûté ?

Bobal de Sanjuan Rosado 2018

Si M de Minuty est la star de l’été, le Bobal de Sanjuan en sera le roi ! Il s’agit en effet du cépage roi du Levante espagnol, capable de livrer des rosés rafraîchissants comme celui-ci ! Il surprend les amateurs depuis quelques années maintenant et on ne s’en lasse pas.

Caractérisé par ses arômes fruités de fraise aigre et de framboise, avec un fond de fenouil et d’autres herbes aromatiques, il a une bouche fraîche, élégante et fine qui s’étend sur le palais. À tester sans plus tarder, pour un été tout en fraîcheur !

Alors, quel est votre préféré ?

 TAGS:M de Minuty Rosé 2018

M de Minuty Rosé 2018

M de Minuty Rosé 2018 : Vin de Provence, situé sur la presqu’île de Saint Tropez, M de Minuty Rosé 2018 jouit d’un climat maritime tempéré toute l’année. Il bénéficie de sols profonds dépourvus de cailloux situés sur les coteaux des villages de Gassin et de Ramatuelle.

 TAGS:Chivite las Fincas Rosado 2018

Chivite las Fincas Rosado 2018

Chivite las Fincas Rosado 2018 : Grupo Chivite tient son origine de Bodegas Julián Chivite, une cave très ancienne qui remonte à 1647. Aujourd’hui, les quatre frères dirigent la société. Plus de 400 hectares sont contrôlées par la famille.

 TAGS:Vinovalie Inès Rosé Vinovalie 2018

Vinovalie Inès Rosé Vinovalie 2018

Vinovalie Inès Rosé Vinovalie 2018 : Vinovalie Inès Rosé Vinovalie 2018 est un rosé d’exception. Il offre une agréable robe claire couleur mangue, un nez intense, complexe, avec des arômes de fruits rouges et d’agrumes (pamplemousse).

 TAGS:Bobal de Sanjuan Rosado 2018

Bobal de Sanjuan Rosado 2018

Bobal de Sanjuan Rosado 2018 : Connaissez-vous le roi de l’été ? Le Bobal de Sanjuan bien sûr ! Il s’agit en effet du cépage roi du Levante espagnol, capable de livrer des rosés rafraîchissants comme celui-ci !

Comment seront les grands crus du futur?

Nous ne pouvons pas deviner comment sera le vin du futur mais les tendances visent une série de paramètres qui nous indiquent vers où elles se dirigent. Pour ce qui est des grands crus du futur, nous nous basons sur les nouvelles techniques qui sont à l’étude pour poursuivre l’objectif initial de ce type de vin qui est celui de préserver le goût du produit.

Tendances des grands crus

Lorsque nous parlons de grands crus, nous faisons reférence à un processus de vieillissement et de maturation qui poursuit les meilleurs arômes et nuances, que ce soit en tonneaux, en dépôts ou en bouteille.

Le grand cru rouge a un vieillissement de 24 mois, 6 desquels dans des tonneaux de chêne. Pour ce qui est des vins blancs et rosés, le temps de maturation total est de 18 mois dont 6, au moins, doivent se faire en fûts.

Le vin a toujours été conservé dans des tonneaux en bois. Puis il y a eu tous types de bois. Il y a, par exemple, le chêne Espagnol qui a un grand potentiel pour l’élevage et le Hongrois, qui préserve plus les arômes fruités que le chêne Français. Les autres bois utilisés sont le pin ou le châtaignier qui ont un coût moindre.

On abandonne les tendances des années 80 et 90 durant lesquelles l’excès de bois éclipsait le reste des arômes. De nos jours les grands crus ont des arômes épicés, une forte personnalité et doivent reposer dans d’autres endroits, pas seulement dans du bois.

D’autre part, nous voyons que dans certaines DO comme La Rioja, la durée de l’élevage de certains vins est plus courte, ce qui conserve le fruit du raisin sans perdre une touche de bois qui lui apporte de la complexité. Nous pensons que la garde moyenne est une grande tendance, promise à un long parcours, que le consommateur actuel apprécie.

Au-delà du bois

L’expansion de producteurs optant pour l’utilisation de conditionnements plus neutres pour la fermentation et l’élevage du vin a commencé en 2017, donnant de la sorte la priorité aux caractéristiques des variétés de raisin, au terroir et à sa personnalité plus qu’à l’apport aromatique et structurel des matières comme le bois.

Entre les nouvelles tendances qui naissent pour les grands crus, nous trouvons leur préservation dans des endroits autres que le bois. Telles que des jarres qui, en plus de nous ramener aux méthodes traditionnelles ancestrales, dont la porosité de leur argile permet la micro-oxygénation du vin. Il y a également l’élevage dans des cuves en béton qui permet une transpiration similaire au bois et apporte de l’oxygène au vieillissement du vin, mais sans ajouter de saveurs. C’est déjà a tendance chez certains producteurs.

D’autres utilisent l’élevage en flexitank, un conteneur qui par une micro-oxygénation par porosité, apporte de la complexité au vin tout en maintenant fruit et fraîcheur. Nous suivrons attentivement ces changements.

3 Cocktails à base de whisky pour la fête des pères

3 Cocktails à base de whisky pour la fête des pères

Pour fêter les pères comme il se doit, nous vous proposons des recettes de cocktails à base de whisky qui les feront craquer à coûp sûr ! Car rien n’est trop beau pour nos papas !

Le Old Fashioned

Ingrédients :

– Eau gazeuse
– 1 morceau de sucre
– 1 trait d’angostura bitters
– 5 cl de whisky
– Le zeste d’1 orange

Préparation :

– Réalisez la recette « Old Fashioned » dans un verre à mélange.
– Écraser le morceau de sucre imbibé d’Angostura avec le zeste d’orange dans le fond d’un verre jusqu’à dissolution complète du sucre. Remplir de glace, ajouter le Bourbon et compléter avec l’eau gazeuse. .
– Servir dans un verre de type « old fashioned ».
– Décorer d’une demi-tranche d’orange et de deux cerises au marasquin.

Le Boulevardier

Ingrédients :

– 3 cl de whisky (bourbon, whiskey)
– 3 cl de vermouth rouge (martini, cinzano)
– 3 cl de campari

Préparation :

– Réalisez la recette « Boulevardier » directement dans le verre.
– Verser les ingrédients directement dans le verre contenant des glaçons.
– Servir dans un verre de type « old fashioned ».
– Une rondelle d’orange dans le verre.

Le Louisiane

Ingrédients :

– 4 cl de whisky (bourbon, whiskey)
– 1/2 cl d’amaretto
– 2 cl de crème de pêche de vigne

Préparation :

– Réalisez la recette « Louisiane » dans un verre à mélange.
– Verser dans un verre à mélange rempli de Glaçons. Mélanger avec la cuillère. Servir dans un verre à cocktail décoré d’un quartier ou d’un oreillon de pêche.
– Servir dans un verre de type « verre à martini ».
– Aucune décoration, à déguster tout de suite.

 

 TAGS:Elements Of Islay Peat Full Proof 50cl

Elements Of Islay Peat Full Proof 50cl

Elements Of Islay Peat Full Proof 50cl : Une couleur pâle, de vin blanc, une odeur de tourbe chaude, doux, terreux, légèrement végétal, du jambon, une légère cendre orange épicée, vanille sucrée. Goût de noix roties, les épices et, bien sûr, la fumée de tourbe grossière.

 TAGS:Peaky Blinder Whiskey

Peaky Blinder Whiskey

Peaky Blinder Whiskey : un whisky irlandais vieilli en fûts de Xérès, qui donnent au distillat des notes d’abricot et de fruits secs. Le nom de ce whisky provient d’un gang de rue actif à Birmingham entre le 19ème et le 20ème siècle.

 TAGS:The Yamazaki Distiller's Reserve

The Yamazaki Distiller’s Reserve

The Yamazaki Distiller’s Reserve : Le jeune talent de Yamazaki. Un whisky suave et facile à boire élaboré à partir d’un whisky âgé de moins de 10 ans affiné en fûts de chêne français de vin de Bordeaux, de whiskies vieillis en fûts de sherry et âgés de plus de 20 ans.

 TAGS:The Glenlivet Nàdurra Peated

The Glenlivet Nàdurra Peated

The Glenlivet Nàdurra Peated : Vous avez une occasion spéciale à célébrer et vous êtes toujours à la recherche d’un bon whisky ? The Glenlivet Nàdurra Peated, sur le marché depuis 2016, est le produit de la distillerie Glenlivet que vous cherchez.

Prosecco : le glyphosate est interdit dans le Conegliano Valdobbiadene

Prosecco : le glyphosate est interdit dans le Conegliano Valdobbiadene

Le monde du vin a toujours été attentif au respect de l’environnement et à la préservation de la qualité des produits. L’Italie, en particulier, est favorable depuis des années à l’interdiction de l’utilisation du glyphosate dans les vergers et les vignobles.

L’A.O. Conegliano Valdobbiadene, la terre où le Prosecco est produit, a récemment décidé d’interdire définitivement l’utilisation de cette substance sur son territoire.

Qu’est-ce que le glyphosate ?

Le glyphosate est l’herbicide le plus vendu au monde. Bien qu’il soit produit, commercialisé et utilisé de manière agressive, le glyphosate a été jugé cancérigène par le CIRC – le Centre international de recherche sur le cancer.

En 2017, en effet, l’Union européenne a décidé de ré-autoriser cette substance malgré le « non » de plusieurs pays, dont l’Italie, la définissant uniquement comme « probablement cancérogène ». En fait, de nombreuses études ont mis en évidence la dangerosité du glyphosate, qui entre autres peut aussi être défini comme « substance génotoxique », c’est-à-dire capable d’endommager l’information génétique dans les cellules.

En outre, les statistiques révèlent que, dans les régions où le glyphosate est utilisé, le pourcentage de personnes souffrant de problèmes hormonaux et rénaux est très élevé. Plusieurs études ont montré que le glyphosate est responsable de déséquilibres hormonaux, en particulier en abaissant les taux de testostérone, d’œstrogènes et de progestérone. Chez l’homme, cette condition entraîne une féminisation du corps – par exemple, le développement des seins – et une perte de libido, avec de graves problèmes à long terme. Chez les femmes, le risque de cancer des organes sexuels a augmenté.

Pourquoi le glyphosate est-il utilisé ?

Le glyphosate, utilisé en agriculture depuis 1974, est un herbicide puissant. Une fois pulvérisé sur les cultures, il est capable d’éliminer les mauvaises herbes, ce qui rend le travail de l’agriculteur plus rapide et plus facile et augmente le rendement par hectare.

Malheureusement, il n’y a pas que les fruits et légumes qui sont contaminés. Le glyphosate est également présent dans les céréales (en particulier celles d’Amérique du Nord, où la réglementation sur l’utilisation de cette substance est plus permissive), la viande et le lait (la nourriture la plus utilisée contient du soja et du maïs, sur les cultures desquels une grande quantité d’herbicides est versée).

Prosecco contre le glyphosate

Le Conegliano Valdobbiadene en a eu assez. En 2019, l’Appellation d’Origine Prosecco – le vin italien le plus consommé à l’étranger – a décidé d’interdire l’utilisation du glyphosate, bien que la réglementation italienne et européenne ne s’y oppose pas.

Ces dernières années déjà, de nombreux viticulteurs de la région – et de toute l’Italie – ont spontanément décidé de dire adieu aux herbicides et aux pesticides pour se tourner vers une agriculture plus naturelle. Un choix dicté non seulement par des raisons de santé évidentes, mais aussi par le marché : de plus en plus de consommateurs préfèrent les vins issus de l’agriculture biologique ou biodynamique.

Certes, les agriculteurs devront s’armer de patience et consacrer plus de temps à l’entretien de leur vignoble, mais la qualité de leurs produits sera sans doute meilleure et appréciée par le public.

 TAGS:Domaine León Barral Faugères Jadis 2015

Domaine León Barral Faugères Jadis 2015

Domaine León Barral Faugères Jadis 2015 : Le Faugères Jadis 2013 du Domaine Léon Barral est « un vin précis, ciselé, à carafer un long moment avant de le déguster. Il présente des arômes de garrigue, de fruits sauvages. Il possède une structure agréable, avec une acidité croquante. »

 TAGS:Domaine de la Bongran Quintaine Cuvée Ej Thevenet Blanc Bio 2014

Domaine de la Bongran Quintaine Cuvée Ej Thevenet Blanc Bio 2014

Domaine de la Bongran Quintaine Cuvée Ej Thevenet Blanc Bio 2014 : Une référence dans l’appellation Viré-Clessé. Cette cuvée dévoile une puissance aromatique remarquable que l’on retrouve également en bouche : fleur d’acacia, oranges confites, pâte de coing. La bouche est concentrée, ample et persistante. 

 TAGS:Château de Beaucastel Châteauneuf du Pape 2014

Château de Beaucastel Châteauneuf du Pape 2014

Château de Beaucastel Châteauneuf du Pape 2014 : C’est « une beauté. Il présente un niveau de concentration et de profondeur rares pour ce millésime. Les arômes et saveurs de myrtilles, de fleurs, de poivre et de violette coulent dans une bouche charnue, structurée et tannique. Beaucastel présente une pureté impressionnante et une longueur remarquable. « 

Pourquoi utilise-t-on du vin pour cuisiner et lequel est le plus conseillé ?

On utilise le vin pour cuisiner depuis très longtemps et donner plus d’intensité et de goût à toute sorte de plats. Si nombreux sont ceux qui pensent qu’il faut utiliser un vin de qualité moindre et le moins cher, en réalité ce n’est pas le plus avisé. Voici les meilleurs vins pour cuisiner et pourquoi.

Quels vins pour cuisiner

De meilleure qualité.  Comment nous l’avons dit plus haut, fuyez les vins pas chers ou que nous ne boirions pas car un bon plat peut aussi être abîmé par un vin pas cher et sans goût.

Un ingrédient de plus. Pour ne pas dépasser la mesure et gaspiller un bon vin bêtement, lorsque vous cuisinez n’oubliez pas que c’est un ingrédient de plus de la recette et donc, à suivre au pied de la lettre. Autrement dit, mettre uniquement la quantité établie.

Union parfaite. Nous ne choisissons pas toujours le meilleur vin pour cuisiner. Il n’y a pas de règles établies, et il nous faut donc jouer et faire des expériences à la cuisine. Essayer des vins, des recettes, donner du goût et parier pour ce qui nous donne le goût que nous recherchons pour notre plat.

Vins rouges. S’il s’agit du type de vin, alors il vaut mieux le destiner aux ragoûts, aux plats et viandes puissants. Pour de tels plats, nous vous recommandons des vins Merlot, Pinot Noir, Tempranillo, Cabernet Sauvignon et Syrah ou Monastrell.

Vins blancs. Ils sont plus acides et dans ce cas accompagnent bien les plats de poissons, les poissons en général et sont à préférer aromatiques et fruités. Nous les choisirons également pour les viandes blanches ou les rosés ont également leur place.

Vins blancs doux. Il vaut mieux réserver ce type de vins aux sauces très douces. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un ingrédient principal pour la sauce et ne doivent pas, non plus, des vins très forts.

Recettes piquantes. Pour les plats aux saveurs un peu plus fortes, vigoureuses et jusqu’à piquantes, nous pouvons ajouter à la recette des rouges jeunes et jusqu’à des vins blancs aromatiques, de type Gewurztraminer, Riesling et Viognier

De Xérès. Ce genre de vin s’utilise beaucoup en cuisine. En particulier pour accompagner les soupes et les ragoûts.

Vins jeunes ou grands crus. Nous avons vu précédemment qu’ils s’accommodent aussi bien de viandes que de poissons. Et ils sont spécialement recommandés pour les légumes en réservant les grands crus pour les viandes telles que le bœuf ou l’agneau.

 

3 vignobles respectueux de l’environnement

Journée mondiale de l’environnement

Produire du vin, ça pollue, ce n’est pas une grande nouvelle. En boire aussi, par conséquent. Mais avec les consciences qui s’ouvrent à la problématique du réchauffement climatique, on aimerait parfois faire attention à notre impact environnemental. Tout en continuant à boire du vin, bien sûr ! Venez donc découvrir les vignobles français respectueux de l’environnement.

Le Clos de Nonville

Situé en Île-de-France, ce vignoble est peu banal. Il faut en effet attendre une loi en 2016 pour voir la plantation de nouvelles vignes en Île-de-France possible. Dès le printemps 2018, les premiers pieds de Chardonnay (trois variétés) sont ainsi plantés au Clos de Nonville. Viennent ensuite du Pinot Noir et du Sauvignon pour atteindre d’ici deux ans une surface de 7 hectares. Il faudra donc être patient puisque la mise en bouteille devrait commencer en 2021. Mais ce n’est pas tout, le domaine abrite aussi un potager complètement rénové qui produit des fruits et légumes depuis 2017. Le domaine, laissé en jachère pendant plusieurs années, a donc retrouvé les qualités naturelles de la terre. Il a donc pu obtenir la certification « Agriculture Biologique » d’Ecocert dès la première saison.

Le Val de Loire

Il ne s’agit pas d’un seul domaine à proprement parlé mais de tout un vignoble conduit sous le principe de l’agriculture biologique. Il représente d’ailleurs un des plus grands vignobles de France à respecter l’environnement. Le vignoble du Val de Loire représentait en effet en 2015 pas moins de 416 viticulteurs bios, soit 5 646 hectares dont 23% en conversion. Si vous aimez les chiffres, cela représente 9.05% (6,4% en 2011) du vignoble en bio en terme de surfaces. Les vignerons et négociants bio du Val de Loire ont même créé l’Association Interprofessionnelle des Vins Bio du Val de Loire en 2011 pour structurer la filière viti-vinicole bio du Val de Loire et faciliter son développement.

Saint Jean de l’Arbousier

Le domaine s’inscrit dans une démarche de développement durable depuis avril 2010. La production est passée d’une agriculture raisonnée à une Agriculture Biologique. Pour respecter ses engagements, le vignoble utilise de nombreuses techniques pour un meilleur respect de l’environnement : une taille courte et un choix de clone qualitatif permettent d’abord de limiter les rendements. De nombreux labours sont ensuite effectués, évitant le désherbage chimique. Les traitements à base de cuivre et de soufre sont adaptés à chaque situation pour minimiser les interventions au strict nécessaire.

Au cas où vous en douteriez encore, il s’agit donc bien d’une viticulture respectueuse de l’environnement. Le raisin atteint une meilleure qualité et la sécurité alimentaire et environnementale est renforcée pour le consommateur.

Et vous, quels sont vos vins bios préférés ?

 TAGS:Château Yvonne la Folie Saumur-Champigny 2016

Château Yvonne la Folie Saumur-Champigny 2016

Château Yvonne la Folie Saumur-Champigny 2016 : Un vin bio exceptionnel, rouge foncé, avec des arômes de fruits rouges et noirs, des notes de légumes. Une belle acidité en bouche et des tanins solides. Fidèle aux arômes perçus dans le nez, des arômes de framboise, de cassis et de poivre vert, avec une finale légèrement pointue.

 TAGS:Domaine Thierry Germain Saumur-Champigny Les Roches 2016

Domaine Thierry Germain Saumur-Champigny Les Roches 2016

Domaine Thierry Germain Saumur-Champigny Les Roches 2016 :  Il présente une belle couleur grenat, des arômes de fruits rouges et une saveur aérée, fraiche, avec l’opulence et une bonne acidité.

 TAGS:Domaine León Barral Faugères Jadis 2015

Domaine León Barral Faugères Jadis 2015

Domaine León Barral Faugères Jadis 2015 : Un vin précis, ciselé, à carafer un long moment avant de le déguster. Il présente des arômes de garrigue, de fruits sauvages. Il possède une structure agréable, avec une acidité croquante.

Boire du vin rouge sans avoir peur d’en galvauder

Nous commettons, parfois, certaines erreurs à l’heure de boire du vin rouge qu’il convient de considérer pour ne pas en gaspiller. Prenez note.

Boire le vin rouge à température ambiante

Pendant les mois les plus chauds, bien que nous adorions le vin rouge, en boire à température ambiante, et encore plus, s’il n’est pas conservé, correctement, dans un lieu humide, peut le rendre imbuvable. Lorsque nous avons soif et chaud, l’idéal est de le mettre, juste un peu, dans le frigo pour qu’il refroidisse, ou bien, dans un seau à glaces. Ainsi, le vin restera froid,  sans aller jusqu’à geler.

Les erreurs à l’heure de boire du vin rouge en été

Le boire très froid directement sorti du frigo

Un peu de fraîcheur fait toujours du bien. Seulement, le vin rouge trop froid perd de sa saveur et l’on n’apprécie plus les nuances et odeurs. De plus, le froid excessif abîme les vins. Il est donc déconseillé de le laisser au frigidaire pendant des jours car il sera insipide à l’heure de le boire.

Remplir le verre jusqu’à ras bord

Un verre rempli jusqu’à ras bord de vin rouge, va se réchauffer plus vite et nous ne pourrons pas le terminer. Mieux vaut remplir le verre juste un peu,  disons jusqu’à la moitié. Cela évitera d’avilir des vins qui sont de bonne qualité.

Vin rouge en été

Prendre le verre par la tige

Autre erreur à éviter: toujours prendre le verre par la tige car si nous le prenons par le ballon, le vin se réchauffera plus rapidement.

Conserver la bouteille à température ambiante

Nous avons précisé que, lorsqu’il fait chaud, il n’est pas bon de laisser les bouteilles de vin à température ambiante. Á moins d’avoir une cave ou une vinothèque où conserver les bouteilles à basse température, mieux vaut mettre la bouteille au frigidaire debout. Surtout n’oubliez pas de terminer ce vin au plus tôt. Si vous laissez passer plusieurs jours, il n’aura plus de goût.

Comment boire du vin rouge en été?

La température idéale pour le boire

L’Organisation des Consommateurs et Usagers, OCU, recommande de boire le vin jeune à 9 degrés,  les grands crus à 15 et à 17 degrés maximum  pour les vins de réserve et grande réserve.

Verser des glaçons dans le vin

Si vous suivez notre blog, vous saurez  qu’il s’agit de la plus grosse erreur à ne pas commettre. En laissant les glaçons fondre dans le vin, ceux-ci libèreront de l’eau qui finira par altérer le vin. Unique exception pour des glaçons dans le vin: ces vins qui ont été produits pour être consommés de la sorte.

Si vous avez d’autres erreurs qui valent la peine d’être mentionnées, dites-le nous !

Football et vin : quand les passions sont un jeu d’équipe !

Football et vin : quand les passions sont un jeu d'équipe !

Vous pensez que la meilleure façon de regarder un match de foot, c’est avec une bière dans la main ? Il est temps d’abandonner ce stéréotype complètement dépassé ! Enfin, sauf si vous adorez vraiment la bière, on ne vous en privera pas bien sûr. Sachez pourtant que football et vin font très bon ménage. La preuve en est avec ces joueurs de foot qui se sont reconvertis en producteurs de vin !

David Ginola

Ancien international français évoluant au poste d’attaquant, notamment au Paris Saint-Germain et à Tottenham, David Ginola est aujourd’hui reconverti en animateur télé… mais pas que. Également producteur de vins en Côtes de Provence, son Coste Brulade rosé produit par le Cellier de Saint-Antoine reçoit la médaille d’argent à l’International Wine Challenge de 2008. Une récompense presque aussi prestigieuse que le Ballon d’Or !

Éric Carrière

Son parcours est à peu près similaire à celui de David Ginola. Aujourd’hui consultant TV, il possède également une parcelle de terrain dans la région du côte-rôtie. Il y travaille avec Stéphane Ogier, vigneron de la vallée du Rhône ; ils ont ainsi créé ensemble les « Caves Carrières ». Une reconversion bien réussie pour l’ancien milieu de terrain de l’Equipe de France.

Christophe Jallet

Né à Cognac, c’est pourtant pour le vin que balance le coeur du défenseur de l’OGC Nice. Titulaire sur le terrain mais aussi d’un BTS d’œnologie, il a le vin dans le sang : ses parents sont vignerons et possèdent 25 hectares de vignes en Charente. Il est donc baigné dans la culture du vin depuis tout petit, apprenant depuis le plus jeune âge le b.a.-ba du parfait vigneron. Sans aucun doute son avenir une fois les crampons raccrochés !

Vincent Candela

Le défenseur international français des années 1990-2000 est aussi un grand fan de vin, mais ce n’est pas très surprenant si on s’intéresse à sa carrière. Ancien joueur de l’AS Rome, ses racines françaises et sa présence depuis 20 ans en Italie ne pouvaient que le pousser vers l’amour du vin ! C’est donc tout naturellement qu’il est aujourd’hui propriétaire d’une villa romaine pour événements et cérémonies, mais surtout producteur de vins en Italie.

Bodega Iniesta

Andres Iniesta

Si le vin est un produit très apprécié des français, il n’y en a pas que pour eux. Les joueurs étrangers en sont aussi très friands, à commencer par l’Espagnol Andres Iniesta. En 2018, le milieu de terrain quitte son club, le FC Barcelone, pour la Chine. Ce n’est pas le fruit du hasard mais bien celui du vin : ce transfert lui permet en effet de développer son affaire, la Bodega Iniesta, sa cave à vins située dans sa ville natale à Fuentealbilla. Le Champion du Monde est ainsi producteur de vins depuis 2010, la même année que son sacre avec l’Espagne. Son contrat avec le Chongqinq Dangdai Lifan ne stipule pas seulement un salaire mirobolant de 27 millions d’euros par an, mais également l’achat de 6 millions de bouteilles de vin à Iniesta lui-même. Un beau coup, de quoi ouvrir une bouteille, non ?

Si vous voulez y goûter, la Bodega Iniesta produit à la fois des vins blancs et rouges, à court et moyen-âge.

Andrea Pirlo

Du côté de l’Italie, on retrouve d’abord Andrea Pirlo, L’ancien joueur de la Juventus et véritable héro de l’équipe nationale de 2006 a fondé l’entreprise biologique Pratum Coller en 2007. Le domaine est situé à Castel Mella, juste à l’extérieur de Brescia, et possède deux rouges à son actif, un rosé et un blanc, un Montenetto di Brescia IGP, composé de Trebbiano di Lugana.

Gianluigi Buffon

Il y a quelques années, la cave Fabio Cordella a décidé de lancer une ligne de vins appelée « La sélection des champions ». Le gardien Gigi Buffon a été invité à mettre son nom sur un Salento IGP Primitivo, un Salento IGP Rosato di Negroamaro et un Salento IGP Chardonnay.

Buffon, cependant, n’est pas le seul champion à avoir été impliqué par l’entrepreneur Cordella. La « sélection » comprend également Wesley Benjamin Sneijder, Fabrizio Miccoli, Ronaldinho, Ivan Zamorano et Vincent Candela.

Alors, quel joueur de foot allez-vous honorer ?

 TAGS:Corazón Loco 2017

Corazón Loco 2017

Corazón Loco 2017 : Attrayant violet rouge, intense. Il se nourrit des arômes typiques de ses cépages. Arômes de framboise, de cerise et de mûre pour le Tempranillo. Et des notes de violette, de cacao et de réglisse pour la Syrah.

 TAGS:Gianluigi Buffon Salento Primitivo 2015

Gianluigi Buffon Salento Primitivo 2015

Gianluigi Buffon Salento Primitivo 2015 : Le vin rouge de Gianluigi Buffon, de la région du Salento dans les Pouilles, est un grand vin rouge de caractère à base de Primitivo. Le vin est classiquement préparé avec une fermentation à température contrôlée, mais dans la bodega de haute technologie de Fabio Cordella.

 TAGS:Pratum Coller Marzi 2016

Pratum Coller Marzi 2016

Pratum Coller Marzi 2016 : Vin rouge issu de raisins Marzemino soigneusement sélectionnés. C’est un vin frais et authentique, excellent pour l’été.