Comment alterner différents vins pour le dîner de Noël

 

Noël approche. Une fête très spéciale durant laquelle la gastronomie aura le rôle principal et le vin sera un point essentiel des réunions familiales et entre amis. Si vous voulez réussir  votre dîner, vous pouvez commencer à choisir vos vins pour Noël. Choisissez qualité et variété, à tous les coups, vous serez récompensé.

Poissons, viandes, dessert….à Noël nous mangeons trop et de diverses manières. C’est pour cela que nous devons alterner différents vins, en particulier lors du dîner de Noël, qui est généralement plus long.

Du blanc au rouge

C’est une façon très traditionnelle de les alterner et celle qui est habituelle lors des dégustations. Cela est dû à ce que nous mangeons, puisqu’en entrée nous commençons, en général, par un apéritif, des soupes et un peu de poisson, avec lesquels les vins blancs sont privilégiés. L’entrecôte, la dinde ou le cochon de lait en plat principal ouvre un vaste champ pour que nous finissions le dîner avec un rouge puissant. De cette manière, les saveurs seront plus intenses à chaque instant du dîner. Normalement, on sert un vin blanc et deux ou trois vins rouges, pour produire plus d’effets en bouche.

Du sec au doux

Tout dépend du menu, mais une autre façon c’est de commencer avec des vins blancs ou des rouges secs pour passer à des vins doux, comme le muscat au dessert. La combinaison des vins secs avec les entrées et les seconds sera meilleure s’ils sont associés convenablement et les plus doux et sucrés (dans lesquels les raisins blancs sont renforcés) se marient parfaitement avec les tourons et les massepains. De cette façon, cela sera également plus digeste.

Suivant le protocole

La première bouteille de vin est, en général, ouverte et goûtée par l’hôte du dîner bien que celui-ci puisse vouloir faire les honneurs à un invité. Une fois ouverte, la bouteille peut rester sur la table, bien qu’il soit plus avisé qu’elle repose sur une table auxiliaire et nous le verserons à mesure que les verres se vident. Les premiers verres se remplissent à la moitié puis au goût du consommateur. Le protocole veut que l’on serve les vins blancs en premier lieu et les rosés à une température de 10 degrés puis les vins rouges à température ambiante de 20 degrés et finalement les manzanillas, les vins doux ou champagne autour de 8 degrés.

Vous avez déjà les vins pour le dîner de Noël ? Nous, nous vous recommandons:

 

Conseils pour commander du vin dans un restaurant

Bien que cela semble être une tâche aisée, on ne réussit pas toujours à commander le bon vin au restaurant. Tout dépend de la personne qui nous accompagne et du vin que nous voulons. Voici quelques conseils pour éviter de vous perdre :

Écoutez le sommelier

La première règle et la plus facile est de se laisser conseiller par le sommelier du restaurant, s’il y en a un. C’est celui qui s’y connaît en vins et saura parfaitement lequel convient, selon l’occasion, aux plats et à nos goûts. Alors ne vous compliquez pas la vie et face au doute, demandez au sommelier qui saura vous donner les meilleurs indications.

Cela dépend du repas

Il est clair que, selon ce que nous allons manger, nous commanderons un vin ou un autre. Le critère selon lequel riz et poissons avec vin blanc et viande avec vin rouge peut servir de guide mais ne réussit pas à tous les coups. Parce que tout dépend du type de viande et si le vin est jeune ou pas. Nous remarquerons qu’il vaut mieux ne pas servir de vins ayant plus de corps avant ceux plus légers. Le monde de l’association est très vaste et il y a des saveurs qui vont mieux avec un vin blanc alors que d’autres combinent merveilleusement avec un rosé.

Par ordre

Une autre façon de choisir le vin pour un repas et un dîner un peu long, c’est par ordre. La règle de base veut que l’on serve d’abord les vins mousseux qui accompagnent bien les hors-d’ œuvres puis viennent les vins blancs avec les entrées plus légères, les rosés, les rouges jeunes et les vins « crianza » pour les viandes de chasse ou un peu plus fortes.

Selon le rendez-vous galant ou la compagnie

Si lors d’un déjeuner d’entreprise, nous voulons faire bonne impression auprès de nos convives, nous pouvons choisir un vin très connu, type Rioja ou Toro, ainsi il n’y aura de risque qu’il ne plaise pas. Alors que s’il s’agit d’un rendez-vous galant, nous pouvons peut-être expérimenter et demander ses préférences à notre partenaire.

Le meilleur rhum pour un mojito

Le mojito est un des cocktails qui a le plus de succès et, sans nul doute, le plus célèbre des cocktails élaborés avec du rhum. Cependant, ni les experts en cocktails s’accordent sur ses ingrédients: lime ou citron, sucre blanc ou  brun, menthe à feuilles rondes ou menthe poivrée, eau gazeuse ou tonique,…

Et cela sans parler des nouvelles variantes du mojito, aux fraises, à la liqueur de café, au chocolat, à la pastèque, au Pippermint…, les combinaisons possibles sont presque infinies, alors comment choisir le meilleur rhum pour le mojito ?

Un rhum pour chaque mojito

Ce qu’il faut d’abord penser, c’est à la sensation que l’on veut obtenir avec son mojito, vous le voulez rafraîchissant, ou plus doux, acide, gourmand ou chaleureux, etc. Les ingrédients et ses saveurs marquent le style de votre mojito et le rhum doit servir de fil conducteur car c’est l’ingrédient principal. Vous trouverez, ci-après, quelques rhums que nous vous suggérons selon le goût de votre cocktail:

  • Mojito amer: c’est le mojito dans lequel les arômes et les goûts des ingrédients comme le tonique, le zeste de lime ou de citron, l’angusture ou quelque chose de plus fort tel que la téquila, prédominent. Ce sont les mojitos les plus originaux, car ce n’est pas l’idée classique du mojito mais cette touche d’amertume qui fait que la combinaison soit beaucoup plus rafraîchissante. Dans ce cas, si vous souhaitez accentuer l’amertume, prenez un rhum blanc aux arômes plus légers, comme le rhum Bacardi. Tenez compte que le rhum est un des distillats les plus doux et donc n’importe quel rhum avec plus de goût pourrait faire que le résultat perde son amertume.
  • Mojito gourmand: ce sont les mojitos dont les saveurs principales sont sucrées comme le sirop ou la purée de fruits rouges (de la fraise à la grenadine), le chocolat, le fruit de la passion, les figues ou même un jet de cava doux. Ce sont des mojitos qui, s’ils sont accompagnés d’un rhum très doux peuvent s’avérer très écœurants. Ils ont néanmoins besoin d’un rhum avec beaucoup de corps, pour qu’ils ne perdent pas de consistance. Une des meilleures options est le rhum Barceló, un rhum profond et plein de nuances.
  • Mojito acide: Le mojito original est une combinaison exceptionnelle de l’amertume de l’eau gazeuse ou du soda et l’acidité de la lime ou du citron. Il est frais et très amusant. Dans le cas du mojito acide, on peut échanger le soda contre de l’eau plate ou ajouter des morceaux d’ananas, de pamplemousse et autres fruits tropicaux acides. Ici, un rhum doux, pour éviter d’ajouter du sucre, convient tout autant qu’un rhum blanc puissant. Un candidat idéal est le Bacardi Limon, spécialement pensé pour ce type de mélanges.
  • Mojito aux épices: ce type de mojito est très apprécié dans les pays non-hispaniques, où les rhums des colonies –anciennes ou actuelles- britanniques ou françaises, comme les Bermudes, la Martinique ou la Jamaïque, ont plus de renommée. On peut utiliser du poivre, du genièvre, du gingembre ou du café, au lieu de la menthe et des macérations au jus d’agrumes. Dans ce cas, n’importe quel rhum de Captain Morgan fera largement l’affaire et vous permettra d’épater vos amis.

Rhum blanc ou doré?

Vous le savez peut-être déjà mais au cas où…. Il existe deux grands types de rhum : le rhum doré qui est vieilli dans des fûts en chêne, et le rhum blanc, filtré à travers le charbon et qui a pour résultat ce distillat incolore.

Ainsi, en passant plus de temps en fût, le rhum doré devient plus doux en bouche. La couleur, par contre, s’obscurcit à mesure qu’il vieillit dans le bois. Par contre, le rhum blanc qui passe moins de temps en fût, est plus fort, et dans bien d’occasions il est commercialisé tout de suite après le processus de distillation.

Histoire du mojito

Avant d’arriver à cette vaste quantité de mojitos il y eut quelqu’un qui inventât cette boisson.

Les origines du cocktail de l’été le plus célèbre remontent à un moment du 16ème siècle, époque durant laquelle le corsaire d’origine uruguayenne Silvio Suárez Díaz, exacerbé par l’ennui que provoque la solitude en haute mer, donnât à son équipage un mélange qui plus tard sera baptisé Draquecito (ou petit Draque en espagnol) par le pirate Francis Draque. Ce cocktail était composé d’eau-de-vie diluée dans un peu d’eau, un de citron pour combattre de scorbut, des herbes aromatiques comme la menthe et un peu de sucre pour adoucir le goût et aider à digérer le mélange.

Lorsqu’un siècle plus tard, on trouva la formule de la distillation du rhum, il se substitua à l’eau-de-vie, en donnant lieu à notre précieux mojito.

Conseil supplémentaire

C’était quelques-unes de nos suggestions, mais si ce que vous aimez, c’est un mojito traditionnel, voici 2 rhums avec lesquels vous pourrez faire des mojitos de toute beauté. Santé !

Pourquoi vendange-t-on la nuit ?

Photo: Raimat

Á la fin du mois d’août, selon l’année, la vendange ou le processus de cueillette du raisin commence et, dans certains cas, se poursuit jusqu’au mois d’octobre. La vendange de nuit est une pratique courante. Mais la pratique a tendance à augmenter. La raison : elle offre une série d’avantages, bien que beaucoup n’en sont pas convaincu. Voyons lesquels.

Les raisons de la vendange nocturne

  • Parce que les températures baissent. Une des raisons les plus évidentes de vendanger la nuit, est que lorsque la période des vendanges commence, c’est encore l’été et il fait chaud. C’est la nuit, lorsque les températures baissent, que les travailleurs peuvent vendanger mieux et sans risque.
  • Un raisin plus mûr. Certains chais soulignent que la température nocturne aide à l’heure de cueillir et manipuler les grappes parce que le raisin est plus dur, ce qui évite le danger de fermentation.
  • La chaleur nuit au raisin. Non seulement les températures élevées réduisent le rendement  des vendangeurs, mais le raisin souffre également. Le jour, le raisin a tendance à s’ouvrir et arrive en mauvais état au chai, ce qui suppose une plus grande oxydation. La nuit, tout cela n’a pas lieu et c’est donc le meilleur moment pour la cueillette et son acheminement correct au chai.
  • Les chais économisent de l’énergie. Quand les températures baissent, le chai peut économiser de l’énergie parce que tout le raisin cueilli arrive à une température plus basse. Avec la chaleur, le coût énergétique est supérieur car il faut refroidir les chambres où sera déposé le fruit.

Peut-on cueillir tous les raisins la nuit?

Bien que chaque producteur à une opinion différente, tous les types de raisins peuvent être cueilli la nuit. Les experts en la matière déclarent que les blancs sont les plus indiqués car ils sont les plus sensibles à la lumière à cause de leur couleur et le type de peau et les rouges ont une couverture plus résistante.

Système de vendange mixte. La vendange de nuit donc a de nets avantages mais ne s’applique pas à tout le territoire. Nous dirions alors qu’il y a une vendange mixte aux premières heures du jour et la nuit qui, dans les deux cas, sont les moments où il fait le moins chaud.

Vins plus fuités. Dans ce cas, il y aura également des connaisseurs qui penseront le contraire, mais certains producteurs affirment que l’activité enzymatique des raisins pendant la nuit est très basse, ce qui donne des vins plus fruités.

Des cocktails pour l’automne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déguster un bon cocktail n’est pas un plaisir réservé seulement à l’été. Lorsque le froid se fait sentir, nous recommandons des cocktails pour l’automne moins rafraîchissants, légers et sans agrumes pour faire place à des boissons qui nous réchauffent. En apéritif, après dîner, à la fin de la soirée… Nous vous recommandons quelques-uns des meilleurs cocktails pour cette saison.

Quels cocktails boire en l’automne?

New York Sour

Ce combiné comporte des boissons un peu plus fortes ; qui sont celles qui ont cours à cette époque de l’année. Le New York Sour combine whisky sour  et vin rouge, autrement dit, il apporte de la complexité au mélange qui surprend par son goût un peu fort.

Negroni

Est un classique de tous temps et convient donc à ces mois de transition. Car il peut faire chaud et puis, la nuit, faire froid. Il est fait de gin, citron, Campari et de vermouth doux à parts égales pour n’être ni trop fort ni trop sucré. Nous le décorerons avec une tranche d’orange. Il est parfait pour les apéritifs ou bien pour clore la soirée.

Old Fashioned

C’est un autre classique qui, comme tel, ne se démode jamais. Il inclut du whisky ou bourbon, de l’Angostura Bitters et du jus d’orange.  Il est servi dans un verre large. Nous décorerons avec une tranche d’orange.

Dry Martini

Oui, nous en buvons à toutes les époques, mais peut-être l’avons-nous abandonné au profit du gin tonic. Le mojito et la rafraîchissante bière de l’été. Si vous ne savez toujours pas comment le préparer, nous vous dirons qu’il est fait avec du citron, du gin sec, du martini blanc sec et une rondelle de citron.

Daiquiri Mulata

Le daiquiri tout court convient plutôt aux moments de chaleur, mais nous pouvons y ajouter du jus de citron, de la liqueur de café et du rhum, ou bien à défaut, de la liqueur de cacao ou du Kahlua. Il est parfait après dîner pour une bonne digestion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Frangelico

Fabriqué en Italie, il a goût à automne avec sa base de noisettes grillées macérées dans de l’alcool avec des baies et des épices. Son origine est associée aux moines chrétiens italiens, desquels est tiré son nom : Fra Angelico. Beaucoup le prenne comme digestif après des dîners copieux.

Amarula

Il s’agit d’un autre cocktail de l’automne au goût quelque peu plus fort. L’Amarula se fait avec une crème de liqueur qui est fabriquée en Amérique du Sud et du sucre, de la crème fraîche et le fruit de l’arbre africain, le Marula. Il a un goût caractéristique à caramel et certains le confonde avec le Baileys,  mais ils sont différents.

Réveillez-vous avec énergie ! Les 5 meilleurs petits déjeuners au monde

Le petit-déjeuner est le meilleur repas du jour. Il doit être sain et énergique parce que nous avons devant nous de nombreuses heures pendant lesquelles nous ferons de tout : travailler, faire du sport, nous promener… Vous voulez savoir quels sont les meilleurs petits déjeuners au monde ? Explorez et faites-les à la maison.

Le Mexique et ses « huevos rancheros »

Il s’agit d’œufs sur le plat servis avec les traditionnelles galettes à base de maïs farcies au fromage, à la tomate et au guacamole auxquelles on peut ajouter d’autres ingrédients. C’est, sans doute, un petit-déjeuner énergique et robuste qui peut faire que nous n’ayons plus faim jusqu’à l’heure du déjeuner.

Petit-déjeuner britannique complet

Si le mexicain vous a paru fort, le britannique y ressemble mais avec plus d’ingrédients.

Il comporte des œufs sur le plat, de la saucisse, des champignons frits, des haricots au four et à la tomate. Ajoutez à cela, du pain grillé avec du beurre. Plus qu’un petit-déjeuner, c’est un repas complet.

La Turquie et les saveurs méditerranéennes

Le petit-déjeuner en Turquie n’est pas en reste, et il introduit une série d’aliments qui font partie du régime méditerranéen. Il y a des tomates, du fromage et des concombres. Mais on peut y ajouter d’autres aliments comme le yoghourt.

La France et ses croissants

C’est généralement un petit-déjeuner rapide, composé de café, croissant, beurre, pain grillé et jus d’orange. Et nul besoin d’aller à Paris pour l’essayer vu que nous pouvons le faire tous les jours à la maison.

Au Japon : du riz et plus

Je ne sais ce que nombre d’entre vous pensent de commencer la journée avec du riz mais au Japon, le petit-déjeuner comprend du riz, du tsukemono (des légumes marinés), du poisson, des œufs et de la soupe miso. Il s’agit d’un tout en un qui demande de prendre son temps pour être mangé tranquillement. Vaut mieux le laisser pour le week-end.

À Moscou

Le typique petit-déjeuner russe est également copieux. Il est fait de kasha ou flocons d’avoine cuits au lait, des œufs, des crêpes à la crème, du Butterbrot (pain blanc ou noir avec du fromage et de la charcuterie) et des produits laitiers. C’est délicieux quoique là aussi, il faille du temps pour tout savourer.

Espagne et du jambon

Et si nous voulons quelque chose de plus proche et propre à la gastronomie espagnole, que dites-vous d’un sandwich au jambon et un verre de vin rouge ? Il n’y a pas de meilleure façon de commencer la journée !

Les musées du vin et de la nourriture les plus intéressants au monde

Si vous êtes en voyage ou pensez réaliser un fabuleux périple œnologique, vous ne pouvez pas rater ces musées où le vin et la nourriture sont les protagonistes. Prenez note et inscrivez-les dans votre agenda particulier. Et profitez du vin !

Musée Vivanco de la Culture du Vin, Espagne

En Espagne, un des musées du vin les plus intéressants au monde et un des plus anciens est le Musée Vivanco de la Culture du Vin. Considéré comme le meilleur musée du vin au monde par l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies, il permet de parcourir pas moins de 8.000 années d’histoire à travers 20.000 œuvres artistiques. D’authentiques pièces arquéologiques ayant des centaines d’années d’histoire se démarquent aux côtés d’œuvres beaucoup plus modernes, de créateurs tels que Picasso, Sorolla, Juan Gris, Chillida, Barceló, Genovés ou Warhol. Mais il y a plus car on peut accéder à la cave, participer à des dégustations, assister à des conférences et ateliers et découvrir 220 types de vins du monde entier.

Le Musée du Vin de Pleven, Bulgarie

Situé dans une grotte, dans le parc de Kaylaka en Bulgarie, il possède de nombreux objets ayant trait à la tradition viticole de la ville. Et comme nous nous trouvons dans un parc, nous avons également le loisir de découvrir la flore et la végétation. Au musée, comme dans nombreux d’entre eux, il y a des dégustations de leurs vins.

Musée du Pain d’Épice, Pologne

Il n’y a pas beaucoup de vin mais quelques curiosités. En Pologne, le Musée du pain d’épice (Muzeum Piernika) offre aux visiteurs un regard sur des rituels et des traditions qui font partie de l’élaboration du pain d’épice. Activités, expositions temporaires, actions interactives auxquelles vous pouvez participer pendant que votre propre pain d’épice cuit au four.

Le Frietmuseum ou musée de la frite de Bruges, Belgique

Vous ne saviez peut-être pas que l’origine des pommes de terre frites est en Belgique. C’est pour cela que nous y trouvons ce musée, divisé en trois parties. L’histoire des pommes de terre frites est exposée sur 400 objets anciens. L’option de goûter aux pommes de terre en fin de visite est aussi au programme.

Musée Currywurst, Berlin

Ce ne pouvait être ailleurs, vu que la saucisse de la ville de Berlin est la « currywurst ». De fines tranches de saucisse de Frankfurt avec de la tomate au curry. Au musée, on peut voir comment ce plat est devenu si populaire, à travers des expositions interactives et beaucoup plus. N’hésitez pas à en goûter dans les points de vente dans la rue.

Boire deux verres de vin par jour réduit les maladies cardiovasculaires et l’Alzheimer

vin et santé

Nous connaissons les multiples bienfaits du vin sur la santé. De nombreuses études démontrent les conséquences bénéfiques de la consommation de vin  sur l’organisme.

C’est ainsi que la corporation Vinoloa nous rappelle, sous forme de résumé, les bienfaits de cette boisson pour la santé.

Bienfaits du vin sur la santé

  • Prévention contre les maladies cardiovasculaires. Ceci pour autant que la consommation quotidienne ne dépasse pas 150 ml. Les antioxydants le composant augmentent les niveaux du “bon” cholestérol ou HDL et cela évite la formation de caillots.
  • Traitement pour les gencives. Les bienfaits de la consommation de vin pour la bouche sont incroyables. Le vin est bon pour le traitement des gencives et le nettoyage du palais. La composition des raisins fermentés évite l’apparition de streptocoques et bactéries liées aux caries et est très efficace contre la gingivite et le mal de gorge.
  • Réduction du risque de démence. De nouvelles études confirment que boire deux verres de vin par jour réduit l’inflammation et les toxines du cerveau, et même celles associées à l’Alzheimer.
  • On est plus content. Il a été démontré que la consommation de vin a également des bienfaits sur l’humeur. Boire un verre libère les endorphines, augmente la relaxation et nous sommes contents.
  • Excellent pour garder la ligne. Vous ne saviez sûrement pas que le vin peut être l’allié parfait pour vous acquitter de votre opération bikini. Le vin rouge est composé d’un gène qui empêche la formation de cellules grasses et permet de stimuler celles qui existent déjà en les dépurant et les éliminant.
  • Vinothérapie pour la peau. Les bienfaits du vin pour la peau sont chaque fois plus nombreux. Par exemple, il l’hydrate profondément, et lui confère une plus grande élasticité, luminosité et lutte contre les radicaux libres.
  • Améliore la circulation périphérique de l’épiderme. Qui plus est, le vin favorise la décongestion des jambes lourdes et réduit l’apparition de varices.

L’Inde, un marché avec beaucoup d’avenir pour le vin

L’Inde est pays émergent avec un grand futur prometteur dans de nombreux cas. Comme pour le vin. C’est ce que prédit un récent rapport sur le marché du vin en Inde, réalisé par Wine Intelligence en collaboration avec Sonal Holland, la seule « Master of Wine » de ce pays. L’étude compare l’Inde à la Chine.

Puissance économique mondiale

Une des raisons est que cela fait des années que l’Inde apparaît comme une puissance économique mondiale forte et qu’en cela elle est attrayante pour le marché de l’exportation du vin. Ajoutez à ceci qu’1.300 millions de personnes vit dans le pays, en faisant le deuxième plus peuplé au monde.

Importations

L’Inde a importé environ 475.000 caisses de vin au cours des derniers 12 mois jusqu’en mars 2017. Alors que le pays compte plus de 300 importateurs de vin. Et tout cela malgré les taxes élevées sur les vins importés, avec des droits d’importation de vins supérieurs à 152%.

Beaucoup de jeunes

Un autre symptôme d’optimisme est que la population du pays est relativement jeune, étant donné que plus de 800 millions de personnes ont moins de 35 ans. Cela fait présager qu’il va y avoir des consommateurs exponentiels dans quelques années.

Davantage de vin produit

Bien qu’en réalité d’autres boissons remportent une grande partie des ventes en Inde, cela fait peu de temps que le vin est produit localement. Ceci réveille l’intérêt des habitants pour la consommation de vin. De plus, l’étude manifeste que, entre 2010 et 2017, l’industrie indienne du vin a enregistré un taux de croissance annuel à deux chiffres de plus de 14%, ce qui en fait la boisson alcoolique qui a la croissance la plus rapide en Inde.

Mumbai, ville du vin

L’étude révèle également que c’est dans les villes où l’on boit le plus de vin. Concrètement, Mumbai représente 32% de la consommation totale de vin en Inde, suivi du territoire de la Capitale nationale de Delhi (NCR) et de son faubourg technologique Gurugram avec 25%, Bangalore avec 20% et Pune et Hyderabad avec 5% et 3% respectivement

D’autres études sur le sujet

Cette étude montre l’intérêt croissant pour le monde du vin en Inde. Et ce n’est pas la seule. Ainsi on annonce pour cette année 2018, une analyse encore plus exhaustive et en profondeur du consommateur de vins de l’Inde.

Les femmes sont de meilleures dégustatrices que les hommes

Il semblerait que les femmes connaissent mieux les vins et sont de meilleures dégustatrices. C’est ce qu’affirme une étude, réalisée par l’Université Polytechnique de Madrid et publiée par la revue Food Quality and Preference, grâce à une enquête menée auprès d’un total de 208 volontaires masculins et féminins.

Selon l’enquête, chaque personne devait goûter six boissons : deux vins blancs, un vin rosé et trois vins rouges et leur mettre une note selon leur propre critère. La directrice du projet, le docteur Caroline Chaya, a expliqué à l’issue des résultats que les hommes avaient donné des notes plus élevées, en fonction des émotions, et les femmes, dans ce cas, avaient attribué des notations plus basses, mais avaient indiqué de plus grandes différences entre les vins.

Les femmes ont une plus grande perception à l’heure de déguster du vin

C’est une caractéristique essentielle qui fait que les femmes ont une plus grande perception à l’heure de déguster du vin et savent mieux faire la différence entre les uns et les autres. Il s’est également avéré que pour toutes les boissons, les notes accordées étaient considérablement plus élevées chez les seniors que chez les adultes d’âge mûr ou jeunes. En conclusion, il est également noté que les plus jeunes sont plus enclins à jouir de n’importe quel type sans accorder de l’importance à ses caractéristiques.

Les notes de goût furent également expérimentées. Et il ressortit de l’étude que les arômes et goûts à fruits et à fleurs provoquaient des émotions plus positives. Alors qu’à l’inverse, les sensations de réglisse, de clou et de vanille présentaient un indice de rejet plus élevé. Il serait bon de faire davantage d’études pour savoir pourquoi.

Par conséquent, contrairement à ce que l’on croyait jusqu’à présent, les femmes occupent  de nouveau le premier plan et dans ce cas parce qu’elles sont de meilleures dégustatrices de vin. Autrement dit, il n’y a pas de rival mâle qui nous résiste !

S’il est vrai que dans ce secteur il y a moins de sommeliers femmes, leur nombre ne fait qu’augmenter avec les années. Et nous verrons certainement chaque fois plus de femmes ayant du succès dans le domaine.

 TAGS:Château Du Moulin 2011Château Du Moulin 2011

Château Du Moulin 2011

 

 TAGS:Clos de Paulilles Collioure 2016Clos de Paulilles Collioure 2016

Clos de Paulilles Collioure 2016